Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Hearstill : Une montre pour la sécurité en entreprise

Hearstill une montre connectée au service de la sécurité en entreprise pour les personnes sourdes et malentendantes

La société Hearstill développe un concept de montre connectée au service de la sécurité en entreprise!

Si le concept de montre connectée existait déjà, encore fallait-il penser à le mettre au service de la sécurité des personnes sourdes et malentendantes en entreprise. Rencontre avec Patrick Le Solliec, président de la société Hearstill, basée en Bretagne, dans le Morbihan.

Pouvez-vous nous présenter le système développé par Hearstill ?

Nous avons mis au point une montre connectée qui permet de mettre en sécurité les personnes malentendantes dans leur univers professionnel : la montre SP Care (pour : sécurité – produit – prendre soin). Elle permet à la personne qui la porte de recevoir toutes les informations liées aux systèmes d’alerte mis en place chez les professionnels. Il peut s’agir de l’alarme générale, d’alarmes techniques, ou domotiques – pour les ouvertures de portes ou fenêtres, les détecteurs de fumée… Pour tout cela, nous pouvons envoyer instantanément, quand l’alarme se déclenche, l’information à la montre : celle-ci va alors vibrer. Elle affichera un message texto qui permettra à la personne qui la porte d’être avertie, en temps réel et dans 100% des cas, de l’alarme qui est en cours. Dans un premier temps, nous ne nous adressons qu’aux professionnels, dans les domaines de l’industrie, du BTP et des établissements recevant du public (ERP).

Dans quels cas concrets ce système peut-il être utile ?
Quand une alarme se met en route, bien souvent toutes les personnes qui l’entendent partent immédiatement, suivent une règle établie dans l’entreprise avec des passes-files pour suivre le cheminement… sauf que la personne qui n’entend pas peut rester sur son lieu isolé. On pense à elle quand tout le monde est dehors et qu’on se rend compte qu’elle a été oubliée. On peut prendre l’exemple d’une personne malentendante qui évolue dans une entreprise. L’alarme générale se déclenche. Pendant ce temps-là, elle est aux toilettes. Instantanément, elle va être informée qu’il y a une alarme générale en cours et qu’il faut évacuer.

Ce système peut être utilisé dans n’importe quel type d’entreprise, par contre il s’adresse à des personnes qui vont être en situation de déficit auditif dans leur univers professionnel, donc des personnes sourdes ou malentendantes ; mais il peut aussi concerner des personnes qui évoluent dans un univers bruyant et qui sont casquées pour être isolées du bruit et du coup ne peuvent pas entendre les alarmes.

On peut aussi évoquer les alarmes pour les machines. Notre premier client est le groupe La Poste, qui emploie beaucoup de personnes malentendantes. Nous équipons ce groupe pour que son personnel soit alerté en cas d’alarme générale, mais aussi en cas d’alarme technique pour prévenir les employés lorsque les machines redémarrent ou s’arrêtent (les machines de tri par exemple). C’est une garantie de sécurité supplémentaire. L’idée est de pouvoir prévenir à chaque fois qu’un événement important se produit. Nous avons également fait un devis pour un magasin qui souhaite que ses employés soient informés quand un client entre, quand le téléphone sonne, et quand le détecteur de fumée se met en route.

Qui a inventé ce système ?
Le concept de la montre connectée et communicante existe depuis quelques temps, par contre l’usage qu’on en a fait est une innovation pour les professionnels. Nous venons nous greffer sur les éléments déjà en place pour utiliser ce dispositif montre comme un relais d’informations.

Ce dispositif a-t-il une vocation purement dédié à l’emploi ?
Nous nous positionnons dans le domaine de la protection des salariés, mais nous sommes aussi dans une démarche proactive auprès des sociétés, qui peuvent s’équiper du dispositif pour embaucher, dans un second temps, des personnes malentendantes, afin de satisfaire leurs obligations ou simplement si le cas d’un candidat malentendant se présente. Nous avons aujourd’hui le cas d’une entreprise qui s’équipe de notre dispositif pour pouvoir recruter par la suite des personnels malentendants.

La montre a-t-elle d’autres fonctionnalités ?
Nous avons également développé une application qui permet d’envoyer des messages – de type simple comme des textos – aux porteurs de la montre, afin de compenser les difficultés de communication qu’il peut y avoir entre les personnes entendantes et malentendantes. C’est un piano de communication qui est ajoutée par l’intermédiaire d’un boîtier. La montre et le boîtier ne fonctionnent pas avec le réseau GSM, ce qui fait que là où la GSM ne passe pas, notre système pourra tout de même marcher, à la manière d’un petit réseau privé. C’est un double avantage.

Comment voyez-vous l’avenir d’ Hearstill aujourd’hui ?
Cela fait trois ans qu’on existe, trois ans de mise au point et de Recherche-développement. C’est un produit français 100% breton, nous avons fait le pari de parvenir à tout fabriquer en Bretagne. Aujourd’hui nous débutons notre commercialisation. L’avenir c’est donc de pouvoir équiper des entreprises dans toute la France, de subvenir à leurs besoins, mais aussi pourquoi pas, d’aller sur le marché européen d’ici quelques années. Nous souhaitons aussi continuer à développer ce système et d’autres applications en écoutant nos clients et leurs besoins.

Qu’en est-il du prix de ce dispositif ?
Il est difficile de parler de prix car ce n’est pas comme quand un particulier achète une montre. Tout dépend de l’univers dans lequel le dispositif va être intégré, la taille de l’entreprise, sa demande, le nombre de montres et boîtiers nécessaires. Lorsqu’on est dans la compensation du handicap, ce dispositif peut entrer dans le cadre d’un financement de l’Agefiph. Par contre cette prise en charge n’est pas possible lorsqu’il s’agit d’un objectif purement lié à la sécurité.

Photo : Sylvain Auber, directeur commercial d’ Hearstill, et Patrick Le Solliec, président d’ Hearstill.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *