Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Libye : Handicap International met en garde contre la prolifération d’armes légères et de mines

La fin prochaine des affrontements en Libye ne signifie pas la fin du danger pour les populations doublement menacées par les armes : les civils sont à la fois exposés à la profusion d’armes légères dans le pays et à la présence de mines antipersonnel et de bombes à sous-munitions, utilisées par l’armée de Muammar Kadhafi lors des combats. Pour protéger la population et notamment les enfants, Handicap International intensifie ses actions de prévention.

 

L’ouverture des stocks d’armes des forces de Muammar Kadhafi et les livraisons effectuées par différents Etats ont engendré une quantité indénombrable d’armes légères en Libye. Elles représentent une menace inquiétante pour la population civile, peu aguerrie à leur maniement. « Les civils ont pris les armes suite à l’insurrection, alors qu’elles  étaient jusque là principalement entre les mains des militaires, explique James Turton, spécialiste de la réduction des violences armées chez Handicap International, de retour de Libye. A l’image des deux adolescents blessés en jouant avec une arme, ils n’en maitrisent pas l’utilisation et ne sont pas formés aux règles de sécurité. Notre rôle est d’éviter des accidents là où les affrontements sont terminés mais où les armes sont toujours présentes ». Pour Handicap International, il est crucial de proposer une réponse immédiate à cette nouvelle menace, en sensibilisant la population aux dangers liés à l’utilisation des armes.
Obus d’artillerie et de mortiers, roquettes, missiles et grenades non explosés, mines terrestres font aussi peser un danger mortel sur la population. « Au fur et à mesure qu’elle peut accéder aux zones libérées, l’association évalue le degré de pollution et les risques encourus par les habitants, puis développe des actions de prévention à destination des civils, en particulier des enfants, premières victimes de ces armes », commente Frédéric Maio, Responsable de programme d’action contre les mines chez Handicap International. Aujourd’hui, des dizaines de milliers de civils sont menacés par les engins non explosés qui jonchent leurs terres. Certains d’entre eux, tels les habitants d’Ajdabiya et de Brega, ont fui les combats et se sont déplacés vers des camps de réfugiés de Benghazi. En rejoignant leurs villes d’origine, ils encourent le risque, souvent mortel, de se confronter à des armes non explosées.

Dépolluer sans tarder les zones affectées

Muammar Kadhafi et son armée ont disséminé des milliers d’armes explosives au cours des derniers mois, notamment à Misrata, Ajdabiya, Brega, Ras Lanuf et à la frontière tunisienne. En concertation avec le Conseil National de Transition (CNT) et les autres acteurs du déminage, Handicap International espère renforcer au plus vite la dépollution des zones affectées. Alors que la France organise jeudi 1er septembre un sommet international pour envisager la reconstruction de la Libye, Handicap international mobilisera dans les prochains jours un spécialiste des opérations de déminage pour évaluer les besoins en matière de dépollution sur l’ensemble du pays.

Un espoir : voir la Libye rejoindre le Traité d’Ottawa

En avril dernier, plusieurs ONG membres de la campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), dont Handicap international, ont alerté le CNT sur les dangers de l’utilisation des mines, et notamment des risques encourus par les populations civiles. Le CNT s’est alors formellement engagé à cesser toute utilisation de mines et à détruire l’ensemble de ses stocks, et a indiqué que tout futur gouvernement libyen devrait rejoindre le Traité d’Ottawa. C’est un pas considérable alors que Muammar Kadhafi s’était toujours farouchement opposé à la signature du Traité d’Ottawa, interdisant les mines antipersonnel. Suite à cet engagement du CNT, Handicap International nourrit l’espoir que le nouveau gouvernement rejoindra rapidement le Traité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.