Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilDiversMajoration pour la vie autonome : Les conditions à remplir

Majoration pour la vie autonome : Les conditions à remplir

Ecouter article


Vos droits : Gros plan sur la majoration pour la vie autonome

La majoration pour la vie autonome est une allocation qui peut venir s’ajouter à l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) sous certaines conditions. Elle remplace depuis 2005 le complément de l’AAH et s’élève en 2019 à 104,77 euros par mois. Quelles sont les conditions à remplir pour la percevoir ?

Une personne qui perçoit des indemnités journalières et une allocation aux adultes handicapés (AAH) différentielle peut-elle percevoir une MVA si les autres conditions sont remplies ?

La majoration pour la vie autonome (MVA) est destinée à couvrir les dépenses supplémentaires occasionnées pour les adaptations nécessaires à une vie autonome à domicile.

Pour la percevoir, les personnes doivent remplir les conditions suivantes :
• ne pas percevoir le complément de ressources ;
• présenter une incapacité d’au moins 80 % ;
• percevoir l’allocation aux adultes handicapés (AAH) à taux plein ou en complément d’un avantage vieillesse ou d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail ou percevoir l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ;
• bénéficier d’une aide au logement ;
• disposer d’un logement indépendant (autrement dit, un logement qui n’appartient pas à une structure dotée de locaux communs meublés ou de services collectifs ou fournissant diverses prestations annexes moyennant une redevance) ;
• ne pas percevoir de revenu d’activité à caractère professionnel propre.

La majoration pour la vie autonome n’a pas à être demandée. La Caisse d’allocations familiales (CAF), ou la Mutualité sociale agricole (MSA), l’attribue automatiquement et en même temps que l’AAH dès lors que les conditions sont remplies.

Derniers articles

X