Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Enfants et handicap

Jeux de rééducation : « Des tonnes de têtes » et « On bouge »

Anne de Vains présente deux jeux de rééducation pour les enfants

« Des tonnes de têtes » et « On bouge » : Des jeux de rééducation pour progresser en s’amusant

Rencontre avec Anne de Vains, directrice des Éditions Chaviro, et créatrice de deux jeux de rééducation pour enfants : « Des tonnes de têtes » et « On bouge ». Ceux-ci peuvent également être utilisés par tous les enfants.

Pouvez-vous nous présenter les Éditions Chaviro ?
Nous éditons des jeux destinés à des enfants qui ont besoin de rééducation. Cela s’adresse donc aux familles, parents et enfants, mais aussi aux praticiens : orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens… Les jeux de rééducation que nous éditons sont tous conçus avec des professionnels de la rééducation. La Fédération française des psychomotricités a validé deux de nos jeux qui sont aujourd’hui déclinés sous plusieurs formes.

Parlez-nous de ces jeux.
• Le premier jeu s’intitule : « Des tonnes de têtes ». Il existe sous trois formes :
– Le plateau de jeu magnétique, avec une grande boîte remplie de différentes pièces qui représentent des cheveux, des sourcils, des bouches, des yeux… avec des formes et des couleurs qui correspondent à la réalité. Le fait que le jeu soit magnétique permet de déplacer chaque petit élément sur un tableau magnétique, et voir que chaque petit changement peut transformer le visage. Les enfants peuvent ainsi créer des personnages à l’infini.
– Le jeu vidéo, sous forme de CD-Rom, pour les enfants qui n’ont pas la motricité fine suffisante pour attraper des petites pièces. Le principe est le même : l’enfant peut construire des visages et inventer des personnages. Le logiciel est adapté au polyhandicap, avec une vitesse de défilement adaptée. Les différents éléments : fonds de visages, sourcils, coiffures, bouches… défilent doucement de manière à ce que l’enfant puisse cliquer sur ce qu’il veut choisir. On peut aussi imprimer les visages créés. Il y a des niveaux de 1 à 4, le niveau 4 étant dédié aux enfants qui n’ont pas forcément de problèmes de compréhension mais qui ont tout de même besoin d’une rééducation, en cas de dyspraxie par exemple.
– L’application pour tablette tactile et smartphone : Là aussi, la base est la même, chaque élément peut être déplacé par le simple toucher d’un seul doigt. Elle est téléchargeable sur Ios et Android. L’intérêt de ce format est de permettre aux praticiens d’assurer un suivi, avec la possibilité d’enregistrer les visages créés par l’enfant de manière nominative et datée. L’application peut par exemple être un outil pour travailler sur les différentes émotions.
Dans les trois cas, il n’y a pas de règles du jeu figées, ce qui laisse la possibilité à chacun de faire ce qu’il souhaite. Par ailleurs l’application est traduite en six langues : anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, néerlandais.
• Le deuxième jeu s’intitule : « On bouge ». Il a pour but de travailler sur le corps et sa construction. Il n’existe pas sous forme de plateau magnétique car le prix de revient serait extrêmement cher… pour représenter le corps de face, de dos, de profil… mais nous réfléchissions toujours à une solution.
– Pour l’instant il existe donc sous forme de CD-Rom, comme le premier jeu. On construit un corps humain avec un logiciel là aussi adapté au polyhandicap, et avec la possibilité de choisir tous les éléments qui le composent. Les différentes parties du corps peuvent être choisies une à une et être mises en place ensuite, on peut faire bouger les articulations dans le possible et l’impossible… Il est aussi possible d’imprimer les travaux réalisés par l’enfant, pour qu’il reparte avec son dessin, ou dans le cadre de la préparation d’une séance par le professionnel.
– Ce jeu existe également sous la forme d’un jeu de cartes, avec deux boîtes : l’une qui propose des positions de la vie courante (de face et de dos) et l’autre qui propose ces mêmes positions mais de profil de chaque côté. On peut demander à l’enfant ce que la personne est en train de faire, de reconnaître des situations (vélo, karaté…), ou encore de mimer des positions avec son corps.

Avez-vous d’autres projets en cours ?
Oui, nous travaillons actuellement sur la version pour tablettes et smartphone du jeu « On bouge ». Sur cette version on devrait pouvoir construire un corps, mais aussi choisir sa corpulence, la taille (petit ou grand), les habits, et éventuellement ajouter un plâtre, une prothèse, un fauteuil, une canne… Le but étant que tous les enfants, quel que soit leur corps, leur couleur de peau, leur handicap, puissent s’y retrouver.

Plus d’infos sur les jeux de rééducation pour enfants des éditions Chaviro : www.editionschaviro.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site