Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilVos droitsMontant de l'AAH au 1er avril 2022 : Légère hausse pour les...

Montant de l’AAH au 1er avril 2022 : Légère hausse pour les bénéficiaires

Réévaluation annuelle des prestations sociales : le montant de l’AAH – Allocation Adulte Handicapé – augmente légèrement au 1er avril 2022.

Ecouter article

Le montant de l’AAH – Allocation Adulte Handicapé – augmente légèrement au 1er avril 2022

À compter du 1er avril 2022, le montant de l’AAH, Allocation Adulte Handicapé, s’élèvera à 919,86 euros. Il était jusque-là de 903,60 euros. Cela représente donc une hausse de 16,26 euros, soit 1,8 %. Cette aide dédiée à la compensation du handicap est aujourd’hui perçue par 1,22 millions de français.

L’AAH, qu’est-ce que c’est ?

Instaurée par la loi du 11 février 2005, l’Allocation Adulte Handicapé, ou AAH, a pour but de fournir aux personnes en situation de handicap, sans ressources ou avec des ressources modestes, un revenu minimum garanti. Accordée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), elle est attribuée en fonction de différents critères d’incapacité, d’âge, de résidence et de ressources des demandeurs.

Les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide dédiée à la compensation du handicap

Pour pouvoir bénéficier du montant total ou partiel de l’AAH en 2022, il est nécessaire que votre situation corresponde à ces différents critères :

– Avoir entre 20 et 60 ans. Si vous avez plus de 16 ans et moins de 20 ans, vous pouvez également accéder à l’AAH si vous avez cessé de remplir les conditions ouvrant droit aux prestations familiales.
– Être atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 80%, ou inférieure à 80% à condition de présenter une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi, et de ne pas avoir atteint l’âge minimum légal de départ à la retraite.
– Être de nationalité française ou disposer d’un des titres de séjour ou documents justifiant la régularité du séjour en France.
– Avoir des ressources modestes : les revenus de votre année de référence ne doivent pas dépasser le plafond fixé selon votre situation familiale. Ces ressources sont examinées par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) puis par la Caisse d’allocations familiales, organisme qui verse cette prestation.

Si vous remplissez ces critères, vous devez formuler votre demande d’AAH – Allocation Adulte Handicapée – auprès de la MDPH de votre département.

Au-delà du montant de l’AAH, des critères d’attribution qui font toujours débat

Si le montant de l’AAH est réévalué chaque année, comme en ce mois d’avril 2022, un autre thème fait toujours débat entre les représentants du Gouvernement et les bénéficiaires de l’Allocation Adulte Handicapé : c’est la question du calcul du montant de l’AAH pour les personnes en situation de handicap qui sont en couple. En effet, en 2022, le montant versé à chaque bénéficiaire est toujours calculé en fonction des revenus du conjoint, le Gouvernement étant opposé à un principe de déconjugalisation de l’AAH.

Ainsi, alors que la proposition de loi prévoyant la déconjugalisation de l’AAH semblait en bonne voie, elle n’a pas finalement pas abouti au résultat escompté. Le texte initial, extrêmement débattu en juin 2021 à l’Assemblée nationale, s’est finalement soldé par le vote d’un amendement : celui-ci instaure simplement une modification du calcul de l’AAH – Allocation Adulte Handicapé – à travers la mise en place d’un abattement forfaitaire sur les revenus du conjoint. Concrètement, il doit permettre aux bénéficiaires de l’AAH dont le conjoint est au Smic de continuer à percevoir le montant maximal de l’allocation grâce à un abattement forfaitaire de 5.000 euros.

Cet article peut également vous intéresser : Abattement fiscal et handicap : Vos droits en cas de succession et donation

X