Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

PME-TPE et handicap : Un rôle à jouer dans l’insertion

Gérard Lefranc Thales PME-TPE et handicap

PME-TPE et handicap : Quel rôle doivent-elles jouer dans l’emploi des personnes handicapées ?

Gérard Lefranc, responsable de la mission handicap Thales, nous propose un constat et sa réflexion sur le rôle des PME TPE dans le contexte de l’emploi des personnes handicapées. Non seulement les grands groupes ont un rôle majeur à jouer à leur côté mais il serait bienvenu de la part des acteurs de l’emploi de s’unir plus encore pour donner plus de sens et d’efficacité aux politiques d’emploi des personnes handicapées. PME-TPE et handicap ne sont pas incompatibles.

Les PME et TPE représentent-elles une nouvelle solution pour l’emploi des personnes handicapées ?
Dans le discours politique et économique actuel, elles prennent effectivement une place de plus en plus importante. Mais ce n’est pas nouveau, les TPE et PME ont toujours été une source d’emploi que ce soit pour les personnes handicapées ou les autres. On remarque que le collectif de travail dans les PME a la particularité de savoir réellement se mobiliser pour maintenir dans l’emploi un salarié handicapé ou qui le devient au cours de sa vie professionnelle. La question que l’on peut se poser c’est pourquoi n’embauchent-elles pas plus de personnes handicapées ? Parmi les raisons avancées il y a l’environnement qui n’est pas toujours propice du fait entre autres des aléas des marchés mais aussi de la méconnaissance de toutes les démarches à effectuer pour embaucher dans de bonnes conditions une personne handicapée. Dans une petite structure le dirigeant est directement impliqué opérationnellement sur tous les sujets et n’a pas suffisamment de temps pour se mettre à niveau de la complexité de la législation concernant le handicap, assurer le sourcing et la mise en place des éléments de compensation du handicap. Face à ce constant des grands Groupes ont mis en place en lien avec la Direccte  le dispositif « Handi – PME » d’accompagnement des PME dans leur politique handicap. Cela signifie mutualiser des forces, des compétences, pour aider ces entreprises à embaucher des personnes handicapées, ou à offrir un terrain de stage ou d’alternance.

Les grandes entreprises ne font-elles pas peur aux toutes petites ?
Cela dépend du discours tenu et des situations. La plus part des grands groupes ont mis en place au travers du « Pacte PME » une démarche d’accompagnement de leurs fournisseurs afin de les aider à monter en compétences notamment dans le domaine industriel. L’idée est de faire du handicap une thématique inscrite dans le « Pacte PME »et de travailler sur leur montée en compétence car de plus en plus d’appels d’offres en France et à l’étranger comprennent une clause demandant à l’entreprise de décliner sa politique handicap. La mise en place d’une politique handicap devient pour les PME une nécessité pour rester acteur sur le marché.

Chez Thales comment cela se passe-t-il ?
Nous travaillons comme beaucoup de grands groupes dans le cadre du dispositif « Pacte PME » selon une charte bien précise avec un engagement d’accompagner  nos partenaires PME pour qu’elles améliorent leurs process de production et pourquoi ne pas adresser le handicap. Le dispositif Handi-PME commence d’ailleurs à prendre de l’ampleur et est perçu  par les acteurs impliqués non pas comme une assistance mais comme un vrai partenariat entre partenaires responsables. Responsabilité collective par exemple dans l’accompagnement dans l’emploi dans les PME de jeunes alternants formés dans les grands groupes.

L’Agefiph a également son rôle à jouer dans ce parcours ainsi que le service public de l’emploi. Il faut constamment rassembler les acteurs et les amener à travailler en commun. L’accompagnement des PME doit aujourd’hui constituer un axe fort des accords agréés des grands Groupes et faire partie de leurs politiques territoriales.  Nous avons besoin que le gouvernement soutienne et porte ces dispositifs qui garantissent des emplois à des personnes handicapées   et qu’ils soient intégrées dans les Plans Régionaux d’Insertion  des Travailleurs Handicapés (PRITH)  qui deviennent  le cadre incontournable. Notons que les organisations syndicales y jouent aussi pleinement leur rôle  le dialogue social est fondamental dans ce qui se met en place.

Un point de vigilance reste le financement de l’Agefiph et du FIPHFP au travers des contributions liées à l’obligation d’emploi, une étude demandée par le gouvernement à l’Inspection Générale des Affaires Sociales sera remise en fin d’année mais sans attendre il est nécessaire que les différents acteurs s’organisent pour travailler en commun car en période de pénurie financière rien ne vaut plus que l’engagement partagé et coordonné. L’accompagnement des PME doit être intégré dans une politique de grand groupe. Cela fait partie de notre accord handicap.

Le côté paternaliste des PME est-il plus favorable à l’embauche des personnes handicapées ?
L’image paternaliste du dirigeant de PME c’est de l’histoire ancienne, celles-ci sont soumises aux mêmes règles de management liées à la pression du marché. Toutefois le collectif de travail est plus à même de se mobiliser rapidement autour de l’intégration d’une personne handicapé mais encore faut-il que ce collectif dispose des outils et des savoirs faire adéquats. Face à cette situation les PME ont la nécessité de se regrouper pour partager leurs bonnes pratiques et de s’approprier au travers d’un accompagnement ciblé les pratiques et outils des grands groupes avec lesquels elles sont en relation.

Les PME-TPE travaillent-elles avec le STPA ?
Elles ne connaissent pas encore suffisamment les opportunités de ce secteur, il y a un véritable travail de sensibilisation à faire dans ce domaine et une réflexion à mener sur ce qu’elles peuvent en attendre. Cette mission fait partie des actions prévues dans le cadre du dispositif  Handi-PME.  Mais nous pouvons aller plus loin en travaillant par filière professionnelle, en créant le lien entre formation et emploi avec les CRP, les PME, les grands groupes et le STPA, ce travail en commun apportera du sens et de l’efficacité collective.

Photo : Gérard Lefranc, responsable de la mission handicap Thales – PME-TPE et handicap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site