Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilCoin lecture du handicapMaladies infantiles : Un roman autour du rêve pour susciter l’espoir

Maladies infantiles : Un roman autour du rêve pour susciter l’espoir

Ecouter article


« Je m’appelle Elleric, je suis mourant » : Un roman imaginaire qui évoque la place des rêves et de l’espoir face aux maladies infantiles

À travers cet ouvrage, Michel Rigoni, membre d’un grand réseau d’aide sociale, évoque la puissance des rêves et des espoirs qu’ils peuvent apporter. Notamment dans les situations dramatiques telles que des maladies infantiles, et dans l’univers  bien particulier de l’hôpital. Construit et réalisé comme un conte, « Je m’appelle Elleric, je suis mourant » raconte ainsi l’histoire d’un enfant gravement malade qui lutte au quotidien contre un terrible mal de tête. Et ce devant ses parents impuissants, tout comme une soignante à qui il s’est profondément attaché et sa jeune amie Milaine. Il se réfugie alors dans les livres, puis dans les rêves, jusqu’à ne plus parvenir à discerner leurs frontières avec celles la réalité.

« Qui est cette Deaurie qui vient à sa rencontre dans son sommeil ? Existe-t-elle dans une autre réalité ou est-ce sa tête qui lui joue des tours ? Le simple fait d’y croire pourra-t-il l’aider à vaincre son mal ? Et surtout, quel est ce signe, cette preuve qu’il est censé rapporter de ses voyages nocturnes ? […] Le jeune homme n’a pas le temps de réfléchir à cette dernière phrase, il se retrouve instantanément dans un autre lieu. Il y fait sombre, moins de lumière mais autant de chaleur. Il perçoit d’autres sensations, se sent moins en sécurité qu’auparavant. Il n’entend rien mais ressent de la souffrance. — C’est quoi ça ? — Ça ? Ce sont des plaintes, Elleric, des plaintes de gens qui souffrent. Ils ont mal et demandent à Dieu de les aider. Ça, Elleric, ce sont des prières. — Ce sont des gens qui vivent sur la terre ? — Oui, beaucoup cherchent du réconfort et de l’espoir. Ils sont malades, ont des problèmes ou ont du mal à trouver un sens à leur vie et ils demandent de l’aide ».

« Je m’appelle Elleric, je suis mourant », Michel Rigoni, éditions Les 3 colonnes, 88 pages, 12 euros. ISBN : 978-2-37480-647-1.

Plus d’infos sur : https://www.lestroiscolonnes.com/auteur/michel-rigoni/je-m-appelle-elleric-je-suis-mourant/

Derniers articles

X