Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Paris: projection débat autour de “Yo Tambien”

Daniel, 34 ans, est le premier trisomique européen à avoir obtenu un diplôme universitaire. Il débute un emploi dans un centre social à Séville où il fait la connaissance de la jeune et indépendante Laura. Leur amitié devient l’objet de toutes les attentions, au travail et dans leurs familles. La situation se complique quand Daniel tombe définitivement amoureux de Laura. Refusant de se plier aux convenances sociales, Daniel et Laura finiront par construire une amitié unique comme aucun d’eux n’en a jamais connu.Le 4e festival Retour d’image – cinéma des différences et la Mairie du 13e arrondissement, en association avec l’APEI 75 et Orphée/ADAPEI78, vous invitent à une projection-débat mardi 23 novembre à 20h, au MK2 Bibliothèque – 128 av. de France, Paris 13e – de  Yo, también un film de Alvaro Pastor et Antonio Naharro (Espagne – 2009 – 1h43).

 

Suivi d’un échange avec:

l’actrice Lola Duenas, le réalisateur Antonio Naharro et Denis Vaginay, psychologue et auteur de nombreux ouvrages sur l’éthique, la sexualité et le handicap.

 

Accessibilité :

Salle 12 accessible (6 emplacements fauteuil roulant), lecture des sous-titres et audiodescription dans des casques remis sur demande. Echange interprété en langue des signes française.

 

L’avis de Denis Vaginay :

“Yo tambien, un film de salubrité publique que l’on devrait projeter partout et pour tous. Que chacun devrait regarder pour oser changer.

S’il s’appuie sur l’exception, c’est pour mieux retrouver la réalité des personnes handicapées communes, banales, celles qui sont comme tout un chacun. Même si son destin est hors du commun, Daniel, le personnage principal du film, reste comme il le dit, “trisomique de la tête aux pieds”. Ses possibilités de penser et de s’exprimer lui permettent seulement d’être le porte-parole des plus démunis. Il le fait en se frottant au travail, à la famille, aux sentiments, à la sexualité.

Ce film aborde donc sans détour les sujets les plus brûlants, les questions les plus fortes et les plus actuelles. Il ne donne pas de l’espoir, il fait mieux que ça : il montre avec simplicité et une grande justesse que la personne handicapée a soif de vie, de la seule qui compte, celle de la réalité, avec sa rugosité, ses joies mais aussi ses peines, et non pas celle des fables. Non pas celle dans laquelle on voudrait la cantonner, soit disant pour la protéger. Qu’elle a plus besoin d’écoute réelle et de confiance en ses capacités, que de notre sollicitude envahissante et qu’elle sait, plus souvent qu’on le croit, parler de ses souhaits, de ses projets et de ses désirs. Qu’elle est apte à vivre, à aimer, à souffrir et que l’expérience la rend plus forte.”

 

6 emplacements fauteuils / réservation conseillée : 01 43 14 65 47

communication.retourdimage@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.