Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Image professionnelle: Des ateliers pour les demandeurs d’emploi

© by L.Mary

Image professionnelle: Des ateliers pour les demandeurs d’emploi

Par Véronique Barreau. Un samedi matin au cœur de Tours. Une dizaine de femmes sont accueillies dans une agence de conseil en image professionnelle. Trois d’entre elles sont envoyées par Cap emploi, l’agence en charge de l’accompagnement des travailleurs handicapés à la recherche d’une activité professionnelle.

Le rapport à l’image professionnelle peut être différent pour chaque personne. Certaines sont touchées par un trouble psychique, d’autres ont perdu une partie de leur mobilité. Si les profils semblent variés au premier abord, toutes sont unies par le même souhait : faire en sorte que l’image professionnelle qu’elles donnent dans un contexte professionnel ne soit plus un obstacle à leur insertion professionnelle.

Secrétaire sans emploi et en recherche d’activité depuis plus de quatre ans, Martine fait partie des travailleurs handicapés de longue durée invités à la journée « conseil en image professionnelle ». Pour l’occasion, sept conseillères en image assurent des coachings individuels de trente minutes sur le look professionnel, les dress code en entreprise, sur les couleurs les plus pertinentes selon l’image à donner. Exercice périlleux mais habilement réalisé que de vouloir conseiller sans transformer ni culpabiliser, sans évaluer ni trop bousculer : « On se sent seule face à la recherche d’emploi et aux recruteurs qui demandent beaucoup ; je suis mal dans ma peau et j’ai de gros problèmes depuis trop longtemps … je ne sais plus comment faire pour aller mieux», nous confie Martine. À demi-mots, chacune exprimera au cours de cette journée et en séances individuelles sa difficulté à affronter le regard évaluateur des recruteurs et des chefs d’entreprise. Tour à tour, les consultantes en image leur offrent des outils pratiques pour se mettre en valeur et mieux gérer leurs doutes dans un contexte professionnel : « Les candidats à l’emploi ne connaissent pas bien l’image qu’ils donnent au quotidien ; nous sommes leurs miroirs pour quelques heures », explique une conseillère en image.

D’autres séances « esthétiques » permettent à celles qui le souhaitent d’apprendre à se mettre en valeur par un maquillage approprié, des soins de peaux et une coiffure personnalisée. Un moment pour soi, baigné de regards bienveillants, de gestes de beauté qui soignent l’âme et participent à un mieux-être immédiat. Priscilla Dauriac, esthéticienne et handicapée visuelle de 31 ans, convie également, tout comme Cap emploi, les adhérentes de sa propre association « Chouette ton look » à participer à ces ateliers. L’association réunit des personnes déficientes visuelles désireuses d’échanger des informations sur la mode et la beauté. « Certaines personnes diront que le maquillage c’est superficiel. Mais, en fait, ça permet d’avoir confiance en soi », explique-t-elle. Depuis sa création, « Chouette ton look » a organisé quatre ateliers aux techniques de maquillage avec un protocole adapté aux personnes non voyantes, en collaboration avec les conseillers en image du wicci for the world. Le protocole maquillage de « J’avais pas vu » se révèle être une avancée pour les déficients visuels, favorisant l’autonomie des femmes souhaitant se maquiller. « On n’a plus besoin de demander une vérification à un voyant et on gagne en confiance dans notre image professionnelle », confirme la présidente de l’association.

Du coaching à l’esthétique, tous les ateliers image professionnelle destinés aux demandeurs d’emploi visent à optimiser la confiance et l’apparence de chacun. L’image est un des facteurs principaux de discrimination; pourtant, elle reste en France une question véritablement tabou, qu’il est difficile d’aborder avec les candidats et avec les acteurs de l’insertion professionnelle. On juge l’image souvent triviale alors qu’elle participe pleinement à ce que chaque personne laisse à donner de ses atouts et de ses attributs. Si ces ateliers de coaching remettent en cause le mythe de l’égalité des chances et l’objectivité des processus de recrutement, ils offrent aux candidats en situation de handicap des outils tremplin pour une meilleure estime de soi et une meilleure gestion du regard des autres.

Photo : © L. Mary

One Comment

Leave a Reply
  1. Je suis esthéticienne confirmée dans le val d’Oise,je gère un institut de beauté et une parfumerie.
    J’ai été esthéticienne en milieu hospitalier CHU de Tours.
    Je pense que les personnes à mobilité réduite doivent sortir des lieux de soins médicalisés.
    Je cherche à alimenter mon local pour faire de « l’esthétique pour tous »
    Vous avez peut-être des idées pour m’aider?
    Ci joint mon projet sur leetchi recherche dream of beauty
    Merci de me répondre je cherché des contacts pour savoir ce qu’on pense de mon idée. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site