Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilHandisport : actualités, dossiers, outils et aidesPierre Fairbank : Les sportifs français aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Pierre Fairbank : Les sportifs français aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Pierre Fairbank, athlète handisport, natif de Nouvelle Calédonie, nous parle de son parcours et de ses ambitions très élevées pour l’échéance japonaise. À noter qu’il a récolté pas moins de 8 médailles au cours de ses cinq olympiades précédentes !

Ecouter article


Athlétisme : Pierre Fairbank participera pour la sixième fois de sa carrière aux Jeux paralympiques

Il a 49 ans et il participera, à Tokyo, à ses sixièmes Jeux Paralympiques. Pierre Fairbank a récolté pas moins de 8 médailles au cours de ses cinq olympiades précédentes. Cet athlète handisport, natif de Nouvelle Calédonie, nous parle de son parcours et de ses ambitions très élevées pour l’échéance japonaise.

Présentez-vous-en quelques mots.

Je suis athlète handisport en course fauteuil avec comme spécialité les épreuves du 100 m, 400 m et 800 m.

Êtes-vous sportif professionnel ?

Non, j’ai un travail à côté. J’exerce le métier d’éducateur sportif dans une collectivité en Nouvelle Calédonie. Je ne touche pas d’argent avec mes activités sportives.

Racontez-nous votre parcours de sportif. Le handisport a-t-il toujours été une évidence ?

J’ai eu mon handicap à l’âge de 9 ans. J’ai tout de suite fait du sport mais plutôt en loisirs. Je faisais du tennis de table, du tir, puis je me déplaçais pas mal en fauteuil, donc je me suis inscrit à une course au Japon et l’histoire a commencé.

J’aimais bien le sport individuel, la course en fauteuil était un peu comme du vélo, ce qui me plaisait. J’ai commencé à m’entrainer puis j’ai trouvé un entraineur à Albi. C’est en 1998 qu’a eu lieu ma première sélection en équipe de France pour les championnats du monde à Birmingham.

J’ai ensuite participé aux Jeux de Sydney en 2000 et d’Athènes en 2004. J’ai ramené trois médailles de Sydney et deux d’Athènes.

J’ai ensuite fait Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016. À Tokyo, je participerai pour la sixième fois aux Jeux paralympiques.

Que représentent pour vous les Jeux Paralympiques ?

C’est la compétition phare étant donné le fait qu’elle a lieu tous les quatre ans. C’est un événement où les plus belles médailles et les plus belles courses ont lieu. Quant à ces Jeux, c’est l’inconnu car on n’a pas vu les adversaires depuis longtemps.

Vos ambitions pour ces Jeux ?

Quand on s’entraîne 3 heures par jour, 6 jours sur 7, l’objectif c’est forcément la gagne. Mais il est vrai que certains adversaires vont être très durs à battre, dont principalement un canadien qui semble être au-dessus du lot. Les Chinois et les Coréens sont également très forts mais l’objectif reste le podium. Les championnats d’Europe, qui ont eu lieu du 1er au 5 juin derniers, se sont très bien passés, donc les ambitions sont élevées.

Aimeriez-vous que le sport paralympique ait une meilleure visibilité et comment cela pourrait se faire ?

C’est déjà beaucoup mieux que quand j’ai commencé. L’important c’est que les médias s’y intéressent de plus en plus. Qu’on rassemble plus les équipes olympiques et paralympiques comme pour la cérémonie des porte-drapeaux. Mais le plus important reste la retransmission télé. Par exemple, pour les derniers championnats du monde à Dubaï, en 2019, il n’y a eu aucune retransmission à la télévision, c’est regrettable.

Cependant, pour les Jeux paralympiques il y a des directs. Par conséquent les gens suivent mais après les Jeux, c’est le néant. Je pense donc qu’il faudrait une meilleure continuité des médias sur les grosses compétitions.

Il me paraît également important d’avoir des directs avec des commentateurs professionnels, comme à Rio 2016, où Patrick Montel avait assuré l’athlétisme.

Propos recueillis par Tom Vignals

Le palmarès de Pierre Fairbank

Aux Jeux paralympiques : 

1 médaille d’or : Sydney 2000 (200m T53)

3 médailles d’argent : Sydney 2000 (400m T53), Athènes 2004 (4x400m T53-54), Rio 2016 (800m T53).

4 médailles de bronze : Sydney 2000 (800m T53), Athènes 2004 (4x100m T53-54), Pékin 2008 (4x400m T 53-54), Rio 2016 ( 400m T53).

Aux championnats du monde :

3 médailles d’or : Villeneuve d’Ascq 2002 (400m et 800m T53, Nottingham 1998 (4x100m T53-54)

3 médailles d’argent : Villeneuve d’Ascq 2002 : (200m T53 et 4x400m T53-54), Londres 2017 (800m T53)

8 médailles de bronze : Assen 2006 (4x400m T53-54), Lyon 2013 (800m T53 et 200m T53), Doha 2015 (100m T53, 800m T53, 4x400m T53-54) et Londres 2017 (400m T53 et 200m T53).

Pour en savoir plus sur les Jeux Paralympiques et suivre les athlètes français : https://france-paralympique.fr/

En photo : Pierre Fairbank © CSPF – Florent Pervillé

 

X