Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

L’entreprise adaptée Clean’n shop met l’innovation au service de l’insertion professionnelle

Hugues Titard est directeur de l’ESAT EA Arceau Anjou. Cet établissement a reçu le 2e prix du concours Lépine international en mai 2013, et la médaille du Ministère de la santé et des affaires sociales en septembre 2013 à l’occasion du concours Lépine européen, pour avoir mis en place un système particulièrement innovant : Clean’n Shop.

 

Clean’n Shop, qu’est-ce que c’est ?

Clean’n Shop est une prestation mobile de nettoyage et de désinfection de chariots proposée par les salariés de l’ESAT-EA Arceau Anjou. Il s’agit d’un système mobile destiné essentiellement aux enseignes de la grande et moyenne distribution. La prestation se réalise sur le parking du supermarché avec une machine à double  cabine, spécialement conçue et fabriquée pour des salariés en situation de handicap. Le  système étant intégré  dans  une  remorque, il suffit d’un véhicule utilitaire pouvant tracter  et  d’être en possession d’un permis B. 

Ce système présente un double intérêt :

– Intégré à un véhicule, il permet une prestation sur site directement sur les parkings des enseignes clientes, sans qu’il soit nécessaire de transporter les chariots à distance, ce qui permet économie et gain de temps

– Ce système est également intéressant sur le plan écologique, puisque l’eau servant à nettoyer les chariots et ensuite filtrer et réutiliser à l’intérieur même de la machine grâce à deux sas distincts.

La prestation est donc réalisée de manière très simple. Lorsque l’on arrive sur un site de grande distribution, il suffit d’une prise pour installer le véhicule et faire fonctionner la machine. Le véhicule ne prend pas beaucoup de place.

Autre élément fondamental, et c’est la raison d’être de Clean’n Shop, tout ce système a été conçu pour des personnes en situation de handicap, l’objectif étant de promouvoir l’insertion de personnel en situation de handicap dans le monde du travail.

Clean’n Shop s’inscrit dans une démarche d’économie sociale et solidaire (ESS) et a vocation à couvrir tout le territoire national. L’ESAT EA Arceau Anjou est propriétaire des machines, mais ce concept peut être intégré dans d’autres Esat et EA partout en France. Les machines pourront bientôt être achetées, et une formation accompagnera chaque nouvelle prise de poste. Nous y travaillons en partenariat avec le réseau GESAT.

 

Comment est né ce projet ?

Ce projet est né de la problématique pour le milieu du travail protégé de sortir de la sous-traitance, et d’une volonté stratégique de développer notre propre produit. Il est compliqué de transporter en grand nombre des charriots sur un site de nettoyage, pour ensuite les rapporter le lendemain à l’entreprise cliente… C’est autour ce cette réflexion qu’est venue l’idée créer un véhicule avec système de nettoyage intégré. Nous avons mis au point ce concept avec l’entreprise Asthéo, cabinet de développement qui est aujourd’hui notre partenaire. À partir de là, nous avons formé des salariés de l’ESAT-EA Arceau Anjou à l’utilisation des machines.

En parallèle du lavage de charriots, nous proposons également un lavage des panières ainsi que d’autres prestations annexes : entretien des roues, vérification de l’état général, maintenance de premier niveau… Des prestations qui s’adressent à tous les acteurs de la grande distribution (alimentaire, jardinage, bricolage…).

 

Quels sont vos objectifs pour les mois et années à venir ?

– Concernant Clean’n Shop, nous avons pour ambition d’inonder le marché de la France entière avec l’aide de la grande distribution, afin de créer un maximum d’emplois pour des personnes en situation de handicap. Nous considérons la grande distribution comme un acteur partenaire de notre démarche. L’objectif est de créer deux emplois par machines produites, pour à terme arriver à la création de 250 emplois. À chaque machine correspondront ainsi deux emplois, avec un dispositif de formation prévue à chaque passage de poste, pour que chaque ESAT ou EA qui acquièrent des machines puissent alors créer chacune leurs propres emplois de manière autonome.

 

– Concernant l’ESAT EA Arceau Anjou, nous souhaitons continuer à nous faire connaître, notamment via nos prestations en blanchisserie, créneau sur lequel nous venons de lancer un nouveau concept : un drive de blanchisserie. Il s’agit de mettre service des particuliers des prestations de blanchisserie industrielle, mais à petite échelle. Chaque particulier dépose son linge, puis trois machines traitent ensuite 180 kg de linge en même temps, ce qui permet des prix très attractifs par rapport aux prix pratiqués actuellement par les entreprises de blanchisserie au détail.

 

À travers toutes les prestations fournies par les travailleurs en situation de handicap, on peut faire changer l’image du milieu protégé, démontrer que ce secteur recouvre de réelles compétences, et qu’il est porteur et innovant. Mieux connaître ce secteur pourrait aussi apporter beaucoup de bénéfices aux entreprises. Tout ce travail est fait pour que les travailleurs soient reconnus. C’est une belle reconnaissance pour eux d’entendre parler de leur entreprise de manière positive. C’est une belle valorisation grâce à de tels projets dont ils sont eux-mêmes les forces vives.

 

Plus d’infos en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.