Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

La Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre (CABAT)

CABAT : La Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre

Lors de la signature de la charte avec Thales nous avons pu échanger avec Madame Annie Lucas, Chef du bureau réinsertion de la CABAT

Merci de nous présenter la  CABAT.

Créée le 1er septembre 1993 par le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre, la Cellule d’Aide aux Blessés de l’armée de Terre est placée sous l’autorité du Gouverneur Militaire de Paris. Elle assure, tant dans l’urgence immédiate que dans la durée, la coordination des actions entreprises dans le domaine du soutien aux blessés en service ainsi qu’au profit des conjoints de militaires décédés en service. Elle exerce un rôle permanent d’expert et de conseil de l’ensemble des formations de l’armée de Terre dont elle est le point de contact privilégié dans ce domaine.

Quelle est sa mission ?

Sa mission est de permettre à tout militaire blessé en service de retrouver sa place dans la société, en particulier pour les blessés en opérations. Elle assure un suivi adapté en prenant en compte le blessé dès son hospitalisation en métropole et en prolongeant activement l’action jusqu’à ce que le blessé ait assuré sa réinsertion sociale et professionnelle. La CABAT est composée d’un pôle blessés et d’un pôle décédés, s’articulant autour de cellules d’expertise spécialisées dans les domaines suivants : social, juridique, sport et réinsertion.

Combien de personnes la CABAT prend elle en charge chaque année ?

Depuis sa création, plus de 10 700 blessés ont été identifiés. Ont comptabilise actuellement pour l’armée de terre 229 blessés physiques et 574 blessés psychiques. Ces chiffres évoluent de manière permanente car il s’agit de flux entrants et sortants.

Quel sont les résultats chiffrés de cette opération ?

L’opération de réinsertion actuelle baptisés OMEGA, concerne actuellement 21 blessés. Quatre CDI sont déjà signés. Un 5ème CDI est prévu chez Michelin pour octobre prochain

Quels sont les profils des personnes prises en charge par la CABAT ?

L’Armée de Terre comptabilise actuellement 574 blessés psychiques en congé de longue durée maladie. Ces blessures qui se caractérisent principalement par des syndromes post traumatiques ont pour principales origines les opérations extérieures des cinq dernières années. La grande majorité de ces blessés ne sont plus en mesure de servir de nouveau en situation opérationnelle. En respectant l’histoire et le rythme de chaque blessé, la CABAT les accompagne individuellement et les amène pas à pas vers une réadaptation professionnelle. Ils participent alors au Centre de Ressource des Blessés de l’Armée de Terre (CReBAT)  à Beuil dans le Mercantour,  pour acquérir les outils leur permettant de valoriser et de transposer leurs compétences militaires en ressources adaptées au milieu de entrepreneuriat.

Que leur proposez-vous exactement ?

Ces stages accueillent une dizaine de blessés psychologiques par session (six  par an) pendant neuf jours. Périodes de ressourcement durant lesquelles ils valorisent leurs qualités de résilience, d’audace, d’endurance, de travail en équipe à travers le sport et surtout la construction de projets professionnels.
Le travail individuel s’articule autour d’un bilan ressources, qui favorise ensuite  la transposition des savoir-faire et savoir-être, permettant de passer du militaire à « Monsieur ».  Dans le même temps, le blessé tient « un carnet du blessé » composé de deux parties, l’une privée pour accueillir les affects et l’autre ouverte sur ses aspirations. Le travail collectif est réalisé lors d’un atelier « Lego Serious Play »  qui permet d’appréhender le management de projet.
Ensuite, il s’agit de pour les blessés sélectionnés de rechercher un emploi  avec nos acteurs privilégiés, et de les préparer aux entretiens. La première étape de l’insertion engage l’entreprise, le blessé et la CABAT dans le cadre d’un stage tutoré, pour une durée d’un mois à un an qui vise la signature d’un contrat de travail.

Qu’elles sont les entreprises qui vous accompagnent dans cette opération ?

Nos premiers acteurs ressources sont des entreprises du secteur de la Défense telles que Renault Truck Défense, Nexter, Lossberger, Thales, décidées à soutenir et s’investir dans ce programme de réadaptation professionnelle. Ensuite d’autres groupes comme Michelin et le groupe Mulliez, spécialisé dans la grande distribution (Décathlon et Auchan), CARREFOUR, TEMENIS, la Banque Populaire nous ont rejoints. Fin 2015, le chef cuisinier étoilé Guy Martin a ouvert son carnet d’adresses professionnel pour relayer ce projet et stimuler les offres d’immersion, puis le réseau de l’Excellence Française. Si l’objectif premier est de réadapter les blessés de l’armée de Terre au monde du travail, c’est aussi une opération économique positive pour les entreprises. Les militaires sont soldés par le ministère de la Défense et restent rémunérés lors de leurs périodes en immersion. Par ailleurs, embaucher un blessé militaire en situation de handicap se fait dans le cadre  de la reconnaissance de qualification de travailleurs handicapé au quota minimum de 6 % de ses effectifs.

Pour accéder à la page web de la CABAT 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site