Partager, , Google Plus, Pinterest,

Préventica Paris Marseille 2019

Posted in:

Archives des articles et dossiers du handicap

Objectif Rio 2016 : Simply Market soutient le défi d’Emmanuelle Mörch

C’est en septembre 2016 qu’auront lieu les Jeux Paralympiques de Rio. Emmanuelle Mörch, jeune joueuse de tennis handisport, compte bien participer aux sélections. Pour optimiser ses chances de réussite, elle s’est associée au groupe Simply Market.

Partenaire de l’Open de France de tennis handisport – qui se déroulera du 24 au 29 juin prochains – Simply Market est également, depuis 2012, le sponsor officiel d’Emmanuelle Mörch, 28e joueuse mondiale de tennis handisport. Elle espère décrocher, début 2016, son laissez-passer pour les Jeux Paralympiques de Rio, dont l’accès est réservé aux 20 meilleures joueuses du classement ITWF. Une ambition qui a séduit les dirigeants du groupe Simply Market.

 

Une rencontre, une histoire

«  En juin 2012, une jeune sportive en fauteuil a demandé à me rencontrer lors de l’Open de France de tennis handisport, raconte François Seille, pilote national de la mission handicap de Simply Market. Alors âgée de 22 ans, Emmanuelle, étudiante à l’École Centrale, m’a expliqué qu’elle avait perdu l’usage de ses jambes à l’âge de 18 ans, lors d’un accident de snowboard. Elle m’a également indiqué qu’elle pratiquait le tennis handisport à haut niveau et qu’elle avait pour objectif d’être sélectionnée pour les Jeux paralympiques de Rio 2016. Ce qui implique d’être classée parmi les 20 meilleures mondiales au moment de la sélection, dans les six mois précèdant la compétition. Pour arriver à un tel niveau, il faut s’équiper et de s’entraîner beaucoup… c’est pourquoi Emmanuelle était à la recherche de partenaires. Elle s’est adressée à Simply Market, sachant qu’on soutenait l’Open.

Ce fut alors une première pour le groupe, car jusqu’alors nous avions soutenu des compétitions ou événements, mais jamais une personne de manière individuelle. J’ai relayé la demande d’Emmanuelle, puis l’ensemble des dirigeants de Simply Market se sont réunis, et ont finalement donné leur accord à Emmanuelle, qui avait constitué un solide dossier mettant en avant sa démarche et ses motivations.

Le groupe Simply Market – à ne pas confondre avec la mission handicap de Simply Market dont je suis le pilote – a ainsi signé fin 2012 une convention de mécénat avec l’École Centrale. Celle-ci s’est engagée à recevoir les fonds pour Emmanuelle et à lui reverser afin que Simply Market prenne en charge ses frais d’entraînement, d’équipement, et d’inscription aux compétitions. De son côté, Emmanuelle nous a transmis ses objectifs de progression, s’engageant à s’entraîner pour faire partie des 20 meilleures joueuses mondiales de sa catégorie en 2016, et à réaliser les démarches d’inscription pour partir à Rio. Elle intervient également lors des campagnes de sensibilisation  du groupe, en marge de l’Open de France. Ce partenariat est aujourd’hui une fierté pour Simply Market, d’autant plus qu’Emmanuelle est très en avance par rapport aux objectifs de progression qu’elle s’était fixés ».

 

Une sportive assidue et ambitieuse

« J’ai découvert le tennis en fauteuil un peu par hasard, commente Emmanuelle, aujourd’hui licenciée au club d’Antony (92). J’ai d’abord essayé le basket en fauteuil, car j’avais pratiqué ce sport en valide auparavant et cela me plaisait… mais en fauteuil je n’ai pas du tout aimé, étant frustrée de ne plus pouvoir faire ce que je voulais. J’ai voulu essayer quelque chose que je ne connaissais pas du tout. Après avoir vu un tournoi de tennis en fauteuil, et essayé grâce à des gens ayant un terrain proche de chez mes parents, j’ai tout de suite accroché. J’ai commencé à m’entraîner « pour le fun » avec ma famille et mes amis, puis ça m’a beaucoup plu. Etant très sportive à la base, j’aime la sensation de fatigue après l’entraînement, le fait de se fixer des objectifs… cela fait partie de ma personnalité. Je pense aussi que cela m’aide au quotidien, encore plus au départ juste après mon accident. J’avais besoin de me fixer de nouveaux objectifs de vie, d’aller de l’avant. C’est un moyen de voir la vie différemment, de vivre les choses, et finalement c’est génial ! Mon but aujourd’hui c’est d’être dans le top 20 en 2016 pour participer aux jeux, mais si je peux faire mieux, je prends… Quant au soutien de Simply Market, il me permet de me rapprocher de plus en plus chaque jour de mon rêve de qualification ».*

Actuellement, Emmanuelle est aux Pays-Bas dans le cadre de son année de césure, ayant obtenu de l’Ecole Centrale Paris la possibilité de consacrer ces 6 derniers mois en entraînement sportif à 100% de son emploi du temps. Elle a choisi ce pays pour sa réputation de référence mondiale en matière de tennis féminin. Elle a donc choisi un entraîneur de renommée internationale : Aas Zwaan, qui a formé plusieurs championnes olympiques. « Je l’ai rencontrée pour la première fois l’année dernière, à l’Open de France, se souvient-il. Je n’ai pas été impressionné plus que ça au début, mais quand elle est arrivée ici, je me suis vraiment rendu compte de ses aptitudes sportives. Et le plus important : elle a un excellent mental. Je connais bien son entraîneur français. Il a conseillé à Emmanuelle de venir s’entraîner ici pour préparer les Jeux. Si elle continue à s’entraîner et à travailler vraiment dur, et même si les autres joueuses françaises sont très compétitives, je suis persuadé qu’elle peut devenir N°1 ou N°2 française en 2016 ».*

 

* Commentaires tirés du film « Cap vers RIO »,  réalisé par Newsboxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site