Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Les personnes déficientes visuelles font l’objet d’une vaste étude

personnes déficientes visuelles

Pour la première fois, plusieurs associations se regroupent et lancent une étude populationnelle sur la situation des personnes déficientes visuelles en France

A l’occasion de la 8e édition des Journées « Technologies et déficience visuelle » les 2 et 3 décembre à l’INJA, 7 associations ont annoncé la signature d’une convention pour la réalisation d’une grande étude sociologique et démographique sur la situation et les conditions de vie des personnes déficientes visuelles en France. Cette étude constituera le point de départ de la création d’un Observatoire de la déficience visuelle.

« Par cette initiative, non seulement importante mais indispensable, nous – Fédération des Aveugles et Amblyopes de France ; Fédération française des associations de chiens guides d’aveugles ; Voir Ensemble ; Association Nationale des Parents d’Enfants Aveugles ; Institut National des Jeunes Aveugles ; PEP 69 ; GAPAS – lançons une étude que l’Etat devrait mener, afin d’avoir une connaissance précise de ce qu’est le quotidien vécu des aveugles ou malvoyants, quel que soit l’âge et le territoire, afin de proposer des dispositifs efficaces d’accompagnement. Malheureusement, c’est loin d’être le cas… », ont déclaré, de concert, les responsables de ces associations.

 Les objectifs de l’étude
En l’absence de toutes données ou recensement concernant les déficients visuels en France, cette étude a vocation à mieux identifier qui sont personnes et où elles se trouvent, en savoir plus sur leur mode de vie, leurs difficultés au quotidien, étudier les éventuelles corrélations entre typologie de déficience, habitat, lieu, parcours et mode de vie, évaluer les ressources et dispositifs d’accompagnement existants.

Il s’agit d’obtenir un point de situation réel et actuel sur les questions du dépistage, de la scolarisation dans un établissement spécifique, de l’inclusion dans le milieu scolaire classique, de l’accès à l’information et au numérique, aux études supérieures et aux activités sportives ou de loisirs, de la vie sociale, de l’accès aux droits, du logement, du travail, des déplacements, de la santé, de la vie sentimentale, de la parentalité, etc.

« La Fédération montre et démontre chaque jour, au plus grand nombre, que les aveugles de France n’attendent aucune forme de compassion mais demandent plutôt des moyens concrets auxquels ils ont légitimement droit pour occuper enfin leur juste place de citoyens et pouvoir offrir en retour leur contribution pleine et active à la société », affirme Vincent Michel, président de la Fédération des Aveugles de France.

A ce jour, aucune donnée à grande échelle n’existe sur les problématiques rencontrées par les personnes déficientes visuelles et leur entourage, ou sur les ressources qu’elles mobilisent pour gagner en autonomie et mener leur vie au quotidien. Cette étude a vocation à constituer le point de départ d’un Observatoire de la déficience visuelle, jamais mis en place par les pouvoirs publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.