Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEmploi handicap et formation handicapIncubateur handicap : h'up entrepreneurs milite pour une société inclusive

Incubateur handicap : h’up entrepreneurs milite pour une société inclusive

Ecouter article


h’up entrepreneurs, incubateur militant pour une société plus inclusive

Le handicap peut bouleverser la vie de tout chef d’entreprise avec 55% de probabilité de survenance au cours de l’existence. Dans ce contexte, h’up promeut en tant qu’incubateur l’égalité des chances dans l’accès au droit d’entreprendre, comme droit humain fondamental et œuvre depuis 2008 à accélérer la réussite des entrepreneurs en situation de handicap en les représentant sur le plan national et politique. 

Quelques chiffres clés

h’up interpelle sur la situation professionnelle et la dynamique entrepreneuriale  des 2,7 millions de personnes en situation de handicap en France en âge de travailler. Outre un important taux de chômage de 16% (près du double de la moyenne nationale), 75 000 entrepreneurs en situation de handicap sont reconnus et 8 000 entreprises sont créées chaque année par des Travailleurs Indépendants Handicapés, communément appelés « TIH ». Celles-ci sont d’ailleurs remarquablement pérennes avec 75% de taux de survie à 3 ans versus 63% en tendance nationale.

En dépit de ces chiffres,  les personnes en situation de handicap demeurent 9 fois moins nombreuses à oser se lancer dans l’entrepreneuriat chaque année. Pour quelles raisons ?

Une méconnaissance des prérequis nécessaires pour entreprendre, les conséquences induites par la situation de handicap elle-même, un isolement géographique, un manque de réseau professionnel et de ressources économiques pour démarrer son projet.

Les solutions transversales proposées par h’up en tant qu’incubateur pour les entrepreneurs en situation de handicap

h’up offre un accompagnement adapté permettant l’acquisition de nouvelles compétences, animé par une communauté ouverte d’entrepreneurs et d’acteurs de l’inclusion à travers la mise en réseau, la valorisation des parcours et 4 programmes d’incubation :

  • Déclics h’up, pour explorer et découvrir l’entrepreneuriat (parcours initiatique de 12 mois)
  • Parrainage de compétences, pour structurer ou renforcer les compétences ou le projet entrepreneurial (parcours de 6 mois)
  • h’up académie, pour accélérer le développement de néo-créateurs (parcours de 9 mois)
  • Rebonds TIH, pour rebondir et réinventer le futur de son entreprise face à la crise COVID-19 (parcours de 6 mois)

Le déploiement de h’up dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Grand-Est, Hauts-de-France et Île-de-France, permet un soutien de proximité palliant l’éloignement géographique. La création d’espaces de coworking inclusifs, disposant d’une ergonomie et de services spécifiques aux TIH, offrirait cependant une solution durable pour rompre l’isolement et stimuler la mise en réseau. h’up ambitionne de multiplier les collaborations avec les pouvoirs publics en vue de contribuer à construire ce futur modèle de référence.

Relance d’un plan d’urgence 

La loi nᵒ 2015-990 du 6 août 2015 pour la Croissance, l’Activité et l’Égalité des chances économiques, portée par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, a apporté aux TIH  une reconnaissance historique. Cependant, d’importantes inégalités subsistent telles que notamment :

– l’accès aux complémentaires santés souvent rendu impossible, pour des raisons de statuts juridiques du dirigeant ou de qualification du profil « à risques » sans discernement ni nuance. Bien souvent, les entrepreneurs sont porteurs d’un handicap mais ne souffrent d’aucune pathologie à risque.

– L’accès à l’assurance des emprunteurs, sésame indispensable à tout financement bancaire, aujourd’hui inenvisageable pour des personnes avec ou ayant eu dans leur passé une pathologie. Et ce, indépendamment d’une excellente solvabilité de l’entreprise et sans exercice du droit à l’oubli dans les questionnaires de santé.

– L’accès à l’assurance pour véhicules adaptés (ex : personne à mobilité réduite), souvent lourdement majorée, parfois au quadruple du tarif de marché.

– L’accès aux marchés publics, soumis aux règles du Code de la Commande Publique qui ignore les Travailleurs Indépendants Handicapés (TIH) et ne permet pas de prendre en compte leur spécificité dans le cadre des procédures de mise en concurrence.

Compte-tenu les évolutions du marché du travail, l’entrepreneuriat et le travail indépendant constituent une voie d’avenir pour les personnes en situation de handicap. Et si les efforts de plusieurs acteurs publics pour répondre à l’urgence des besoins socio-professionnels des TIH sont à saluer, l’État français doit faire évoluer le cadre législatif et déployer un plan d’actions pour la création et le renforcement de dispositifs inédits et adaptés aux TIH, en lien avec les acteurs de l’inclusion.

Plus d’infos sur h’up et son offre en tant qu’incubateur pour les personnes en situation de handicap : https://h-up.fr/

Hamou Bouakkaz, Président de h’up entrepreneurs

En photo : Hamou Bouakkaz, Président de h’up entrepreneurs.

X