Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Photos « choc » sur les paquets de cigarettes français

La Journée mondiale sur le tabac a été l’occasion pour le ministère de la santé de confirmer sa volonté d’apposer des avertissements visuels sur les paquets. Si le délai reste encore à négocier avec les fabricants, la photo est impressionnante : on y voit le visage d’un homme avec, au niveau de la pomme d’Adam, une énorme tumeur sanguinolente. C’est un cancer de la gorge.

À côté du cliché, un simple message : « Fumer peut provoquer une mort lente et douloureuse. » D’ici à quelques mois, cette photo sera peut-être visible sur les paquets de cigarettes vendus en France.

Montrer la vérité
Roselyne Bachelot veut obliger les fabricants de cigarettes à apposer sur leurs produits des messages sanitaires visuels. La prévention par l’image est réclamée de longue date par les associations réunies au sein de l’Alliance contre le tabac. « Il est prouvé que les mises en garde sur les emballages sont un moyen peu coûteux et efficace de montrer la vérité sur le tabagisme. Les images illustrant les méfaits du tabac sont particulièrement adaptées pour faire prendre conscience des risques et influer sur les comportements, notamment pour inciter à arrêter de fumer ou à réduire sa consommation de tabac », affirme de son côté l’Organisation mondiale contre la santé (OMS).

Négocier le délai d’application
La mise en place de messages visuels figure dans la convention cadre anti-tabac de l’OMS, que la France a ratifiée en 2004. La mesure semble donc inéluctable, même si son calendrier n’est pas encore arrêté. « Il faut négocier le délai d’application avec les fabricants », indique-t-on dans l’entourage de Roselyne Bachelot. Évidemment peu enthousiastes, les cigarettiers affirment qu’il leur faut dix-huit mois à deux ans pour se préparer. Un délai jugé beaucoup trop long par les associations. À ce jour, dix-huit pays dans le monde ont adopté ces visuels. Le pionnier est le Canada, qui l’a fait dès 2000, avant l’Australie, la Thaïlande ou le Brésil. Au sein de l’Union Européenne, favorable à l’initiative, trois pays ont franchi le pays : la Roumanie, la Belgique et la Grande-Bretagne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.