Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilAccessibilité et handicap : actualités, dossiers, outils et aidesNumérique accessible : Refuser la mise en place de services discriminants

Numérique accessible : Refuser la mise en place de services discriminants

Ecouter article


Numérique accessible : Nous ne devons plus accepter la mise en œuvre de services discriminants !

Par Mylan Douthe. La crise sanitaire a accéléré la construction de réponses innovantes pour toujours mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes, notamment en termes de numérique accessible. En effet, l’outil numérique a joué un rôle essentiel dès le début, permettant à de nombreuses personnes de s’informer, de partager et donc de maintenir le lien social.

Cela étant, si le numérique est une chance, il a aussi des inconvénients.

Rappelons que le handicap demeure la première cause de discrimination dans notre pays, en raison notamment de la dématérialisation. Si le numérique facilite, il est vrai, la vie quotidienne, encore faut-il y avoir accès (près de 6,8 millions de personnes sont toujours privées d’une couverture Internet de qualité). Celles et ceux qui n’y ont pas accès s’en trouvent encore plus isolés ! Il est donc essentiel, demain, d’investir pour faciliter l’accessibilité numérique !

L’enjeu de la prise en compte du handicap dans la sphère numérique est multi factorielle. Il s’agit de penser différemment l’outil dès sa conception afin de permettre à la personne de tendre vers une pleine citoyenneté. Le risque principal, dans le cas contraire, est de faire du numérique un vecteur d’exclusion.

L’inaccessibilité des sites résulte souvent des mêmes manquements : l’absence de hiérarchisation de l’information, l’absence de description d’une image qui exclut totalement les informations attachées à cette image, l’impossibilité de grossir les caractères. Le plus grave étant qu’aujourd’hui, la non mise en accessibilité de la majorité des sites relève non pas d’impossibilités techniques, mais davantage d’arbitrages en termes de priorités, d’affectations des ressources humaines et financières.

Croire pouvoir demain construire une société qui soit plus inclusive, durable et solidaire sans prioriser la conception de services numériques accessibles serait illusoire.

Faire de l’accessibilité, c’est accepter de se former et ne pas accepter la mise en œuvre d’un service discriminant. Aujourd’hui, les professionnels du numérique ne sont pas suffisamment sensibilisés et formés à la prise en compte des différents handicaps. Il conviendrait donc d’inscrire des dispositifs de sensibilisation dans les référentiels des formations, afin d’améliorer la prise en compte de l’accessibilité numérique par les équipes d’entreprises.

Mais au-delà de cet aspect de formation, il est surtout essentiel que l’accessibilité soit considérée comme une chance. Faire de l’accessibilité numérique une réalité, c’est aussi servir la croissance économique.

Pour les entreprises, il s’agira d’élargir leur marché, par la prise en compte des besoins et des attentes des personnes en situation de handicap, notamment pour ce qui concerne les achats en ligne. À l’échelle macroéconomique, l’accessibilité numérique peut être créatrice d’emplois. En effet, soutenir le développement des startups liées à l’accessibilité numérique est une nécessité ! À titre d’exemple, les assistants vocaux qui avaient pour objectif de renforcer l’autonomie des personnes déficientes visuelles se sont généralisés et connaissent encore aujourd’hui une croissance considérable.

Plus qu’une obligation légale, l’accessibilité numérique constitue un levier stratégique pour le monde d’après !

X