Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Les aveugles demandent à l’ONU d’assouplir les droits d’auteurs – AFP

Plusieurs ONG de non-voyants ont exhorté mercredi l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) à assouplir les droits d’auteur pour que les quelque 150 millions de personnes souffrant d’un handicap visuel aient accès à un plus grand choix de livres. Ces organisations non gouvernementales demandent à l’OMPI, un organe spécialisé de l’ONU, d’adopter un traité international soutenu par le Brésil, l’Equateur, le Paraguay et le Mexique et qui propose un assouplissement des droits d’auteur pour le marché des livres pour aveugles.

 

Cette question est discutée cette semaine dans le cadre de consultations informelles entre Etats organisée par l’OMPI, mais sera discutée officiellement du 21 au 24 juin par l’organisation.

“Moins de 5% des livres publiés sont accessibles aux personnes aveugles”, en braille ou en version audio, a expliqué aux journalistes un représentant de l’ONG Knowledge Ecology International (KEI), M. James Love.

Selon les ONG, les droits d’auteur posent plusieurs problèmes. Ils interdisent notamment “le partage des fichiers de base (des livres)” entre chaque pays de même langue, selon un représentant de l’Union mondiale des aveugles (UMA), M. Dan Pescod. “Cela signifie par exemple que le livre +Harry

Potter+ a dû être traduit en braille dans cinq pays anglophones différents.

C’est un gaspillage de ressources pour les associations caritatives qui se chargent de ce travail”, explique-t-il.

Les ONG souhaitent également que le système “d’exceptions” des droits d’auteur qui prévaut dans une soixantaine de pays soit adopté par l’ensemble des pays. Ce système particulier permet en effet de rendre un livre accessible aux aveugles sans demander l’autorisation des ayants droit, souligne Dan Pescod.

apo/dro/dch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.