Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Mission handicap SNCF : Une intégration réussie au Data Center de Lille

Mission handicap SNCF une intégration réussie au data Center de Lille

Mission handicap SNCF : « Je me sens bien dans mon travail et j’ai trouvé ma place » 

Le 1er mars 2018, Joseph Thery, 26 ans, a intégré l’équipe du Data center SNCF de Lille en tant que consultant informatique mis à disposition par la société Auticonsult. Gros plan sur le parcours et l’intégration de ce jeune salarié diagnostiqué autiste Asperger. Témoignage des différents intervenants et de la Mission handicap SNCF.

L’informatique : C’est le domaine vers lequel Joseph Thery, jeune homme de 26 ans diagnostiqué autiste Asperger, s’est naturellement tourné après avoir obtenu son bac scientifique. « J’ai fait l’École des Mines de St-Étienne, où j’ai passé un double diplôme en lien avec l’ISFA Lyon (Institut de science financière et d’assurances), raconte-t-il. Suite à cela, j’ai eu du mal à trouver du travail, c’est pourquoi j’ai repris mes études pour faire un master 2 en mathématiques informatiques à l’Université de Lille 1. Après un stage de 6 mois à l’INRIA (Institut national de recherche en sciences du numérique), j’ai commencé le processus pour rejoindre Auticonsult ».

Société de conseil et de services en informatique, Auticonsult recrute des consultants en situation de handicap, notamment sur le spectre de l’autisme, et met leurs compétences à la disposition des entreprises. « Nous faisons de l’entrepreneuriat social. Nos consultants travaillent directement en inclusion au sein d’une entreprise cliente, et sont inclus dans une équipe pour une mission à durée variable », indique Samantha Lulendo, chargé du recrutement au sein d’Auticonsult et job coach de Joseph Thery.

Une réponse à un besoin de compétences spécifiques
En effet, dans le même temps, un besoin spécifique de compétences en informatique est identifié au Data center SNCF de Lille, comme nous l’explique Emmanuel Chevallier, responsable Mission Handicap SNCF et Politique Diversité de l’EPIC SNCF. « Ce data center, qui centralise tout le traitement de la distribution commerciale de SNCF, s’est retrouvé confronté à une problématique : son fonctionnement repose sur une technologie IBM (z/TPF) bien particulière, et l’équipe n’a actuellement plus en interne assez d’experts informaticiens qui maîtrisent suffisamment cet Operating System qui, en plus, utilise des langages informatiques très peu enseignés aujourd’hui dont l’Assembler. Pour réponse à cette problématique, nous avons proposé à l’entité concernée d’intégrer dans ses équipes une personne diagnostiquée autiste Asperger avec de fortes compétences dans ce domaine. En effet, la Mission Handicap de l’EPIC SNCF et les services RH de e.sncf sommes convaincus que grâce à leur approche non conventionnelle de la résolution de problèmes, ces types de profils pourraient apporter une réelle valeur ajoutée au sein des équipes. Cependant, pour s’assurer de la réussite de la démarche, il est important de mettre en place une sensibilisation à destination du collectif de travail.

Le profil de Joseph Thery a été mis en avant, ce jeune expert en informatique pouvant s’adapter rapidement à ce  langage et cet OS particuliers IBM recherchés par le Data center de Lille. Après différents échanges, son embauche pour une mission au sein de  l’EPIC SNCF s’est ainsi concrétisée. Afin que tout se passe pour le mieux, une préparation à cette mission a été organisée en amont par Auticonsult et Samantha Lulendo, job coach personnel de Joseph Thery.

Un accompagnement personnalisé
« Avant le début de la mission, j’ai effectué avec M. Thery un travail de sensibilisation auprès de l’ensemble des personnes avec qui il va travailler dans le cadre de sa mission – séance que nous avions préparé en amont tous les deux, commente Samantha Lulendo. Nous avons familiarisé l’équipe à la question de l’autisme, de façon générale et globale, mais aussi à toutes les particularités et besoins professionnels de M. Thery. Nous avons identifié ensemble ses facteurs de stress, d’épanouissement au travail, ses besoins en termes d’environnement de travail, de communication, ou au regard de ses hypersensibilités et de fonctionnement cognitif ».

Un temps de sensibilisation qui a été jugé très bénéfique par Alain Mortier, manager de Joseph Thery au Data center de Lille : « Cette présentation nous a permis de bien appréhender le fait qu’on allait travailler avec une personne à tendances autistiques. On nous a expliqué ce qu’est l’autisme et le fait qu’il peut se présenter sous des formes très différentes. On nous a également indiqué quels peuvent être les points forts de ces personnes et leurs points faibles. La société Auticonsult nous a aussi informés que l’on bénéficierait d’un soutien de sa part en cas de besoin, notamment par le biais de la job coach de Joseph Thery, Mme Lulendo, et de son référent au sein de la SNCF, Fabrice Valentin ».

