Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Vos droits

La prochaine Conférence Nationale du Handicap aura lieu le 19 mai

Conférence Nationale du Handicap

Il s’agira de la quatrième édition. Ségolène Neuville, secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, a annoncé, lundi 25 avril, lors de l’installation de la nouvelle mandature du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), la tenue imminente d’une nouvelle Conférence Nationale du Handicap (CNH).

« Vous le savez, le Président de la République a souhaité qu’un rendez-vous annuel CNH ait lieu. Ce rendez-vous très important doit avoir lieu le 19 mai. Je sais pouvoir compter sur la mobilisation de l’ensemble des membres du CNCPH pour que cet évènement CNH soit placé sous le signe de notre volonté commune de rendre notre société encore plus inclusive pour toutes les personnes en situation de handicap et pour les familles ».

Mise en place par la loi du 11 février 2005, la Conférence Nationale sur le Handicap est destinée à débattre et définir les grandes lignes et orientations futures de la politique du gouvernement en faveur des personnes en situation de handicap. Sa troisième édition avait eu lieu le 11 décembre 2014 à Paris

Trois grands axes prioritaires avaient alors été fixés: « Construire une société plus ouverte aux  personnes  en  situation  de  handicap;  concevoir  des  réponses  et  des  prises  en  charge adaptées à la situation de chacun ; simplifier leur vie quotidienne ». 

Parmi les principales mesures qui avaient été annoncées:

– Une politique plus active en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap : « Afin  d’encourager  les  travailleurs  handicapés  qui  ont  un  projet  comme  travailleurs indépendants, le projet de loi pour la croissance et l’activité permettra de reconnaître au titre de  l’obligation d’emploi  de  6%  les  prestations  de  ces  travailleurs  indépendants  auxquels s’adresse une entreprise. Il en ira de même pour les parcours de découverte des métiers des collégiens et des lycéens en situation de handicap, afin de conforter tout ce qui permet aux entreprises et aux jeunes handicapés de se rencontrer, et à ceux-ci de construire leurs projets professionnels. Dans cet esprit, le service civique sera facilité et étendu jusqu’à l’âge de 30 ans pour les personnes en situation de handicap ».

– Un accès aux soins facilité pour les personnes en situation de handicap : « À partir de janvier 2015, les contrats passés entre les agences régionales de santé (ARS) et les maisons de santé pluridisciplinaires comprendront des objectifs concernant l’accueil des personnes en situation de handicap. Aujourd’hui il existe 436 maisons de santé pluridisciplinaires en France et 493 nouveaux projets sont déjà sélectionnés par les ARS. Le déploiement de consultations spécialisées à l’hôpital sera encouragé dès 2015 avec les concours du fonds d’intervention régional des ARS. Au-delà, l’approche du handicap par les professionnels de santé s’intègre totalement dans les évolutions portées  par le projet de loi santé qui sera présenté au Parlement au printemps 2015 ».

– Un revalorisation salariale du secteur de l’aide à domicile: « L’État vient d’agréer l’avenant salarial signé par les partenaires sociaux de la branche de l’aide et des soins à domicile. Pour les 230 000 salariés de ce secteur, qui interviennent au quotidien auprès des personnes fragiles, l’avenant revalorise la valeur du point, qui n’avait pas évolué depuis 2009 ».

– Une simplification de l’accès à certains droits avec notamment : « L’extension possible jusqu’à 5 ans, sur décision motivée, de la durée d’attribution de l’allocation pour adultes handicapés (AAH) lorsque le taux d’invalidité est compris entre 50 et 80% ; la simplification et l’accélération de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et des procédures d’évaluation de la lourdeur du handicap ; l’ajustement des modalités d’utilisation de la PCH versée par les Conseils généraux pour permettre  notamment  sa  mutualisation  entre  plusieurs  personnes  souhaitant  financer ensemble une aide à domicile dans un logement partagé autonome, la possibilité de mise en place par les Conseils généraux d’un dispositif de tiers-payant pour l’acquisition d’aides et équipements techniques par les personnes handicapées (achat d’un fauteuil roulant par exemple) ».

François Hollande a également annoncé que la Conférence Nationale du Handicap aurait désormais lieu chaque année au lieu d’une fois tous les ans.

Pour l’heure, la majorité des associations représentatives de personnes en situation de handicap jugent ces propositions insuffisantes, et trop peu tournées vers l’accessibilité. Certaines approuvent tout de même les mesures prises en faveur de l’insertion professionnelle des étudiants et travailleurs en situation de handicap. Découvrez ci-dessous les principales réactions.

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site