Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilAutonomie et handicapPair accompagnement et handicap : Le Gouvernement compte le favoriser

Pair accompagnement et handicap : Le Gouvernement compte le favoriser

Ecouter article


À travers le projet EPoP, le Gouvernement s’engage à favoriser le développement du pair accompagnement des personnes en situation de handicap.

« Développer le recours au pair accompagnement et à l’intervention des personnes en situation de handicap » : C’est la vocation du projet EPoP – Empowerment and participation of persons with disability – initié par la Croix-Rouge française. Objectif : généraliser le partage d’expérience des personnes en situation de handicap dans une optique de pair-accompagnement et de participation à la conception des politiques publiques qui les concernent.

« L’accompagnement par les pairs constitue un support au développement d’une société inclusive, à la transformation de l’offre médico-sociale et à la dynamique d’inclusion professionnelle en milieu ordinaire de travail », commente ainsi la Croix-Rouge française.

Des expérimentations et un site internet dédié

Concrètement, le projet EPoP repose sur cinq grands axes de travail :

– Des expérimentations territoriales en Nouvelle-Aquitaine (portage par LADAPT) et dans les Hauts-de-France (portage par le CREAI Hauts-de-France). S’adressant en premier lieu aux personnes concernées, elles impliqueront le plus largement possible les acteurs du territoire : associations de personnes, de familles et gestionnaires, entreprises, services publics (dont l’emploi), etc.

– La formation d’intervenants pairs.

– La formation de référents pairs-accompagnement en établissements et services médico-sociaux.

– La création d’une boîte à outils via un espace dédié sur le site monparcourshandicap.gouv.fr (annuaire géolocalisé, analyses juridiques sur les statuts d’exercice des intervenants pairs, outils de soutien au parcours des pairs…).

– Une recherche portant sur la relation se jouant entre les individus et une évaluation plus systémique des dynamiques à l’œuvre sur les territoires.

Ce projet est soutenu par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), l’Agefiph et Objectif emploi des travailleurs handicapés (OETH), au niveau national, et par les agences régionales de santé de Nouvelle-Aquitaine et des Hauts-de-France. Il a été lancé officiellement le 8 février 2021 depuis Amiens, en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées.

Derniers articles

X