Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Les dangers de l’AVC

Cent cinquante mille personnes sont victimes d’Accidents vasculaires cérébraux (AVC) chaque année en France. Provoquant des dégâts sur le corps et le cerveau, ils constituent la première cause de handicap en France mais aussi la première cause de décès chez les femmes, et la seconde cause de décès, après les maladies cardio-vasculaires, dans le monde.  

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’accident vasculaire cérébral, les associations lance l’opération « Il y a urgence, composez vite le 15 car selon elles les traitements seront d’autant plus efficaces s’ils sont administrés rapidement. Face à l’AVC, chaque minute compte, et plus un témoin de ce type d’accident agira rapidement, et plus la victime conservera des chances de s’en sortir avec de moindres dégâts. La Société Française Neuro Vasculaire (SFNV) et l’ensemble du Corps Médical, le Ministère de la Santé, et les Associations de Patients se mobilisent aussi pour alerter la population sur les AVC, leurs symptômes, et leur traitement. Sensibiliser le grand public aux AVC est de le sensibiliser « sur l’importance de la prise en charge immédiate des victimes dès les premiers symptômes en appelant le 15 ! »

 

Paralysie ou engourdissement

Pour l’association France AVC, « un accident vasculaire cérébral survient lorsque le flux sanguin rencontre un obstacle (caillot sanguin ou vaisseau sanguin rompu) qui bloque son passage vers les différentes parties du cerveau, ce qui prive ces dernières de leur apport vital en oxygène, causant leur disfonctionnement puis leur mort en quelques minutes. » Parmi les symptômes d’une AVC : « Paralysie ou engourdissement brutaux d’un coté du corps, difficultés soudaines à parler ou à comprendre, diminution très brutale de la vision d’un oeil sont autant de signes qui doivent alerter même s’ils régressent en quelques minutes. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.