Partager, , Google Plus, Pinterest,

Ecouter avec Readspeaker

Posted in:

Le handicap en Grande-Bretagne

Handicap et élections au Royaume-Uni : Perspectives

Handicap et élections au Royaume-Uni

Chroniques britanniques : Comment s’articulent handicap et élections au Royaume-Uni ?

Dans cette nouvelle chronique, Jean-Christophe Verro nous explique comment se déroulent les élections en Grande-Bretagne, et la manière dont le handicap y est abordé. Tour d’horizon de la problématique handicap et élections au Royaume-Uni.

Par JC Verro. Le système politique britannique est régi par les partis. Un parti désigne son leader pour prendre sa tête (soit par des primaires, ou débat interne, cela dépend des partis), pour prendre l’initiative sur la rédaction d’un programme et pour le représenter aux General Elections (elles ont lieu tous les 5 ans). Cette élection a pour but d’élire les MP (Members of Parliament). Le parti qui remporte la majorité des sièges voit son leader être nommé premier ministre. La dernière General Election a eu lieu en 2015. J’ai donc recherché si les différents partis en présence s’intéressaient au handicap et à la population handicapée.

Les différentes idées défendues par les partis

Le Labour party (parti de gauche) se fait régulièrement le chantre de la défense des minorités et de la lutte contre les discriminations. Dans son programme il présentait un plan en 6 points appelé : « A better future for disabled people », en arguant du fait que sous le gouvernement conservateur de David Cameron, les droits des handicapés étaient menacés.
Le Green party (parti écologiste) présentait également un manifeste « General election 2015 : what will the Green Party do for disabled people? », détaillant ce que leurs députés feraient pour les handicapés.
Le Libdem, Liberal Democrat party (parti centriste) a abordé quant à lui le sujet du handicap plus sous l’angle de la discrimination des minorités, en défendant une société plus égale et ouverte.
Enfin le Conservative Party (parti de droite) avait bâti sa campagne sur ses résultats, tournée vers l’économie pour protéger les aides sociales et la NHS (National Health Service, système de santé britannique gratuit). Dans son manifeste de campagne, il veut continuer à promouvoir « l’égalité de traitement et d’opportunité pour tous dans une société fière de sa tolérance et de sa diversité », et a même inséré pour illustrer son propos une photo d’une personne en fauteuil roulant (p.45).

Il y a bien sûr les associations, les groupes de pressions (lobbys), etc., qui profitent des General Elections pour faire des demandes précises et publiques aux partis politiques (fin des discriminations des troubles de l’apprentissage, accessibilité des transports, etc.) ou les activistes qui commentent et donnent leur point de vue sur le handicap et les élections à venir.

Donc dans la société britannique tous les partis politiques parlent du handicap et aux personnes handicapées.

Handicap et élections au Royaume-Uni : Des bureaux de vote accessibles

Les personnes handicapées sont donc considérées comme des électeurs à part entière, avec leurs problèmes particuliers. Leur voix compte pour les hommes politiques cherchant à se faire élire. D’ailleurs, soit dit en passant, tous les bureaux de votes sont accessibles : je suis allé voter en fauteuil à une élection locale. Comme en France les bureaux de votes sont placés dans les écoles, en Grande Bretagne toutes les écoles sont accessibles, CQFD !

Est-ce le cas en France ? Pour être honnête, je ne sais pas ce qu’il en est pour l’élection présidentielle de 2017. Cependant, dans le souvenir de ma dernière election (2012), même si mon bureau de vote était relativement accessible, les programmes ne s’adressaient et ne s’intéressaient pas à moi et à mon fauteuil.
Pourquoi la Grande Bretagne est capable de s’intéresser, d’intégrer et de soutenir utilement le handicap dans sa société, et pas la France ? Nos pays sont pourtant très similaires : même nombre d’habitants (66 millions), passé historique similaire, questions de société débattues aux mêmes périodes (mariage gay), etc. Il y aurait beaucoup d’autres exemples à citer.

La question demeure, pourquoi ?

Les réponses seraient aussi nombreuses que désolantes : manque de courage politique, peur, désintérêt total du handicap, voire mépris, etc. Mais pour nous, handicapés, sans réponses à nos questions, nous subissons.
J’aurais peut-être un début de réponse : la situation économique de la France.
La Grande Bretagne a été capable de sortir de l’UE, le fameux Brexit, sans soubresaut pour son économie (malgré le cataclysme annoncé), ce qui prouve la solidité de son économie.

Mais les personnes handicapées ne prennent-elles pas part à l’économie britannique, par le biais de leur travail et de leur consommation, grâce à cette société inclusive et accessible ?

En conclusion, en intégrant de manière plus poussée le handicap et les handicapés dans la société, n’apporterions-nous pas une double réponse à ces problèmes français que sont l’inaccessibilité pour les handicapés et l’économie française en berne ?

Photo : Les General Elections – Handicap et élections au Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *