Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Accessibilité et handicapArchives des articles et dossiers du handicapTransports, mobilité et handicap

Mobilité: « Le Batec m’a rendu ma liberté de mouvement »

C’est sans doute la première fois que je prends la plume pour vanter les qualités d’une aide technique. Certes, mon handicap ne nécessite pas une utilisation pléthorique d’aides techniques, aussi je n’en ai que très peu. Mais aujourd’hui je peux affirmer que le produit dont je vais vous parler a radicalement changé ma manière de vivre, et m’a ouvert un espace de liberté que je ne pouvais pas imaginer. Ce produit n’est pas une invention, c’est surtout une innovation qui répond à toutes mes attentes en matière de mobilité, comme à celles de très nombreuses personnes handicapées.

 

Je vis sur un fauteuil roulant depuis plus de 42 ans et comme toute personne dans cette situation je sais ce que « mobilité réduite » signifie. Je ne vais pas vous détailler le nombre incalculable et permanent de frustrations que cela génère. Ni même des innombrables impasses dans lesquelles je me suis retrouvé. Bien qu’en possession d’une bonne tonicité des membres supérieurs, et du tronc, je ne sais combien de fois je me suis essoufflé sur un chemin, un site touristique, ou simplement en visitant une ville.  À 51 ans, mes bras, mes épaules, mes mains, ont déjà bien soufferts. Du coup je visite beaucoup de sites touristiques en voiture, lorsque c’est possible, et je fais mes courses comme je vais au travail avec mon véhicule. Mais là encore, monter et descendre le fauteuil roulant de la voiture calme vite mes ardeurs et je ne parle pas de mon propre transfert.  Bref, il était temps que je découvre grâce à un ami le BATEC ! Ce nom étrange, c’est celui d’un dispositif de roue électrique qui se fixe et se retire d’un fauteuil roulant à volonté et sans effort. Il m’a fallu un an d’observation (un an de perdu !) avant de me lancer, car j’étais méfiant. Je l’ai essayé sur divers salons pour finalement me laisser convaincre. Rapide, silencieux, beau, doté d’une grande autonomie (25km) sur presque tous types de routes, je pense que le BATEC est LE produit que l’on doit posséder quand on est en fauteuil roulant manuel. Son look ne laisse pas indifférent et croyez moi, dans la rue, le succès est immédiat.

 

Son utilisation nécessite d’installer un dispositif d’arrimage sur votre fauteuil – qui va l’alourdir d’environs 1,2kg – détail vite oublié au regard des avantages. Cette installation est réalisée par Mobilygo qui diffuse le produit en France et qui ne monopolisera votre fauteuil qu’une demi-journée pour cela. Par chance, il s’adapte à tous les types de fauteuils, soyez tranquille !

 

Une fois l’arrimage fixé sous votre assise, vous n’avez plus qu’à clipper votre Batec pour aller vous promener. Et là !!! C’est la révélation. Toutes les distances vous semblent courtes tant le plaisir de rouler à belle allure et sans bruits est grand. Et sous le soleil, vous ne pourrez plus vous arrêter. Mon conseil : équiper votre fauteuil de grandes roues tout-terrains, car les trottoirs sont en bien plus mauvais état qu‘on ne l’imagine. Avec une telle liberté de mouvement vous allez faire du chemin sans vous en rendre compte,  et découvrir ou redécouvrir votre quartier, votre ville, comme jamais auparavant. Le Batec vous emmène où vous voulez tant que vous ne roulez pas dans des lieux trop chaotiques ou trop glissants. Ce n’est pas une moto tout-terrain. Avec un peu de vitesse, vous allez aussi vite remarquer l’absence de suspension sur votre fauteuil roulant mais cela va donner un peu de piquant à vos déplacements.  Si vous avez une paire de roues dédiées, ne les gonflez pas trop !

 

La Batec est non seulement beau, puissant – il peut gravir des pentes jusqu’à 15% (sauf si c’est de l’herbe ou des graviers) – mais il a en plus une autonomie de 25 km avec une batterie lithium qui se recharge en 2 heures sans chauffer. Que demander de plus ?

 

Il est tellement facile à utiliser que vous ne pourrez plus vous en passer et les quelques centaines de mètres ou les  4 ou 5 kilomètres qui vous rebutaient auparavant ne seront plus que des parties de plaisir. Un petit boîtier sur le guidon permet de choisir la puissance et donc la vitesse maximum, et un compteur vous indique votre vitesse et les distances parcourues. Un voyant vous informe du niveau de charge de la batterie, vous pouvez donc programmer vos sorties en toute quiétude.  Il est équipé d’un phare à Led  puissant et de deux Led rouge qui signalent votre présence à ceux qui arrivent derrière vous. Lorsque le Batec est bien réglé pour votre fauteuil vous n’avez plus rien à toucher, cependant il est prudent de s’équiper d’une petite palette d’outils de type petites clés plates, tournevis ou clés à cliquet et une série de douilles à 6 pans. 

 

Oui, vous pouvez le mettre dans le coffre de votre voiture, il n’est pas très encombrant et le transfert se fera sans problème pour un paraplégique costaud. Pour les autres, une aide me paraît indispensable. Aujourd’hui le Batec est aussi utilisé par de nombreux tétraplégiques. Commerces, restaurants, parcs, bus, trains, musées…  vous pouvez aller partout avec ! Mais attention à votre vitesse sur les trottoirs !!

 

Son prix avoisine les 5000 euros mais vous pourrez sans difficulté obtenir une financière partielle ou totale de la part de la MDPH ou de l’Agefiph. Et croyez-moi, la liberté que va vous offrir le Batec pour des années rend son prix insignifiant.

 

Si vous voulez en savoir plus et découvrir toutes ses options et couleurs allez tout droit sur le site  http://batec-mobility.com/en/france ou contactez Mobyligo au 04 67 96 18 78.

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site