Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Ressources et vie quotidienne

Pauseo: un service « d’aide aux aidants » à Saint-Nazaire

Pauseo propose d’aider les familles en charge d’une personne âgée dépendante en leur apportant un peu de répit. « Les gens hésitent toujours à confier leurs proches à un inconnu. Mais ce nouveau service est là pour leur permettre de se libérer », explique à nos confrères de Presse-Océan, Jean-Yves Morice, directeur général de l’Adar (aide à domicile en activités regroupées).

 

Le principe est le même que partout ailleurs en france: soulager les personnes qui doivent assurer en permanence la prise en charge de personnes âgées malades. Handicap, maladie d’Alzheimer, dégénérescence, la plupart du temps la famille est seule à gérer le quotidien. Pauseo permet aux aidants de sortir ou même juste de se reposer. Une employée à domicile ou une auxiliaire de vie sociale dans les cas les plus complexes prennent le relais.

De trois à huit euros de l’heure

À l’origine, un constat. Le nombre croissant des personnes âgées dépendantes. Et pour assister l’association d’aide à domicile, la ville a mis la main à la poche : une subvention annuelle de 25 000 € a été votée par le conseil municipal. Chaque Nazairien vivant avec une personne de plus de 60 ans dépendante, atteinte de la maladie d’Alzheimer ou non, peut bénéficier de cette aide. Juste besoin d’une petite pause ou d’une journée entière ? L’aide n’est pas limitée dans le temps. Une commission d’attribution détermine avec les demandeurs leurs besoins. Et grâce au partenariat avec la ville, une heure d’assistance coûte de trois à huit euros l’heure selon les revenus du bénéficiaire. « En taux plein, une heure d’aide à domicile revient à 18,20 €. C’est un véritable coût pour les familles. » Depuis décembre, le service est opérationnel. « Pour le moment, nous n’en sommes qu’au démarrage. Le dispositif reste encore méconnu. » Pourtant, dès septembre une note de l’Adar et de la ville a été envoyée à tous les habitants de plus de 60 ans, soit plus de 9 000 Nazairiens. Une nouvelle campagne d’information est d’ores et déjà prévue. « Il faut du temps pour se faire connaître. Les gens ne sont pas habitués. Ils ne pensent pas avoir le droit à une telle aide. » (Source presse-Océan)

 

L’Adar, 7 rue de l’Étoile du Matin. Contact au 02 51 76 60 65. Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30 et le samedi de 9 h à 12 h.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site