Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilArchives des articles et dossiers du handicapLes sites web des candidats non accessibles aux personnes malvoyantes

Les sites web des candidats non accessibles aux personnes malvoyantes

Ecouter article


Selon un baromètre de l’association Valentin Haüy, les sites internet des candidats à la présidentielle sont loin d’être entièrement accessibles aux 1,3 million de personnes malvoyantes ou aveugles en France.

Cette association, créée en 1889, a pour ambition de soutenir les aveugles dans leur lutte pour l’accès à la culture et à la vie professionnelle et sociale.   Selon son baromètre, les plus mauvais élèves en terme d’accessibilité de leurs sites sont Marine Le Pen (3/10), François Bayrou (3/10) et Philippe Poutou (3/10) qui arrivent “ex-aequo”.  Les meilleures notes sont attribuées à Jacques Cheminade (6,5/10), Dominique de Villepin (6/10) et Nathalie Arthaud (6/10). Au milieu arrivent François Hollande (4,5/10), Corinne Lepage (4,5/10) Nicolas Sarkozy (4/10), Eva Joly (4/10), Jean-Luc Mélenchon (4/10).   L’association a créé ce “baromètre d’accessibilité des sites des candidat(e)s” en partenariat avec “la société Temesis, grâce à un outil de mesure de l’accessibilité de sites web (“Opquast Reporting”)” qui “est basé sur l’analyse approfondie de trois pages de chacun des sites (accueil, page de contenu, page de formulaire), sur une base de 20 critères impactant forcément le handicap visuel et pouvant provoquer des blocages d’accès à l’information”, a-t-elle expliqué dans un communiqué.    Elle indique par exemple “la présence d’alternative textuelle aux images, la possibilité d’utiliser le clavier pour naviguer ou déclencher des actions”. Le président de l’association, Gérard Colliot, a lancé “un véritable appel à la mobilisation de nos concitoyens car les aveugles et malvoyants sont trop souvent oubliés dans les débats sur le handicap”. “L’élection présidentielle est une formidable occasion de faire entendre notre voix et de demander des engagements fermes à nos responsables politiques”.

 

5AFP)

X