Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Ressources et vie quotidienne

Femme: Odile Werlé, traumatisée rieuse

Odile Werlé est traumatisée crânienne. Très volontaire, elle vit en fauteuil électrique, mais est très indépendante, travaille, s’amuse et se débrouille seule pour bien des actes de la vie quotidienne. Elle est toutefois très entourée, par ses colocataires et sa famille.

Traumatisée crânienne suite à un accident d’équitation à l’âge de 13 ans, Odile Werlé, aujourd’hui âgée de  48 ans, vit dans un grand appartement proche de la Bastille avec deux colocataires étudiantes, et en-dessous de l’appartement de sa sœur, Hélène, et de son beau frère, Bertrand. Elle travaille depuis des années dans un ESAT (encadré 1) de l’Association des Paralysés de France à Noisy-le-Sec. Elle s’y rend chaque jour avec un véhicule de Paris Accompagnement Mobilité (PAM). Sévèrement  paralysée, elle utilise un fauteuil roulant électrique, mais peut tout de même faire quelques pas à l’aide de sa canne artistiquement décorée (« Je préfère, c’est plus gai ! », s’amuse t’elle) et sous la surveillance de son kiné.

Beaucoup de volonté

Très ouverte, Odile aime beaucoup rire et a beaucoup  d’humour. Son traumatisme crânien fait que, parfois, elle a des réactions inattendues. Elle n’oublie jamais ce qui l’intéresse, mais oublie parfois ce qui concerne les autres. Elle a beaucoup de volonté, même si au fil des ans, parfois, elle se lasse un peu des efforts qu’elle doit faire pour ne pas régresser.

Elle a longtemps fait de l’escrime au Cercle Sportif de l’Institution Nationale des Invalides, puis a arrêté : « Je n’aimais pas être embarquée dans des ambiances de mecs qui picolent ». Depuis deux ans, elle pratique l’equithérapie (encadré 2) avec un double poney appelé Langkoust. Elle aime beaucoup cette activité, même si son accident est survenu en faisant de l’équitation.

Sortir et voyager…

Elle fait également partie de l’Association des Traumatisés Crâniens d’Île de France, dont elle apprécie beaucoup les sorties. On a pu la voir rire aux éclats à la Ferme aux Autruches en grande banlieue, jouer au bowling à Paris, se régaler dans divers restaurants, et échanger avec ses amis. L’été dernier, elle a voyagé et passé des vacances tranquilles : « Je suis allée aux Baléares chez ma sœur aînée, Catherine, et je me suis bien reposée. Nous sommes allées déjeuner au restaurant, nous avons aussi mangé chez des amis à eux et sinon, on rentrait à la maison pour lire dans le jardin et puis pas grand chose à raconter ! ». Elle a également tenté d’obtenir des séjours avec APF Evasion, mais « ce n’est pas facile d’y avoir  des places ! Un jour, peut-être… », rêve-t-elle, un sourire aux lèvres…

Pour plus d’informations sur le traumatisme crânien :

Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens (UNAFTC): www.traumacranien.org

France Traumatisme Crânien : www.france-traumatisme-cranien.fr

Photo © Matthieu Renault

Partager, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site