Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Jobs d’été et handicap, la solution existe

Qui dit travail dit forcément premier emploi. Cette expérience qui se situe bien en amont de la vie professionnelle s’effectue à travers les jobs d’été. Recherchés par des milliers d’étudiants pour faire un petit pécule, ces emplois semblaient jusqu’à présent être difficilement accessibles aux personnes handicapées. C’était sans compter sur Handi-Sup Nantes qui organise depuis trois ans déjà des journées dédiées aux jobs d’été. Blandine Bertheau chargée de ces journées au sein de l’association nous en dit plus.

 

 

Quels sont les objectifs d’Handi-sup à travers ces journées ?

 

Handi-sup accompagne les étudiants handicapés au cours de leurs études et leur permet de créer un lien avec le milieu professionnel. Pour instaurer ce premier contact et permettre aux étudiants handicapés de se confronter à une véritable première expérience, nous avons lancé il y a trois ans, les « Ateliers Jobs Saisonniers ». Nous organisons ce salon dans les locaux de l’université. Sont invités, des entreprises qui ont un job saisonnier à proposer et des lycéens et étudiants handicapés en recherche d’un poste. Le premier aspect positif de cette journée c’est de démystifier le handicap pour les entreprises présentes qui souvent recrutent pour la première fois une personne handicapée. Ainsi, il s’agit souvent d’un baptême pour les deux parties. Les jeunes doivent parler de handicap à un recruteur et bien sur parler de leur projet professionnel. Même si ce sont des postes très différents des postes ordinaires, il faut être rassurant. Certes, ces postes sont moins qualifiés mais ils permettent d’acquérir une certaine expérience et pour certains sont quelques fois l’occasion de revoir une orientation universitaire.

 

Quels sont les résultats de ces journées ? 

L’année dernière, nous avons eu 14 employeurs du secteur privé plus la communauté Urbaine de Nantes. Une quarantaine de jeunes étaient présents et à la fin de la journée ce ne sont pas moins de 21 missions qui ont été concrétisées.  Cette période de travail dans l’entreprise, même si elle est saisonnière, peut compter au prorata de la durée d’obligation légale.

Nous pouvons aussi venir en appui des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ce type de démarche pour initier une politique interne de recrutement des personnes handicapées.

 

Quels types de jobs sont proposés lors des ces journées ?

Ce sont des jobs ordinaires que l’on peut retrouver dans des offres de toutes natures. Seuls les handicaps lourds représentent une difficulté s’il s’agit d’aménager un poste, ce que l’entreprise ne fera sans doute pas pour un travail saisonnier. 

 

Comment faites-vous connaître cette initiative ?

À travers le réseau universitaire et notre fichier de contacts. Nous travaillons aussi beaucoup en relation avec la presse locale.

 

Quand aura lieu la prochaine journée ?

Ce sera le 10 mars dans les locaux de l’Université (110 Boulevard Michelet – 44300 Nantes). Pour plus d’information vous pouvez consulter notre site Internet www.handisup.fr  ou m’envoyer un mail à insertion@handisup.fr.

 

Propos recueillis par Jean-Marc Maillet-Contoz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.