Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilAccessibilité et handicapKneescoot : Véronique a changé de vie avec cette trottinette à trois...

Kneescoot : Véronique a changé de vie avec cette trottinette à trois roues

Ecouter article


Veronikatornade, 1 jambe et 3 roues ! Témoignage de Véronique Prouteau qui raconte son expérience de vie et sa découverte du Kneescoot, trottinette à trois roues qui lui sert d’aide technique pour être autonome et faire du sport.

Véronique Prouteau, 40 ans, mariée avec 4 enfants, vit en Charente Maritime, à côté de la Rochelle, à Châtelaillon-Plage. Elle a été commerciale durant plus de 20 ans mais ne travaille plus depuis 4 ans, suite à un accident. Elle témoigne de sa chute psychologique et de son formidable redressement grâce au sport et une aide technique particulière appelée Kneescoot.

Comment avez-vous réagi à la suite de votre accident et la perte de mobilité d’une jambe ?

« Les conséquences sur ma vie ont été terribles ! Pendant 3 ans je suis restée très isolée. J’avais des traitements morphiniques très lourds contre la douleur. Je n’acceptais pas du tout mon handicap, je ne faisais plus rien, je n’arrivais pas à m’ouvrir aux autres : j’ai vécu tout cela comme une injustice. Aujourd’hui Je souffre de SDRC (Syndrome Douloureux Régional Complexe) chronique et invalidant ».

Un an plus tard, Véronique s’est décidée à entrer dans une salle de sport qui venait d’ouvrir à côté de chez elle. « Je ne supportais plus mon corps avec l’inactivité, j’avais pris plus de 10 kg. Je devais récupérer en masse musculaire pour aider à ma rééducation. J’étais en fauteuil roulant et j’avais peur du regard des autres, surtout des sportifs, je devais y arriver c’était une question de survie pour moi. À force d’efforts j’ai perdu plus de 12 kg et j’ai pu remuscler ma jambe gauche. Ce qui m’a permis de me défouler et de me reconstruire en acceptant mon nouveau corps ».

Naissance d’une mission

Elle s’est alors lancée sur les réseaux sociaux pour parler de sa vision du handicap et aider ceux qui vivent une situation similaire à la sienne. « J’ai créé @veronikatornade pour raconter au quotidien ma vie, mon parcours, mon handicap, mes soins, ma rééducation, ma maladie et ma vie de famille, ma nouvelle vie tout simplement. Je fais aussi des vidéos pour montrer qu’aujourd’hui une femme en situation de handicap vivre normalement et relever des défis, faire du sport, se dépasser. J’aide aussi les associations pour promouvoir une image moderne et dynamique en participant à divers événements ».

Vos projets !

« J’ai pour projet de créer une entreprise pour valoriser les aides à la mobilité et les produits innovants pour les personnes en situation de handicap. Je veux devenir influenceuse dans le domaine « sport santé » ». Véronique s’est déjà lancée dans l’aventure avec une marque qui s’adresse aux professionnels du fitness et de la diététique.

Après avoir repris le sport elle s’est lancée dans la course à pied avec des défis de courses connectées pour les associations. « En 8 mois, j’ai cumulé 1000 kms de courses dont les 20 kms connectés de Paris, le Cross Sud Ouest pour soutenir AFM téléthon, Odysséa pour soutenir la lutte contre le cancer du sein. »

Pour le sport et les déplacements, elle utilise un Kneescoot. Il s’agit d’une trottinette à 3 roues sur laquelle elle pose sa jambe droite.

« Je sais que le sport m’a sauvé, il m’a appris à accepter mon nouveau corps, mon handicap, ma nouvelle vie et grâce à lui, je me reconstruis au jour le jour.  « Mon défi pour 2021, ma participation aux 7 étapes EDF ADN TOUR 2021 organisé par EDF et La Fédération Française Handisport sur 7 régions de France qui organisent des Raids multisports adapté à tous, avec la constitution d’une équipe mixte Handi dont moi, aidé par mon entraîneur haut niveau et préparateur physique Dominique CORTIULA »

Comment avez-vous découvert le Kneescoot ?

J’ai découvert le Kneescoot sur internet. Je me suis tout de suite dit que c’était la solution qu’il me fallait. Je me suis renseignée et j’ai découvert que le revendeur officiel est la société Axsol. Je leur ai proposé de devenir ambassadrice française du Kneescoot, pour le présenter aux professionnels de santé, aux prescripteurs et au grand public.

Dans quelles circonstances l’utilisez-vous ?

Je m’en sers pour tous mes déplacements à l’extérieur. Comme il est tout-terrain, je peux me déplacer en toute autonomie et en toute sécurité. Je l’utilise même à la plage, en forêt et sur la neige … pour aller à la plage, au centre-ville, faire des petites courses, me rendre à l’école de mon fils, et la quasi-totalité de mes déplacements.

Utiliser le Kneescoot me permet d’être debout, même si je dois être en appui sur mon genou droit. C’était très positif pour moi et les gens que je croise qui sont très enthousiastes face à ma nouvelle solution de mobilité, dont mon kiné et l’équipe médicale qui me suivent.

Les gens sont souvent surpris de savoir que je suis en situation de handicap. Cette solution peut aider toutes les personnes qui ont perdu la mobilité d’une de leur jambe, même celles qui ont été amputées.

Où peut-on se procurer le Kneescoot ?

Je suis devenue l’ambassadrice pour Axsol concernant le Kneescoot. Vous pouvez directement me contacter au 0770243651 et sur les réseaux sociaux @veronikatornade ou contacter Axsol.

Cette solution est-elle accessible financièrement ?

Oui, tout à fait. Au niveau de la Sécurité Sociale, le Kneescoot est dans la catégorie « déambulateur 4 roues » et bénéficie d’une possibilité de remboursement partiel. Le tarif public du Kneescoot Deluxe est 324,5 euros et le Kneescoot Tout Terrain : 350 euros.

En photo : Au centre, Véronique entourée de ses coéquipiers, prêts pour le challenge EDF ADN TOUR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

X