Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Le Salon de la Mort !

Premier salon grand public au monde sur ce thème, Le Salon De La Mort ! ouvre ses portes au Carrousel du Louvre à Paris, les vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 avril. Il présente l’ensemble des services ante mortem, mortem et post mortem. Ce premier rendez-vous est consacré à la mort sous tous ses aspects : médicaux, économiques, juridiques, culturels et philosophiques. Il entend faire tomber les tabous sur la fin de vie. Tous ceux qui participent à la préparation de la mort et à la solution des problèmes qu’elle impose sont réunis pour les 25.000 visiteurs attendus.

 

À l’origine de ce projet, deux grands professionnels de l’organisation des salons : Jean-Pierre Jouët et Jessie Westenholz, les créateurs entre autres de la FIAC, du Salon du Livre, du Salon Nautique, de Marjolaine, de Rétromobile, de Musicora ou encore du Salon du Patrimoine Culturel. La volonté des organisateurs est d’accueillir un public qui souhaite s’informer sur les choix, préparer les étapes et anticiper les décisions nécessaires, mais qui souhaite également réfléchir, échanger et partager.

Parmi les exposants, les principaux acteurs des pompes funèbres se retrouvent au Salon de la Mort.
Les spécialistes des contrats obsèques et de l’assurance vie participent aussi à l’événement. Par ailleurs, le Salon de la Mort réunit un grand nombre d’intervenants du monde associatif. La présence du Groupement d’écrivains conseils (GREC) est également à signaler pour l’aide apportée à la rédaction des mémoires.

Parmi les représentants publics, citons notamment le Service Catholique des Funérailles et du Conseil Supérieur du Notariat. Ce dernier assure une permanence pour informer le grand public sur les questions de transmission, succession, testament et expose au cours d’une conférence la nécessité de créer un registre positif des donneurs d’organes.

Pour présenter les différents métiers du funéraire, la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire (CSNAF) propose aux visiteurs un parcours didactique et pédagogique autour de la Cérémonie et du Souvenir. D’autre part, la Confédération des Professionnels du Funéraire (CPFM) a décidé de mettre en avant l’EFFA, son école de formation aux métiers funéraires.

Internet et la Mort 

La participation d’exposants proposant des services personnalisés innovants permet de découvrir des sociétés originales. En Sa Mémoire se propose d’entretenir et de fleurir les tombes. Embaumement Occitan-Formation Passage fait découvrir au grand public cette pratique mal connue. La psychothérapeute Gislaine Duboc présentera ses deux centres : Le Cœur du Hérisson en Normandie et Le Mas des vieilles pierres dans les Cévennes, où sont organisés des séminaires d’accompagnement dans le deuil.
La grande nouveauté vient de la forte présence des sites Internet dédiés à la transmission de notre patrimoine numérique ou de tout autre document à transmettre à ses proches promettant un service innovant : 2day4ever, la Vie d’après, Foruforever, Mémoire des Vies, Phoemya, PeopleMemory, Funéraire direct (pompes funèbres existant uniquement sur Internet) et aussi obsèques-infos (comparateur de prix). 

Rencontres, tables rondes et débats 

Rencontres, tables rondes et débats sont organisés avec le concours de sociologues, de psychologues et de philosophes. En ouverture des rencontres du Salon de la Mort !, la psychologue Marie de Hennezel vient parler et décrypter la question fondatrice du Salon : Pourquoi faut-il parler de la Mort ? La mort aide à vivre !

Le Conseil Supérieur du Notariat propose une conférence sur la nécessité d’un registre positif des donneurs d’organes. 

Une série de documentaires et de films étroitement liés au sujet de la mort est projetée au cours des trois jours, avec notamment au programme des films comme Les Yeux Ouverts, réalisé par Frédéric Chaudier au sein de la Maison Médicale Jeanne Garnier ou bien encore A la vie, A la mort d’Annie Morillon…

Des expositions se tiennent également pendant toute la durée du Salon. L’association Les p’tites lumières présente notamment l’exposition-photo itinérante “Il est toujours temps…” sur la fin de vie et les soins palliatifs.

Enfin le photographe André Chabot dresse un panorama de ses promenades nécropolitaines à travers une sélection de photographies.

 

Pratique

Dates : du vendredi 8 au dimanche 10 avril 2011

Lieu : Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli, 75001 Paris

Métro : Station Palais-Royal / Musée du Louvre (lignes 1 et 7)

Bus : Station Palais-Royal (Théâtre de la Comédie Française n°21, 27, 39, 81, 95)

Vernissage sur invitation : jeudi 7 avril de 19h à 22h30

Ouverture au public : vendredi 8 et samedi 9 de 10h à 19h30 ; dimanche 10 avril de 10h à 18h

Prix d’entrée : tarif plein : 10 € / tarif réduit : 5 € pour les étudiants, les enfants moins de 12 ans et les groupes (à partir de 10 personnes)

Gratuit pour les donneurs de corps sur présentation de sa carte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.