Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Guider une personne aveugle ou malvoyante : Un guide de l’UNADEV

Guider une personne aveugle ou malvoyante : Un guide de l'UNADEV

« Savoir-être, savoir guider » : L’UNADEV publie un livre de recommandations pour indiquer comment guider une personne aveugle ou malvoyante

 

Lutter contre les préjugés et donner des conseils aux personnes qui souhaitent guider une personne aveugle ou malvoyante : Tels sont les objectifs du guide « Savoir être, savoir guider » publié par l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV).

Sans remplacer une formation de guide professionnel, ce document illustré et pédagogique donne les informations essentielles pour savoir comment se comporter une personne aveugle ou malvoyante et comment l’aider à s’orienter dans la rue ou dans un bâtiment.

 

Parlez le plus naturellement possible

Les mots tabous figurent parmi les principaux préjugés concernant les personnes déficientes visuelles. En effet, les termes liés à la vue et au fait de regarder sont omniprésents dans les expressions françaises et beaucoup de personnes voyantes se sentent gênées lorsqu’elles prononcent certains mots devant un personne aveugle ou malvoyante. Mais selon les auteurs du guide, ces précautions ne sont pas nécessaires ! « L’objectif est de permettre à la personne voyante d’appréhender la personne non-/malvoyante de la façon la plus naturelle possible et d’éviter que toutes deux ne se retrouvent dans l’embarras, commentent-ils. Ainsi, on notera qu’il ne faut pas s’interdire d’employer des expressions telles que « tu vois ce que je veux dire », « qu’as-tu regardé à la télévision ? », « je vais jeter un œil » …, que les personnes handicapées visuelles utilisent aussi ».

 

Adressez-vous directement à la personne déficiente visuelle

Rien de plus énervant qu’une personne qui pose des questions sur vous en s’adressant à la personne qui vous accompagne ! même si elle est accompagnée d’une tierce personne. Sauf en cas de polyhandicap, le handicap visuel n’a aucune incidence sur l’audition et sur les facultés mentales d’une personne déficiente visuelle. Elle pourra donc vous répondre directement. « Pensez juste à lui toucher légèrement le bras pour attirer son attention, ou à l’appeler par son prénom ou son nom si vous la connaissez, précise le guide. De même, en retour, pensez à vous présenter ou vous annoncer quand vous la croisez pour lui éviter de jouer aux devinettes ».

Guider une personne aveugle ou malvoyante : n’imposez pas votre aide !

Si vous croisez une personne déficiente visuelle dans la rue ou dans les transports, elle n’a pas forcément besoin de votre aide. Vous pouvez lui demander si elle a besoin de vous, et éventuellement comment vous pourriez l’aider, mais ne vous imposez pas.
« Chaque personne déficiente visuelle est différente, tant sur le point de vue de ses capacités visuelles que de ses besoins en accompagnement, rappelle le guide. Avant toute prise d’initiative, il est toujours nécessaire de lui demander si elle a besoin de vous et comment. C’est elle qui vous indiquera et vous précisera si nécessaire son besoin de guidage : si elle a besoin de prendre votre bras ou si elle préfère vous suivre en repérant votre silhouette… si elle souhaite être prévenue en cas d’obstacles, dénivelés ou autres durant le déplacement ».

  

Ce guide est consultable et téléchargeable sur le site internet de l’UNADEV : www.unadev.com. Il est également disponible en format gros caractères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.