Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Plan Handicap de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, phase 2

Plan handicap présenté par Sandrine Chaix

Le plan handicap de la région Auvergne Rhône-Alpes, présenté par Sandrine Chaix Conseillère régionale spéciale au Handicap, vient d’être voté à l’unanimité en assemblée plénière.

La région Auvergne Rhône-Alpes vient de voter à l’unanimité la phase 2 du plan handicap présenté par Sandrine Chaix, Conseillère régionale spéciale au Handicap. Après 3 années de présence à ce poste, elle a déjà mené avec son équipe de nombreuses et fortes actions en faveur des personnes en situation de handicap. Beaucoup d’associations, ESAT et autres acteurs du handicap peuvent en témoigner. Ce nouveau plan va mettre en œuvre de nouvelles mesures tout aussi pertinentes à destination des personnes en situation de handicap.

Dès 2016, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a souhaité bâtir une politique ambitieuse en matière de handicap. L’idée étant que chaque direction prenne en compte l’inclusion du handicap dans chacune de ses actions. Cela s’est traduit ainsi par une démarche transversale et des mesures spécifiques concrètes accompagnées d’importants investissements financiers. Cette politique est à la fois unique et d’une ampleur sans égale en France. Elle est portée par une motivation sans faille de l’équipe de la mission handicap qui a aussi vu le jour avec la nouvelle présidence. On notera que chaque année depuis 2016 l’un des grands thèmes du handicap fait l’objet d’une grande cause régionale, ce qui est encore unique en France.

Les mesures prises depuis le début, comme celle de cette année, répondent toutes à une démarche transversale :

  • Sur la formation ; la mise en place des dispositifs CARED + (contrat d’aide au retour à l’emploi durable) et la démarche H+ qui consiste à labelliser des centres de formation qui répondent à des critères précis d’accueil pour les personnes en situation de handicap.
  • Le schéma de mise en accessibilité des lycées qui va permettre la mise en accessibilité totale des 304 lycées de la région. Dans ce domaine on peut aussi signaler les Bourses aux mérites + qui consistent à offrir un petit pécule aux lycéens handicapés les plus méritants.
  • Côté transports, la mise en accessibilité des gares et des arrêts routiers, ce qui est fondamental pour vivre pleinement sa citoyenneté et qui a l’avantage de profiter à toute la population.
  • Sur l’aspect sport et handisport, un vaste plan d’aide à l’acquisition de matériels, de soutien aux ligues et le doublement de la licence dans le Pass’Région, ainsi que la fondation du club des partenaires H+ sport qui forme un fond commun pour l’aide aux clubs handisports et athlètes de haut niveau.
  • Sur le plan du recrutement, la Région a atteint plus de 11% de travailleurs en situation de handicap au sein de ses effectifs alors que le taux légal est de 6% et que l’objectif était de 10%.
  • Au niveau de la culture, Sandrine Chaix a initié la démarche H+ festival pour former et mettre en lien les acteurs qui œuvrent pour l’accessibilité des festivals aux personnes à mobilité réduite.

D’autres mesures spécifiques ont vu le jour et porté leurs fruits.

  • Nous remarquerons l’appel à projets pour soutenir l’innovation, qui permet à toute association porteuse d’un projet innovant – ayant pour finalité une meilleure inclusion – de le soumettre à une commission régionale pour obtenir une aide financière.
  • L’appel à projets pour favoriser l’insertion professionnelle, fonctionne sur le même principe que le précédent mais dans le domaine du recrutement et la formation.
  • Aide à l’acquisition de véhicules adaptés, pour les associations des personnes à mobilité réduite afin de leur permettre de développer leurs activités et de favoriser l’inclusion sociale.
  • Soutien en investissement à la modernisation des Ce vaste plan a permis à de nombreux ESAT d’investir dans des outils de production modernes ou de rénover des locaux vétustes.
  • Comme évoqué dans l’introduction, la région a mis en avant et défendu 3 grandes causes régionales : les troubles DYS, Sport et Handicap, Les accidentés de la vie et Enfance et Handicap pour cette année

Aujourd’hui, la Région veut aller encore plus loin pour continuer à être exemplaire dans ce domaine. Elle va ainsi continuer à investir sur les projets qui vont améliorer le quotidien des personnes handicapées. Ces projets se déclinent de la manière suivante.

Accompagner les familles d’enfants hospitalisés

  • Création d’un fonds pour la création d’espaces familles dans les centres de rééducation. Il s’agit là d’offrir les conditions d’accueil et de rencontres dignes, chaleureuses et humaines qui vont permettre aux familles de préserver les liens familiaux avec leur enfant placé en centre de rééducation ou en établissement.
  • Bonus dans les contrats territoriaux pour l’achat d’aires de jeux pour les enfants. Cette aide s’adresse aux communes qui feront la démarche de réaliser des aires de jeux publiques adaptées aux enfants en situation de handicap, pour agir sur l’inclusion dès le plus jeune âge.

Soutenir le logement pour les personnes handicapées

  • La mise en place de logements tremplins qui vont permettre à des personnes handicapées de passer par un sas d’acquisition des gestes et habitudes nécessaires à la vie autonome à domicile.
  • Soutien aux collocations de personnes handicapées. Cette mesure va dans le sens de la vie sociale et de l’autonomie par la pratique de la paire-aidance.

Favoriser l’accès aux loisirs

  • Mutualisation d’équipements pour accueillir les festivaliers en situation de handicap, tel que nous l’avons évoqué plus haut, une porte ouverte sur la culture et la mixité qu’offrent les festivals.
  • L’Investissement dans la mise en accessibilité des parcours de pêche. Sport et loisirs à la fois, la pêche est pratiquée par de nombreuses personnes en situation de handicap qui peuvent et pourront encore mieux accéder à des sites de pêches accessibles et adaptés, y compris aux personnes en fauteuil roulant. C’est une ouverture sur une nature brute habituellement inaccessible aux personnes à mobilité réduite.
  • Accompagner l’équithérapie dans le cadre du Plan Ambition On ne le dira jamais assez mais le lien entre l’animal et l’homme est très bénéfique. Dans le cadre du handicap il peut aussi s’avérer magique car le cheval en particulier ressent son cavalier et s’adapte à ses difficultés. N’est-ce pas le meilleur ami de l’homme ?!

 « En 2017, nous adoptions notre premier Plan Handicap. C’était sans aucun doute la première fois qu’une Région initiait une action aussi ambitieuse dans ce domaine. Trois ans après, ce plan a porté ses fruits. Aujourd’hui, la Région se positionne avec une nouvelle vague d’investissements permettant d’augmenter encore significativement nos efforts pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et faire ainsi d’Auvergne-Rhône-Alpes la région la plus inclusive d’Europe. », a déclaré Sandrine Chaix, Conseillère régionale spéciale au Handicap.

A lire aussi :
Politique handicap en Auvergne-Rhône-Alpes : La parole à Sandrine Chaix
Tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes : Ensemble en Vacances 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.