Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilSanté, bien-être et handicapLe Taïso pour lutter contre l'isolement et faire du sport avec un...

Le Taïso pour lutter contre l’isolement et faire du sport avec un handicap

Ecouter article


Du Taïso contre l’isolement : Gros plan sur un art martial encore peu connu mais plein de bénéfices et accessible avec un handicap

« Développer la tolérance par l’acceptation des différences et l’entraide, aux dépens de la performance » : Voici, l’ambition qu’affiche Mylan Douthe, représentant suppléant du conseil APF de Département à l’origine du projet Taïso. Il nous explique les tenants et aboutissants de cette initiative.

En étroite collaboration avec la délégation territoriale, le Judo Club Villenevois à Villeneuve de Marsan ainsi que le Judo Club Frédéric Lebrun à Gradignan, il a souhaité mettre en place une activité Taïso au bénéfice des adhérents du département pour la période estivale. Littéralement, il s’agit de faire bouger son corps. Il existe actuellement différentes manières de percevoir la pratique du Taïso. Pour les pratiquants d’arts martiaux, il s’agit d’une préparation physique préalable à l’activité martiale mais il peut parfaitement être pratiqué à part.

La discipline intéresse un public de plus en plus large, sans limite d’âge, qui n’a pas forcément pratiqué de sport auparavant et qui recherche un loisir axé sur la culture et l’entretien physique. C’est une alternative ludique aux nombreux sports de remise en forme comme le step puisque le Taïso représentent une approche douce des arts martiaux, sans aucun danger (pas de chute).

Les exercices du taïso sont très variés, pouvant se faire seul, ou en binômes :

  • renforcement musculaire
  • amélioration de l’équilibre
  • amélioration des capacités psychomotrices
  • amélioration de la coordination générale des membres
  • assouplissement
  • relaxation

L’objectif est de permettre aux jeunes comme aux moins jeunes de s’épanouir lors d’un moment d’échange, de partage, de socialisation et d’intégration. 

Cette activité sera encadrée par des professionnels « valides » mais issus de clubs labellisé « Handi valide pour une pratique sportive partagée » parfaitement sensibilisés à la prise en compte des différents handicaps. Ainsi le Judo club de Gradignan accueille depuis février 2018 des jeunes judokas de l’IEM de Talence, le judo club de Villeneuve de Marsan lui, a créé depuis 2004 le stage Hiki Wake (égalité en japonais) au cours duquel des jeunes judokas en situation de handicap, pratiquent en binôme avec un partenaire de club valide. Quant à moi-même, Mylan, je suis atteint du syndrome de Little, et je suis ceinture noire 2e Dan et encadrant.

Le judo est un sport universel avec des valeurs d’entraide et de prospérité mutuelle. Nous avons collectivement à cœur de faire vivre ses valeurs.

Dans le sport comme dans la vie, nous sommes tous égaux. Et c’est précisément le message que nous voulons faire passer avec cette activité. L’idée étant véritablement que les adhérents qui le souhaitent, puissent prendre part à cette activité aux cotés des pratiquants « valides » à l’image de ce qui se produit quotidiennement dans les deux clubs.

De fait, si l’objectif premier reste, que les jeunes, comme les moins jeunes puissent s’épanouir au travers de la pratique du Taïso, il s’agit aussi de saisir cette occasion pour créer de la cohésion et faire prendre conscience à chacun de ses capacités.

Découvrez ici la pratique du taïso en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-UQFyaUT6p4&feature=youtu.be

et https://www.youtube.com/watch?fbclid=IwAR3cZbyV88pRq8zuhAxWPcXJxHIp6f_x_A7haBtMbIhL5WBoJWHgImHS0y8&v=JLwO6HYMqec&feature=youtu.be

Mylan Douthe, Coordinateur Commission Nationale Politique Jeunesse APF France Handicap

X