Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Pathologies chroniques au travail : Assystem s’engage avec Hummaninov

Pathologies chroniques au travail : Assystem s'engage avec Hummaninov

Assystem s’engage pour les pathologies chroniques au travail à travers le collectif porté par la Fondation Humaninnov

 Le 25 février 2020, Assystem, groupe d’ingénierie indépendant, a signé la Charte pour l’inclusion des salariés porteurs de pathologies chroniques au travail. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du lancement, par la Fondation Humaninnov, du premier Collectif pour l’inclusion des salariés porteurs de pathologies chroniques. Rencontre avec Pauline Robinier, responsable Handicap et Diversité au sein du groupe Assystem depuis 2012.

 
Assystem a signé en février dernier une Charte en faveur de l’inclusion des personnes atteintes de pathologies chroniques. En quoi consiste cette Charte ?

Cette charte émane de la Fondation Humaninnov, créée sous l’égide de la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion). Elle a été signée par Assystem le 25 février dernier, au Ministère de la Santé, et sous la présidence d’honneur de Myriam El Khomri, ancienne ministre du Travail et actuellement directrice conseil chez Siaci Saint Honoré.
Cette initiative est partie d’un constat : d’ici à 2025, presque un quart de la population active sera concernée par les maladies chroniques. De ce fait, les entreprises ne sont pas forcément encore prêtes pour inclure ces pathologies dans leur mode de fonctionnement… Je pense par exemple à la mise en place de télétravail flottant, pour s’adapter au fait que les symptômes des maladies chroniques peuvent se réveiller du jour au lendemain, sans qu’on puisse le prévoir à l’avance.
Le but de cette charte est d’abord d’établir un état des lieux et un recueil des bonnes pratiques mises en place par les six entreprises fondatrices.
Il s’agira ensuite d’élargir ce réseau à un maximum d’entreprises dans les années à venir, pour pouvoir mettre en place des actions concrètes et inclusives au sein de toutes les entreprises françaises.

Qui sont les principales parties prenantes de cette charte ?

Il y a la Fondation Humaninnov, créatrice de la charte ; le Ministère de la Santé ; et six entreprises fondatrices : Assystem, Ayming, Becton Dickinson, Harmonie Mutuelle, Siaci Saint Honoré et Technicolor.

Qu’est-ce qui a amené Assystem à la signature de cet engagement ?

Après avoir créé cette charte, la Fondation Humaninnov a recherché des partenaires qui pourraient devenir membres fondateurs. C’est ainsi qu’elle s’est adressée à Assystem, et plus particulièrement au président directeur général d’Assystem, Dominique Louis. Il a accueilli très favorablement la signature de cette charte, du fait que lui-même se sent impliqué sur ce sujet, et du fait qu’Assystem mène une politique handicap et diversité approfondie. C’est donc vraiment notre président qui a décidé de signer cette charte. Maintenant, à nous de la déployer.

Quels sont les objectifs de cette charte ?

Le but est vraiment de créer une dynamique soutenue pour un objectif commun à toutes les entreprises : pouvoir déployer des solutions inclusives au sein des entreprises de la société civile, et surtout adaptées aux modes de vie des personnes et des contraintes liées à ces maladies chroniques.
Nous visons également un second objectif : nous souhaitons créer en quelque sorte des « laboratoires vivants » pour tirer les enseignements positifs de l’intégration et du parcours professionnel de ces personnes atteintes de pathologies chroniques. Et ce dans l’optique de trouver des solutions concrètes, sans se limiter à la législation qui est déjà mise en place, pour favoriser l’inclusion de ces personnes qui représentent une partie très importante de la population active, à savoir un cinquième aujourd’hui, et un quart dans cinq ans.

Quel va être son impact, de manière générale, et pour Assystem ?

De manière générale, un certain nombre d’entreprises mettent déjà en avant des bonnes pratiques sur la question des maladies chroniques. Donc le fait d’œuvrer pour que ces bonnes pratiques se développent dans toutes les entreprises françaises devrait générer une prise de conscience du fait qu’effectivement, il faut des solutions, mais qu’elles doivent aussi s’adapter aux collaborateurs au cas par cas et rester flexibles par rapport au monde du travail.
Pour Assystem, il y a vraiment une volonté de participer au démarrage de cette initiative qui fait écho à notre politique handicap et d’être précurseur sur cette thématique des pathologies chroniques. Nous essayons déjà de nous montrer exemplaires sur ce sujet et de faire du cas par cas pour nos collaborateurs en situation de handicap. Assystem a d’ailleurs été la première société d’ingénierie à créer une mission handicap. Alors si l’on pouvait contribuer à ce que les bonnes pratiques face aux maladies chroniques deviennent une généralité au sein de la société française, ce serait réellement un bel objectif atteint.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur : https://www.assystem.com/fr/actualite/assystem-signe-la-charte-pour-linclusion-de-salaries-porteurs-de-pathologies-chroniques/

En photo : Les signataires de la Charte pour l’inclusion des salariés porteurs de pathologies chroniques au travail : De gauche à droite : Emmanuelle Capiez – directrice des ressources humaines et directrice générale France Assystem ; aux côtés de Jean-Thierry Molle ; Caroline Lebrun ; Olga Damiron ; Christelle Dubos – secrétaire d’Etat auprès d’Olivier Véran ; Christophe Baron ; Arnaud Rouxel ; Marc Adler, Myriam El Khomri – présidente d’honneur ; Christian Anastasy ; Patricia Ardillier – présidente de la Fondation Humaninnov ; et Yannick Jarlaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.