Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Peine de mort: Amnesty International dénonce les actes encore commis dans plusieurs pays

Le 10 octobre dernier a eu lieu la 12e Journée mondiale contre la peine de mort. À cette date symbolique, l’association Amnesty International a tenu à pointer du doigt des faits qui sont le plus souvent passés sous silence : « Plusieurs pays continuent de condamner à mort et d’exécuter des personnes souffrant d’un handicap mental ou intellectuel, en violation des normes internationales, a ainsi déclaré Audrey Gaughran, directrice du programme Thématiques Mondiales à Amnesty International.Les normes internationales relatives au handicap mental ou intellectuel constituent des garanties importantes pour les personnes vulnérables. Loin de chercher à excuser des crimes horribles, elles définissent des paramètres afin de cerner la nature de la sanction qui peut être prononcée. Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances: il s’agit du châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit. Toutefois, dans les pays qui continuent d’exécuter les normes internationales, y compris celles qui interdisent le recours à la peine capitale contre certains groupes vulnérables doivent être respectées et mises en œuvre, en attendant l’abolition totale ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.