Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

PMR : Des personnes en fauteuil roulant mais pas seulement

PMR : Des personnes en fauteuil roulant mais pas seulement

PMR est l’abréviation de Personne à Mobilité Réduite. L’inconscient collectif a tout de suite en tête une personne en fauteuil roulant. Or, ce terme s’adresse en réalité à plus de personnes qu’on ne le pense !

Par définition, une personne à mobilité réduite est quelqu’un qui a des difficultés motrices et ou de déplacements temporaires ou définitives. PMR est donc une notion extrêmement large, car non seulement elle englobe les cinq types de handicaps, mais concerne aussi les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes avec poussette ou encore les personnes en surpoids. Ici nous évoquerons essentiellement les personnes à mobilité réduite en situation de handicap.

Plusieurs familles de handicap

En France, les différents types de handicaps sont regroupés dans plusieurs grandes familles, parmi elles : le handicap moteur, le handicap auditif, le handicap visuel, le handicap mental, psychique ou cognitif.

Il ne faut pas confondre PMR et handicap moteur.

Le handicap moteur, aussi appelé déficience motrice, regroupe un ensemble de troubles entraînant la perte partielle ou totale de la motricité. Ces troubles peuvent être liés à une maladie génétique, une malformation congénitale, un traumatisme dû à un accident, le vieillissement…
Une personne est dite paraplégique si elle a perdu l’usage de ses deux membres inférieurs, et tétraplégique si elle a perdu l’usage des quatre membres. Près de 850 000 personnes en France sont en situation de handicap moteur soit environ 1,5% de la population adulte (INSEE). Parmi elles, environ 45% se déplacent en fauteuil roulant.

L’accessibilité dans les Etablissements Recevant du Public pour les PMR

Grâce à la Loi Handicap de 2005, tous les Etablissements Recevant du Public (ERP) doivent être accessibles aux PMR depuis 2015. En cas de non-respect de cette mesure, les établissements s’exposent à des sanctions. Une amende importante, une peine de prison, voire la fermeture de l’établissement, peuvent être décidées.

Le stationnement sur les places PMR

L’appellation des « places PMR » est en réalité un abus de langage et n’est donc pas correcte. Seules les personnes munies d’une Carte mobilité inclusion (CMI) ou d’une Carte de stationnement pour personne handicapée peuvent stationner sur ces places. Pour obtenir l’une de cette carte, il faut être atteint d’un handicap qui réduit fortement et durablement son autonomie et sa capacité à effectuer des déplacements à pied.

Camille R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.