En effet, le rôle de Samantha Lulendo ne s’arrête pas ici, elle restera la job coach de Joseph Thery durant toute la durée de sa mission : « Je dois m’assurer que M. Thery est dans de bonnes conditions de travail et qu’il est performant. Comme M. Thery est à Lille et moi à Paris, nous procédons à un entretien par téléphone, une fois par semaine. Nous faisons un point sur les différents aspects qui peuvent influer sur son bien-être ou l’efficacité de son travail : sa fatigabilité, son niveau de stress, la gestion de ses hypersensibilités, ses interactions sociales avec ses collègues et supérieurs, ainsi que son évolution technique au sein de la mission. En fonction des retours qui me sont faits par M. Thery, je réadapte mon coaching d’une séance à l’autre, parfois pour centrer sur un point particulier, ou pour lui prodiguer des conseils propres à une difficulté évoquée lors de l’entretien précédent. Je me rends aussi régulièrement à Lille pour être au plus près de M. Thery, créer du lien avec lui et son équipe en face à face, et gérer sur place avec son référent les éventuelles difficultés ».

Une adaptation réussie
C’est ainsi que Joseph Thery a débuté sa mission au sein de la SNCF le 1er mars 2018.
« Dans un premier temps on m’a confié différentes tâches, et notamment le développement d’une application pour faire de la gestion de portefeuille, explique-t-il. Désormais, je me prépare à ma principale mission, celle pour laquelle j’ai été embauché : cela consistera à travailler sur un serveur spécifique de la SNCF basé au data center de Lille et permettant  la distribution commerciale de SNCF. J’apprends le langage informatique « Assembler », indispensable à cette mission, et je suivrai à partir du 15 octobre une formation d’un mois dédiée z/TPF pour le travail sur  cet environnement ».
Des premiers pas dans l’entreprise plutôt réussis, selon M. Mortier, manager de Joseph Thery : « Ses chefs de projets, avec qui je suis en relation, ont été surpris très positivement du travail que Joseph a effectué, autant pour sa vitesse que pour la qualité de son travail. Il a fait mieux que ce qui était attendu de lui ».

L’intégration de Joseph Thery s’est également passée pour le mieux, tout comme l’adaptation à son environnement de travail : « J’ai choisi un bureau placé au fond de la salle de travail, de manière à être dos au mur et à avoir le moins de personnes possibles qui passent derrière moi. Mes horaires de travail sont aménageables. Je peux venir une heure plus tôt et terminer une heure plus tôt si je le souhaite. Concernant mes collègues, je m’entends de mieux en mieux avec eux. C’était un peu difficile au début car j’avais du mal à parler, mais maintenant on commence à se connaître et à discuter de tout. Au moment du déjeuner, j’essaye toujours de manger avec quelqu’un afin de créer davantage de liens. J’ai un référent, Fabrice Valentin, avec qui je parle de l’autisme et des difficultés que je peux rencontrer au travail par rapport à cette problématique. Par ailleurs, Mme Lulendo me donne des conseils lors de nos points coaching. On discute du déroulement de la semaine. On parle également des relations humaines que j’ai avec mes collègues. Son coaching est très important pour moi. Je lui demande souvent son avis avant de faire quelque chose de différent ou nouveau, et pour prendre des décisions particulières. Je me sens bien dans mon travail et j’ai trouvé ma place ».

Du côté de M. Mortier, l’étape de l’intégration est également réussie : « L’arrivée de Joseph au sein de l’équipe s’est vraiment très bien passée. Il s’est facilement intégré, il participe parfois aux conversations, il mange avec ses collègues… La petite angoisse que l’on avait au début a disparu en quelques heures, et chacun s’est rendu compte que finalement il n’y a pas beaucoup de différences qui nous séparent. La seule chose particulière peut-être, c’est que Joseph ne montre pas ses émotions, je dois donc être beaucoup plus attentif vis-à-vis de lui pour vérifier qu’il va bien et qu’il n’a pas de soucis dans son travail ».

Désormais, la prochaine étape pour Joseph Thery sera la validation de sa formation et le début de nouveaux projets. « À l’issue de sa formation, Joseph travaillera dans l’équipe qui gère le l’environnement TPF du centre, explique M. Mortier. Les collaborateurs de ce service travaillent soit sur des problèmes qui viennent de se  présenter, soit sur des problèmes potentiels pour trouver un contournement avant qu’ils ne se produisent, soit sur des avancées en lien avec nos différents projets d’évolution. Les possibilités sont donc très nombreuses ».

 En photo : De gauche à droite, Alain Mortier et Joseph Thery.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site