Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

La prévention de la pénibilité, nouvelle rubrique du site « travailler-mieux.gouv.fr »

Xavier Bertrand, Ministre du travail de l’emploi et de la santé, a souhaité la mise en ligne, sur le site internet du ministère «travailler-mieux.gouv.fr», d’une boîte à outils destinée à aider les branches, les entreprises et leurs partenaires sociaux à bâtir leur projet de prévention de la pénibilité.

 

Cette mise en ligne a été effectuée à l’occasion de la parution le 9 juillet du décret relatif à l’obligation de négocier ou d’établir un plan d’action de prévention de la pénibilité.

Conçu comme un kit pratique d’une trentaine de fiches, ce site est appelé à s’enrichir au fil du temps. Il a été préparé par une équipe pluridisciplinaire placée sous l’égide de la Direction générale du travail, composée de juristes, de médecins, d’ingénieurs, et de communicants du ministère du travail de l’emploi et de la santé et des organismes de prévention associés au deuxième Plan de santé au travail (Branche accidents du travail et maladies professionnelles, Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, Institut national de recherche sur la sécurité, Organisme de prévention pour le bâtiment et les travaux publics, services de santé au travail…).

Le site contient des conseils méthodologiques et des exemples de clauses pour les négociations de branche et d’entreprise ainsi que des fiches techniques permettant d’identifier les facteurs de pénibilité et les mesures de prévention qui en découlent. Il comporte également un « questions/réponses » et donnera à terme accès aux accords conclus dans les branches.

 

Toutes les informations sur www.travailler-mieux.gouv.fr, rubrique « prévention de la pénibilité » ou en accès direct sur http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Prevention-de-la-penibilite.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.