Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Mobilité internationale des bourses pour compenser les surcoûts du handicap

La Conférence des grandes écoles (CGE) et la Mission Handicap Assurance (MHA) ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses de mobilité pour les soutenir dans leurs ambitions internationales.

Cette cérémonie s’est tenue à l’Hôtel de Lassay à l’Assemblée Nationale), en présence et sous le Haut patronage de Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale et de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées. La CGE était représentée par Yves Poilane, Président de la commission Relations Internationales. La CGE porte depuis plusieurs années le projet de création du Statut International d’Étudiant en Situation de Handicap (SIESH). En attendant l’adoption de ce statut, qui a été présenté par la CGE aux plus hautes instances nationales et internationales et qui faciliterait la mobilité des étudiants en situation de handicap, l’octroi de ces bourses viendra alléger les surcoûts supportés par les étudiants et leur famille.

La commission Diversité de la Conférence des grandes écoles se mobilise depuis plusieurs années pour favoriser l’inclusion des étudiants en situation de handicap au sein des écoles membres. Elle met également tout en œuvre pour pallier aux difficultés rencontrées lors de leur voyage à l’étranger (freins pour accéder aux soins, aux traitements et au suivi médical, difficultés liées au transport, barrières administratives…), en portant notamment la création d’un Statut International d’Étudiant en Situation de Handicap.

Ils ont dit…

 « La Conférence des grandes écoles, grâce au soutien de la Mission Handicap Assurance, est devenue un acteur magistral en matière de mobilité internationale des étudiants en situation de handicap. Par l’accompagnement qu’elle apporte, par les bourses qu’elle délivre, elle permet à nos étudiants de partir à la conquête du monde, du Mexique à la Corée du Sud, en passant par les États-Unis, l’Espagne ou la Pologne », Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale.

« Je soutiens votre plaidoyer pour un Statut International de l’Étudiant en Situation de Handicap sur lequel nous devons avancer collectivement. Compte tenu de l’expertise de la Conférence des grandes écoles pour accompagner la mobilité internationale des étudiants en situation de handicap, je vous propose de mandater la CGE pour conduire les travaux nécessaires à la mise en œuvre de cette coopération », Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées.

« La mobilité internationale des étudiants favorise le rayonnement des grandes écoles et de l’enseignement supérieur français. C’est en effet un atout considérable pour notre pays, qui exporte ainsi ses meilleurs étudiants, véritables ambassadeurs de l’excellence de nos formations et de nos établissements. C’est pourquoi la mobilité internationale de nos étudiants doit être accessible à toutes et tous, sans considération de moyens financiers ou de contraintes logistiques », Yves Poilane, président de la commission Relations internationales de la CGE.

« On constate malheureusement que trop d’étudiants en situation de handicap restent confrontés à de réelles difficultés pour poursuivre leurs études à l’étranger, dans le cadre d’un stage académique ou d’un échange. Or, ces expériences sont nécessaires à l’obtention du diplôme et font partie des critères attendus par les recruteurs », Anne-Elise Chevillard, présidente de la Mission Handicap Assurance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.