Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Majoration pour la vie autonome : Les conditions à remplir

Majoration pour la vie autonome : les conditions à remplir

Vos droits : Gros plan sur la majoration pour la vie autonome

La majoration pour la vie autonome est une allocation qui peut venir s’ajouter à l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) sous certaines conditions. Elle remplace depuis 2005 le complément de l’AAH et s’élève en 2019 à 104,77 euros par mois. Quelles sont les conditions à remplir pour la percevoir ?

Une personne qui perçoit des indemnités journalières et une allocation aux adultes handicapés (AAH) différentielle peut-elle percevoir une majoration pour la vie autonome (MVA) si les autres conditions sont remplies ?

La majoration pour la vie autonome (MVA) est destinée à couvrir les dépenses supplémentaires occasionnées pour les adaptations nécessaires à une vie autonome à domicile.

Pour la percevoir, les personnes doivent remplir les conditions suivantes :
• ne pas percevoir le complément de ressources ;
• présenter une incapacité d’au moins 80 % ;
• percevoir l’allocation aux adultes handicapés (AAH) à taux plein ou en complément d’un avantage vieillesse ou d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail ou percevoir l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ;
• bénéficier d’une aide au logement ;
• disposer d’un logement indépendant (autrement dit, un logement qui n’appartient pas à une structure dotée de locaux communs meublés ou de services collectifs ou fournissant diverses prestations annexes moyennant une redevance) ;
• ne pas percevoir de revenu d’activité à caractère professionnel propre.

La MVA n’a pas à être demandée. La Caisse d’allocations familiales (CAF), ou la Mutualité sociale agricole (MSA), l’attribue automatiquement et en même temps que l’AAH dès lors que les conditions sont remplies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *