Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Habitat partagé et handicap : L’UNAPEI salue le rapport Piveteau/Wolfrom

Habitat partagé et handicap : L'UNAPEI salue le rapport Piveteau et Wolfrom

« Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous » : L’UNAPEI salue le rapport Piveteau et Wolfrom en faveur d’un habitat partagé, accompagné et inséré pour les personnes en situation de handicap

Rédigé et piloté par Denis Piveteau et Jacques Wolfrom, le rapport « Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous » a été remis au Premier ministre. Ses grandes lignes ont été dévoilées au CNCPH, et il est en attente de publication. Il en ressort principalement une volonté d’encourager et de valoriser les initiatives d’habitat partagé et accompagnées en faveur des personnes en situation de handicap. Et plus précisément l’habitat API, c’est-à-dire “Accompagné, partagé et inséré dans la vie locale”. Ainsi les auteurs du rapport proposent un nouveau mode d’habitat choisi par les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. Une volonté que l’Unapei, association de défense des droits des personnes en situation de handicap, approuve et soutient.

Pour l’Unapei, “toute personne doit avoir la possibilité de choisir sa voie et son lieu de vie dans un environnement accueillant et bienveillant, d’être doté d’un accompagnement de qualité adapté à ses besoins et ce au cœur de la vie locale. Il est urgent pour ce faire d’activer tous les leviers disponibles. La transition inclusive en matière d’habitat, indispensable et souhaitée par les personnes en situation de handicap, nécessite dans cette perspective souplesse et adaptabilité”.

Les personnes en situation de handicap au cœur d’un nouvel habitat Accompagné Partagé et Inséré

“Le rapport remis au gouvernement, ouvre ainsi la voie de l’habitat API et installe des conditions nécessaires à l’accès à une vie digne pour tous, estime ainsi l’UNAPEI. Il propose, notamment, la création d’une nouvelle aide individuelle à la personne : l’aide à la vie partagée (AVP), véritable appui au partage et à l’animation de moments de la vie quotidienne. La création d’un « forfait de services mutualisés » venant s’ajouter à l’AVP pour les personnes ne bénéficiant pas d’une aide individuelle à l’autonomie permettra, pour la première fois, aux personnes en situation de handicap non éligibles à la prestation de compensation du handicap (PCH) d’avoir accès à ce type d’habitat. Ces aides viennent en complément d’un accompagnement individuel et adapté aux besoins de chacun.

Avancée considérable vers un « vivre ensemble », l’habitat API devrait permettre aux personnes en situation de handicap d’assurer le pilotage de leur vie tout en leur garantissant un accompagnement adapté et de qualité.

L’Unapei soutient l’habitat API dans la mesure où il devrait permettre aux personnes en situation de handicap de pouvoir bénéficier d’une vie sociale choisie, de décider librement de leurs activités et de leur rythme de vie tout en participant et en contribuant à la vie locale”.

L’habitat choisi et partagé comme levier de transformation de l’offre médico-sociale

Pour l’UNAPEI, l’un des enjeux du rapport Piveteau et Wolfrom consiste à créer, autour de l’habitat API, un écosystème cohérent au sein duquel les professionnels du médico-social auront pleinement leur place. En effet, ce rapport appelle à une dynamique de collaboration entre l’habitat API et les établissements et services médico-sociaux. Rappelant que ceux-ci ont un rôle à jouer dans l’accompagnement à la vie quotidienne mais également dans le parcours de vie des habitants tout en s’inscrivant complètement dans leur environnement.

Un projet de société pour tous

“Plus qu’une politique sociale, le rapport Piveteau et Wolfrom est un premier pas vers un environnement qui permet le « vivre chez soi sans être seul ». Où chacun a réellement sa place, quelles que soient ses aspirations, ses besoins et ses fragilités”, conclut l’UNAPEI.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.