Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Santé, bien-être et handicap

Modes alimentaires : Tour d’horizon par le service nutrition de l’Institut Pasteur

Les modes alimentaires expliquées par l'Institut Pasteur

Le service de nutrition de l’Institut Pasteur évoque la question des modes alimentaires.

Nous évoquerons dans ce premier article dédié aux modes alimentaires, les modes du :

  • Sans lait
  • Sans gluten
  • Végétarisme, végétalisme, véganisme, flexitarisme

Cet article sera suivi d’un second épisode à découvrir début 2019.

Préambule :

L’homme est omnivore

Omnivore : Se dit des êtres qui se nourrissent indifféremment d’aliments très divers (herbes et chair, insectes et fruits, produits animaux et végétaux, etc.)

Sans lait
Même si un excès de lait n’est pas souhaitable pour l’équilibre alimentaire, le supprimer totalement de notre alimentation est tout aussi nocif.

Pourquoi consomme-t-on du lait ? Pour son apport en calcium et vitamine D, mais aussi pour plusieurs dizaines d’autres nutriments importants (vitamine B12, iode, phosphore…)

A quoi nous servent ces nutriments ? A fortifier les os et à terme éviter l’ostéoporose.

L’ostéoporose est une maladie se traduisant par une raréfaction du tissu osseux, le rendant plus fragile et étant par conséquent responsable de nombreuses fractures. C’est une maladie arrivant avec l’âge : après la ménopause chez la femme et vers 70 ans chez l’homme

Mais la consommation de produits laitiers n’est pas le seul facteur de protection vis-à-vis de l’ostéoporose, l’activité physique – et en particulier les activités physiques « en charge » – joue un rôle également très important

Ce sont les activités où l’on porte son poids : la marche, marche Nordique, la course à pied, la danse…

Pour ce qui est de la consommation, le Haut Comité pour la Santé Publique a fait une nouvelle proposition de repère de consommation pour les produits laitiers : 2/jour

  • 1 verre de lait (150ml)
  • 1 yaourt (125g)
  • 1 dessert lacté (100g)
  • 1 morceau de fromage 30g

Sans gluten
Le gluten est une protéine contenue dans certaines céréales dont le blé (le maïs et le riz n’en contiennent pas).

L’intolérance au gluten est connue depuis longtemps, c’est un organe qui est en cause (l’intestin). C’est la maladie cœliaque

L’allergie au blé est plus récente, l’organisme reconnaît le gluten comme une substance étrangère et déclenche une réaction immunitaire

D’autre part on observe aussi chez certaines personnes une « sensibilité » au gluten. C’est-à-dire que certaines personnes souffrant du Syndrome de l’Intestin Irritable, ayant un inconfort digestif, vont mieux en supprimant le gluten de leur alimentation.

Pour autant, le gluten n’est pas responsable de tous les maux de la terre (problèmes articulaires…).

L’alimentation sans viande
Végétarienne :

L’idéologie est généralement : pas d’animaux morts.

C’est-à-dire pas de poisson, ni de viande et dans certains cas pas d’œufs non plus.

Pour beaucoup, un repas végétarien est juste un repas sans viande alors que c’est plus que cela : c’est un repas avec une présence accrue d’aliments végétaux

Végétalien

Ne consomme aucun produit d’origine animale. Pas même les produits laitiers, ni les œufs…

Vegan

Ne mangent ni n’utilisent de produits d’origine animale

Comme les végétaliens pour l’alimentation

Mais ni cuir, ni laine, ni soie, ni miel…

Risques nutritionnels (carences possibles) liés à ces consommations et modes alimentaires :

Sans viandeOvolacto-végétarienLacto-végétarienOvo végétarienVégétalien/ Vegan
ProtéinesNonNonNonNonPossible
CalciumNonNonNonOuiOui
Vitamine DNonPlutôt nonPlutôt nonOuiOui
FerNonStatut en fer bas mais suffisantStatut en fer bas mais suffisantStatut en fer bas mais suffisantOui
Vitamine B12NonNonNonNonOui
SéléniumNonPlutôt nonPlutôt nonPlutôt nonOui

 

Le flexitarisme

Le flexitarisme (parfois appelé semi-végétarisme) est une pratique alimentaire qui consiste à être flexible dans la pratique végétarienne (Wikipédia)

Véritable mouvement porté par les défenseurs d’un mode de vie « healthy » et responsable, le flexitarisme désigne les personnes végétariennes à temps partiel qui savent parfois se faire plaisir avec des aliments d’origine animale. Ce mode alimentaire est donc tout sauf une approche rigide (site Björg)

 

Conclusion sur les modes alimentaires

Le végétarisme pourquoi pas ! C’est un choix personnel… On peut aussi manger moins de viande ou de temps en temps (flexitarisme), si l’on en mange de trop.

Le végétalisme et le véganisme, non, ce n’est pas équilibré.

Béatrice Dalle – Diététicienne
Service Nutrition & Activité Physique
Institut Pasteur de Lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site