Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

La Maison Départementale les Personnes Handicapées de la Seine-Saint-Denis est en danger.

Inquiets pour l’avenir de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) créée par la loi du 11 février 2005 relative à l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté les personnes handicapées, les responsables des associations de handicapés de Seine-Saint-Denis se sont réunis le 20 janvier à l’initiative des six associations élues à la Commission Exécutive de la MDPH 93 (APF 93, APAJH 93, UNAFAM 93, ARPEI, Vivre Autrement, AGES Toulouse Lautrec).

 

Le départ de nombreux agents de la DDAS et de la DDTEFP mis à disposition de la MDPH pour son fonctionnement n’ont été ni remplacés ni compensés financièrement. La contribution due par l’Etat à la MDPH atteint 1 400 000 € pour ces deux dernières années. Qu’en sera-t- il en 2010 ?

Faute d’obtenir ces moyens, le Conseil Général ne pouvant avancer indéfiniment la trésorerie, la MDPH ne pourra plus assumer pleinement les actions qui lui ont été déléguées par la loi du 11 février 2005. Les conséquences engendrées seront : le dysfonctionnement de la prise en charge de la personne handicapée et de sa famille, dysfonctionnement qui se traduira par un temps d’attente démesuré pour l’instruction des dossiers techniques avant de passer en commission. Ce retard aura pour résultat d’ajouter au handicap psychique, physique, mental, sensoriel un handicap social.

Face à cette inquiétude croissante, les associations de Seine-Saint-Denis décident de réagir en souhaitant alerter l’opinion publique et en demandant un entretien auprès du préfet du département.

Elles dénoncent le non-respect par l’Etat de ses engagements initiaux prévus dans la convention constitutive de la MDPH du 30 décembre 2005 mettant ainsi à mal la volonté de faire de la compensation du handicap une action prioritaire. En effet, sa contribution qui devait se traduire par la mise à disposition de moyens humains ou financiers est remise en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.