Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilVos droitsMaltraitance des personnes handicapées : Un numéro et un site dédiés

Maltraitance des personnes handicapées : Un numéro et un site dédiés

Ecouter article


Le 3977, numéro national dédié aux victimes et témoins d’actes violents, reste accessible 7 jours sur 7. Objectif : Lutter contre la maltraitance envers les personnes vulnérables et handicapées.

Les nouvelles mesures de restrictions liées à la situation sanitaire aggravent l’isolement et les maltraitances à l’encontre de personnes vulnérables, handicapées et âgées. C’est pour cette raison que la Fédération 3977 reste active aux côtés du ministère des Solidarités et de la Santé.

Un numéro national gratuit accessible 7 jours sur 7

Ainsi, cette fédération rappelle l’existence de son numéro national 3977. Celui-ci est consacré aux victimes et témoins d’actes de maltraitances envers les personnes âgées, vulnérables et en situation de handicap. En termes d’horaires, ce service est joignable 7 jours sur 7, de 9h à 19h en semaine, de 9h à 13h et de 14h à 19h les week-ends. À noter qu’un répondeur est également mis en place pour les appels passés en dehors des horaires d’ouverture. L’appel est confidentiel, gratuit et n’est pas inscrit sur les relevés téléphoniques.

Il est aussi possible de faire un signalement via une adresse e-mail ou en remplissant un formulaire en ligne sur le site de la Fédération 3977. Pour les personnes sourdes et malentendantes, elles peuvent quant à elles contacter la Fédération par le biais d’une visio-interprétation de l’appel en langue des signes française et une transcription instantanée de la parole.

Des écoutants professionnels formés

“Le dispositif est constitué d’une plateforme nationale d’écoutants professionnels formés et d’un réseau territorial de centres départementaux et interdépartementaux d’écoute, d’accompagnement et de conseils de proximité, gérés majoritairement par des associations ALMA (allô maltraitance)”, commente la Fédération 3977.

Les personnes handicapées ou vulnérables qui subissent des maltraitances prendre contact  profitent d’une première écoute bienveillante lorsqu’elles prennent contact avec la plateforme. L’appel peut rester anonyme si elles le désirent. Avec l’accord de l’appelant et après étude de la situation, les écoutants peuvent l’orienter vers le centre de son département de résidence pour une seconde écoute plus approfondie et un accompagnement personnalisé jusqu’à la résolution de la situation qui pose problème.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé et sur le flyer de communication réalisé par la Fédération et le ministère.

Camille Romand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

X