Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Santé, bien-être et handicap

Kilos en trop : Acceptez-les et acceptez-vous !

Kilos en trop bien-être

Faire la paix avec ses kilos en trop : Par notre partenaire Signes et sens

Mon programme psycho-spirituel pour aller bien
Il y a toujours une bonne occasion dans l’année pour se concentrer sur ses kilos en trop décrétés excédentaires : Fêtes symboliques, vacances, recherche d’un partenaire amoureux, nouvel emploi… Les magazines féminins affichent à longueur de semaines leurs mannequins toujours aussi anorexiques malgré la prise de conscience par certains grands couturiers de leur responsabilité dans ce registre ! Quant aux recommandations médicales de type OMS, elles incitent à renoncer illico à la moindre petite gourmandise gustative… Jusqu’au jour où les plus lucides finissent par constater que leur corps ne leur appartient plus…

Le refus identificatoire
La société d’aujourd’hui renvoie une contradiction affligeante. D’une part, la psychologie depuis plusieurs décennies encourage à être soi quand, en parallèle, le poids qui se veut collectivement idéal est prôné ! En fait, cette quête complexe et douloureuse ne tient compte que d’une image séductrice qui se limite à la seule silhouette…

Héléna, 51 ans, professeur de mathématiques, s’est infligée dès l’âge de 16 ans des régimes drastiques. Son poids faisait le Yo-Yo pour, au final,  » accuser  » systématiquement un ou deux kilos de plus qu’avant ses nouvelles restrictions alimentaires :  » Une de mes tantes maternelles, filiforme, à laquelle j’avais confié mon désarroi, m’a asséné assez vertement : ‘Mais pourquoi t’obstines-tu à vouloir ressembler à ta mère ? Elle est longiligne et, en plus, elle brûle tout ce qu’elle ingurgite ! Tu as hérité du physique méditerranéen de ton père. Accepte cette évidence et tu seras bien avec toi-même.’. Cette tante m’a sauvée. Je pèse mes mots. « …

La psychanalyste Chantal Calatayud donne son avis à la suite de notre demande. Contre toute attente, elle réagit à une expression d’Héléna :  » Cette femme dit spontanément ‘peser ses mots’. Disons qu’elle s’est délestée de ses maux grâce au principe de réalité mis en miroir par sa tante. Sa lucidité et sa franchise lui ont fait le plus grand bien dans la mesure où, tant qu’elle ne s’acceptait pas, elle livrait un combat avec elle-même aussi épuisant qu’inutile. « … Il est certain que chaque morphologie est unique et il ne viendrait à l’idée de personne d’essayer de mettre en place un scénario invraisemblable pour mesurer 15 centimètres de plus !

Un seul ennemi
Quand le stress investit l’assiette et ce, de préférence à chaque repas, il n’est plus possible d’écouter son corps pour faire la paix avec lui. C’est ce qu’assure Laurence Chérel-Lemonnier, biologiste :  » Un repas doit se savourer. Prenez le temps de sentir les aliments, de goûter chaque bouchée, de bien mastiquer. Pensez à poser votre fourchette de temps en temps. Profitez-en pour faire du repas un moment privilégié, un moment de convivialité. Prenez le temps de parler, de partager avec ceux qui vous entourent. En mangeant plus lentement et dans le calme, vous laisserez le temps à votre organisme d’analyser le repas. Il pourra vous envoyer les messages de faim ou de satiété. « …

Mathieu, 40 ans, craignait de perdre son emploi d’électricien :  » Comme la boîte dans laquelle je travaillais allait mal, je redoutais d’être licencié. À la maison, je ne m’asseyais même plus pour manger avec ma famille. Je tournais en rond. Ma bouffe c’était devenu du grand n’importe quoi. Essentiellement des pizzas, des quiches, des chips et des gâteaux que j’achetais moi-même, ne touchant plus à la cuisine équilibrée de mon épouse. J’ai pris 20 kilos en un an ! Je me détestais. Ma femme et mes enfants n’en pouvaient plus et je sentais qu’ils m’échappaient. C’est une émission de télé-réalité sur l’obésité et les kilos en trop qui m’a ouvert les yeux. Croyant, j’ai décidé de lire des ouvrages spirituels et, faisant confiance à Dieu auquel je demandais tous les jours de l’aide, le stress m’a quitté. Tout est rentré dans l’ordre du point de vue poids et dans ma tête en 15 mois… « …

Le coach Serge Costi explique cette victoire par le fait que  » Mathieu, en s’adressant au Père spirituel qui ne juge pas, a pu renoncer à sa culpabilité à l’idée d’être éventuellement chômeur et, ainsi, à ses angoisses qui le nourrissaient mal et le détruisaient à petit feu. « … L’agitation interne a d’ailleurs toujours des répercussions épouvantables sur ses propres comportements et donc, en particulier, des conséquences sur le tour de taille… En revanche, il est tout à fait possible de faire de son intériorité un lieu de sérénité qui évitera d’accumuler quelques fausses bouées protectrices en ceinture. Il suffit seulement de programmer cette jolie décision en mettant son réveil 10 minutes plus tôt pour commencer chaque journée dans la tranquillité par des instants rien qu’avec soi : gym douce, méditation, musique de relaxation, lecture d’une citation de pensée positive… Cette mise en route quotidienne privilégiée est en outre un pur bonheur dont, très vite, on ne peut plus se passer !

Vanessa Duverger

* À lire au sujet des kilos en trop :

–  » S’aimer tel que l’on est « , Chantal Calatayud, Éditions jouvence.

–  » Maigrir selon vos hormones « , Laurence Chérel-Lemonnier, Éditions Alpen.

Plus d’infos sur : http://www.signesetsens.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site