Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEmploi-Formation et handicapJeunes en situation de handicap : "Travailler comme tout le monde"

Jeunes en situation de handicap : “Travailler comme tout le monde”

Le taux de chômage de ces personnes handicapées est deux fois supérieur à celui de la population générale. C’est ce que souligne Mylan Douthe, qui appelle à un changement significatif pour permettre, notamment, aux jeunes en situation de handicap de travailler eux aussi.

Ecouter article


Les jeunes en situation de handicap veulent travailler comme tout le monde !

Cette tribune nous a été adressée par Mylan Douthe. À l’occasion de la SEEPH, le gouvernement a annoncé une nouvelle série de mesures en faveur des personnes handicapées, y compris les jeunes en situation de handicap, dont un soutien prolongé aux embauches. Rappelons que le taux de chômage de ces personnes est deux fois supérieur à celui de la population générale. Il est certain que le contexte économique morose risque de venir complexifier une employabilité déjà bien souvent fragile.

Cette difficulté est multifactorielle. Il y a d’abord, bien sûr, la « présomption
d’incompétence » des employeurs vis-à-vis des demandeurs d’emploi en situation de handicap. A fortiori actuellement où ils considèrent que les recruter constituerait une difficulté de plus.

Ensuite, malheureusement, avec la crise, beaucoup d’entreprises ont du mal à garder la tête hors de l’eau et fatalement, les offres ont disparu ! C’est ce que nous confirme d’ailleurs l’AGEFIPH. Selon cet organisme, au premier semestre 2020, le niveau d’embauche des porteurs de handicap a baissé de 30 %.

De plus, les mesures sanitaires ont aussi compliqué le maintien en emploi de ces personnes. En effet, certains employeurs ont pu avoir des difficultés à s’adapter au télétravail, avec une prise en charge de spécificités de leurs employés en situation de handicap pas toujours efficiente. Ce qui est par ailleurs certain, c’est que les dispositifs punitifs issus notamment de la loi de 87 sont improductifs. Puisque, plus de trente ans après la loi, nous sommes encore qu’à 3,9% dans le secteur privé, beaucoup d’entreprises
préférant payer des amendes.

Amorcer un véritable changement pour l’emploi et le handicap

Il faut un véritable changement de paradigme en la matière. Il faut à la fois simplifier et renforcer les dispositifs d’aide et d’accompagnement des jeunes en recherche d’emploi et améliorer l’accompagnement des entreprises.
Une mesure pourrait, en effet, faciliter l’accès au marché du travail des personnes en situation de handicap. Celle qui consisterait à renouer le dialogue avec les entreprises, faciliter la mise en relation entre elles et les jeunes. En donnant au monde associatif, représentatif des personnes, qui à l’expertise et le vécu le rôle d’interlocuteur privilégié.
Cette mesure de simplification des démarches, tant pour les entreprises que pour les jeunes, qui trop souvent sont baladés d’un interlocuteur à un autre, interlocuteur souvent mal formé, devrait permettre de fluidifier le parcours des jeunes.

C’est d’autant plus essentiel qu’il y a un véritable problème de qualification des personnes en situation de handicap, 83% d’entre elles ont un niveau inférieur ou égal au BEP, ce qui constitue une difficulté supplémentaire in fine pour leur insertion professionnelle.

Souvenons-nous toujours que la façon dont on prend en compte le handicap
révèle l’humanisme de notre société. Or, les jeunes en situation de handicap
aujourd’hui ne veulent pas être réduits à leur allocation, ils veulent, lorsque c’est
possible, travailler comme tout le monde !

En complément de cette tribune, découvrez la vidéo réalisée par Mylan Douthe : https://youtu.be/52zlC9PQryc

Derniers articles

X