Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Archives des articles et dossiers du handicapVie à domicile et handicap

Le SAAHED Montpellier forme les particuliers-employeurs

Cindy Pouget est responsable du SAAHED de Montpellier (Service d’Accompagnement aux Aides en Emploi Direct) géré par la délégation APF de l’Hérault.

 

Comment est né le SAAHED de Montpellier ?

Commençons par replacer les choses dans leur contexte. En 2005-2006, la PCH a été mise en place, permettant de solvabiliser les personnes handicapées dans leur recours aux services à domicile, et leur ouvrant la possibilité de gérer elles-mêmes leurs aides humaines…notamment via l’emploi direct et le statut de particulier-employeur. La PCH permet donc de financer des aides humaines, mais il reste une difficulté : être employeur nécessite un minimum de notions et aucune formation en ce sens n’était alors prévue pour les personnes handicapées faisant le choix de l’emploi direct.

En 2008, le Conseil général de l’Hérault (qui finance la PCH) a interpellé notre délégation APF à ce sujet : Il a constaté que beaucoup de personnes handicapées ayant droit au financement d’une aide humaine 24 heures sur 24, n’utilisaient pas la totalité de leurs heures, ayant du mal à gérer leurs emplois directs. Cela implique de recruter, de salarier, de faire un contrat de travail, de fidéliser, de verser des salaires… À partir de là, nous avons réalisé une étude pour évaluer ce problème et envisager des solutions.

Lorsqu’on fait de l’emploi direct, on peut gérer soi-même les emplois, mais on peut aussi faire appel à un service mandataire (on reste alors employeur, mais le mandataire gère une grande partie des démarches). Nous nous sommes dit que les personnes handicapées pouvaient donc faire appel à un service mandataire…mais cela impliquait que chacune verse plusieurs centaines d’euros supplémentaires de sa poche, pour financer le service.

Nous avons donc relancé notre réflexion en associant les principaux acteurs concernés afin de faire un brainstorming: personnes en situation de dépendance et en emploi direct, assistants de vie et professionnels de l’aide à domicile. En janvier 2010, cette réflexion a abouti à la création d’un nouveau service, sous l’égide de l’APF : le SAAHED de Montpellier. L’idée étant de former progressivement les personnes à gérer les choses, au lieu de les faire simplement à leur place, mais aussi et surtout de proposer un service dans les tarifs PCH évitant tout reste à charge pour les personnes.

 

Quels sont les objectifs du SAAHED aujourd’hui ?

C’est un service mandataire rénové qui s’adresse aux personnes en situation de handicap moteur. Son objectif est d’aider les personnes qui ont recours à l’emploi direct à organiser et à sécuriser leur aide humaine, tout en favorisant leur autonomie et leur participation. Il s’agit notamment de permettre à ces personnes de bien comprendre la fonction d’employeur et de se l’approprier au maximum pour l’adapter à leur rythme de vie.

 

Comment fonctionne le SAAHED ?

Le SAAHED assure un accompagnement individuel sur-mesure qui va d’une simple aide aux formalités administratives jusqu’à un apprentissage pédagogique de la fonction d’employeur, le tout dans une ambiance conviviale. Nous mettons en œuvre différentes actions :

– L’accompagnement à la fonction d’employeur et au statut de particulier-employeur : Celui-ci se fait de façon individuelle avec deux référentes qui connaissent bien chaque personne accompagnée. Il a lieu généralement dans nos locaux pour encourager les personnes à sortir de chez elles, mais une référente peut venir à domicile si le déplacement n’est pas possible.

– Des formations pour les particuliers-employeurs. Un calendrier de formation est mis en place et chacun peut s’inscrire aux modules de son choix. Les thématiques sont illimitées et inspirées de nos idées comme celles des personnes accompagnées : le recrutement, les aspects juridiques et administratifs, l’organisation et le management. Ces formations sont collectives, ce qui permet un échange d’expérience entre les participants, et une entraide en cas d’absence d’un assistant de vie : si un autre particulier-employeur habite à proximité, il pourra peut-être conseiller une solution à son voisin, grâce à son réseau de salariés.

– Des ateliers d’échanges d’expériences entre aidants professionnels, encadrés par un animateur-psychologue. C’est formateur et c’est aussi une soupape qui peut aider les salariés à rester plus longtemps en poste, et limiter le turn-over.

– Un groupe de parole pour les aidants familiaux, qui vient s’ajouter aux formations proposées.

 

Qui peut s’adresser au SAAHED ?

Nous sommes spécialisés sur le handicap moteur, dans la lignée de l’APF. Peuvent donc s’adresser à nous : les personnes handicapées moteur particulier-employeur ou souhaitant le devenir, quelque soit le degré de leur handicap.

 

Est-il prévu de créer des SAAHED ailleurs que dans l’Hérault ?

Il y a en effet un projet d’étendre ce dispositif dans d’autres départements. Nous aidons nos collègues en ce sens, à partir de notre propre expérience.

 

Quelque chose à ajouter ?

Au début, parmi les personnes que l’on suit, il y avait environ 7 particuliers-employeurs pour 30 assistants de vie. Aujourd’hui, il y a 26 particuliers-employeurs pour 130 assistants de vie. Les particuliers-employeurs sont de véritables sources de développement économique car elles génèrent de l’emploi durable et local. Cette fonction d’employeur c’est aussi une façon pour les personnes handicapées dépendantes de jouer un rôle économique et social et ainsi d’être revalorisées: « Que fais-tu dans la vie ? ». « Je suis employeur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site