Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Handisport

Paralympiques 2016: « Je me suis construite grâce au sport » #8

Paralympiques 2016 Anne Barnéoud tennis de table

Anne Barnéoud, jeune pongiste membre du club de l’Asul Lyon 8e, participe en ce moment aux Jeux paralympiques 2016 de Rio. Rencontre.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?
J’ai 32 ans, je suis née à Grenoble et j’habite à Lyon depuis 2008. Je travaille dans la fonction publique à Lyon. Je pratique le tennis de table.

– Pouvez-vous nous parler de votre handicap ?
J’ai des séquelles d’une hémiplégie droite avec aphasie (perte de langage) suite à un infarctus cérébral que j’ai eu à l’âge de 4 ans et demie.

– Le tennis de table, qu’est-ce que ça représente pour vous ?
Le tennis de table représente une part importante de ma vie, bien que j’ai découvert cette activité vers le tard, puisque j’avais déjà 16 ans. Mais je dirais que c’est grâce à ce sport que je me suis construite, et que j’ai petit à petit pris ma place dans la vie.

– Pouvez-vous nous raconter votre parcours dans le tennis de table ? Quels ont été les moments forts de votre carrière sportive jusqu’à aujourd’hui ?
À la base, le tennis de table fut un choix par défaut. En effet dès mon plus jeune âge j’étais plus attirée par le foot, la  natation, le ski. Mais c’est pour des raisons diverses à 16 ans, que j’ai décidé de laisser la compétition de natation. Quant au ski je le pratique régulièrement  mais  en loisirs, et pour le foot je ne sais pas résister à un ballon.

J’ai donc commencé le ping à 16 ans à une période de ma vie où je n’allais pas très bien. Le tennis de table est un jeu, donc à raison d’un entraînement par semaine, je me suis vite fait plaisir. Ensuite il a fallu développer et s’approprier la tactique et les différentes techniques de cette discipline, ce qui a représenté et représente encore un travail de longue haleine.

– Quels sont été les moments forts qui vous ont le plus marquée dans votre carrière sportive ?
Je crois que mon meilleur moment jusqu’à aujourd’hui, au niveau sportif bien sûr, fut mon titre individuel de vice-championne d’Europe en octobre dernier à Vejle au Danemark, d’autant plus que je me suis retrouvée en finale avec la numéro 1 mondiale de ma classe de handicap (classe 7).

« Il n’y a qu’aux Jeux que l’on voit un tel rassemblement de milliers d’athlètes venus du monde entier ! »

– Vous participez régulièrement à des compétitions nationales, européennes et internationales, pouvez-nous nous dire lesquelles ?
Afin de remplir les critères du haut niveau je participe chaque année à différents tournois internationaux au coefficient 40, entre trois et sept suivant les années. La plupart de ces compétitions se déroulent en Europe, c’est d’ailleurs là que se trouvent les meilleures joueuses de ma classe de handicap, et puis quelquefois, comme l’année dernière, je suis obligée d’aller beaucoup plus loin, comme en Asie, en Amérique…

– Vous avez appris en février dernier votre qualification pour les jeux paralympiques 2016 à Rio. Quelle a été votre réaction ? Quel est votre état d’esprit aujourd’hui ?
Lorsque la publication de ta qualification aux Jeux est officielle c’est un énorme soulagement, les places sont tellement chères ! Surtout que dans ma classe de handicap nous sommes quatre joueuses réparties dans le monde qui, au niveau des résultats, se retrouvent dans un mouchoir de poche. L’année 2015 a été une année particulièrement difficile avec des hauts et des bas, il a fallu que j’aille la chercher cette qualification. Maintenant c’est une autre pression que j’ai, celle du résultat à ces jeux.

– Les jeux paralympiques, qu’est-ce que ça représente pour vous ?
Pour moi c’est la plus belle et la plus grande compétition au monde. Il n’y a qu’aux Jeux que l’on voit un tel rassemblement de milliers d’athlètes de différentes disciplines venant pratiquement de tous les pays du  monde.  Participer aux Jeux c’est le rêve de tout athlète mais ça se mérite et c’est très difficile d’y arriver… mais une fois que l’on a ce privilège ce sont des moments exceptionnels à vivre. Durant les Jeux le sport domine vraiment le monde.

– Comment vous êtes-vous préparée à cette compétition ?
Je me suis entraînée entre deux et cinq heures par jour, avec une fois par semaine une séance de préparation mentale. À cela se sont ajoutées des séances de kinésithérapie. J’ai également fait des stages « équipe de France » d’une durée d’une semaine à dix jours, des temps où le travail est particulièrement intensif.

– Ce ne sont pas vos premiers jeux paralympiques. Quels souvenirs gardez-vous de vos précédentes expériences ?
Le rassemblement et le départ à Paris avec l’équipe de France est un moment très fort, c’est très joyeux. Pendant les Jeux, il y a différents moments particulièrement forts, comme par exemple la cérémonie d’ouverture qui est un moment exceptionnel à vivre. Lorsque l’on rentre sur le stade c’est quelque chose de difficile à décrire. Mais se retrouver à la cantine, où l’on entend parler toutes les langues, au milieu de centaines de sportifs tellement différents est un moment particulier. Et puis il y a l’énorme tension à gérer avant de rentrer sur le plateau de jeu. Une fois devant la table de ping, il faut arriver à vite rentrer dans le match et là c’est parti, on joue et l’on fait tout pour essayer de vaincre l’adversaire que l’on connaît bien en général.

– Est-ce que vous connaissez les autres athlètes français? Comment décririez-vous l’ambiance lors de ce type d’événements ?
Ce sont les athlètes français de ma discipline que je connais le mieux bien sûr. On passe par toutes sortes d’ambiances, le sérieux de l’entraînement car chacun d’entre nous faisons tout pour faire partie des meilleurs, mais la bonne humeur, la joie et la peine font aussi partie de notre vie d’athlète de haut niveau et de notre équipe de France.

 

Palmarès d’Anne Barnéoud

  • Jeux paralympiques

Rio 2016 : Sélection aux jeux paralympiques 2016

Londres 2012 : Sélection aux jeux paralympiques

Pékin 2008 : Médaille de bronze par équipes classe 6-10

  • Championnats du monde Handisport

Pékin 2014 : Médaille de bronze en simple dames classe 7

Médaille de bronze par équipes dames classe 6-8

  • Championnats d’Europe

Vejle 2015 (Danemark) : Médaille d’argent en simple dames classe 7

Ligano 2013 (Italie) : Médaille d’or par équipes dames classes 6-8

Split 2011 (Croatie) : Médaille d’argent par équipes dames en classe 8

Gênes 2009 (Italie) : Médaille d’or par équipes classes 6-8

  • Autres compétitions (parmi ses titres les plus récents)

Open de Slovaquie 2014 : Médaille d’or en simple dames classe 7

Médaille d’argent par équipes dames classes 6-7

Open de Slovénie 2014 : Médaille de bronze en simple dames classe 7

Open de Bayreuth 2013 (Allemagne): Médaille de bronze en simple dames classe 7

Médaille de bronze par équipes dames classes 6-8

 

Plus d’infos sur: http://cpsf.france-paralympique.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site