Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Gérer les ressources humaines dans le respect de la santé et du bien être au travail

Au sein de l’Association Les Amis de l’Atelier, un accord d’entreprise innovant et audacieux relatif à l’emploi des salariés présentant un handicap.  Après réflexion, diagnostic interne et entretien avec la DDTEFP, l’Agefiph et d’autres organismes, sur l’emploi des salariés présentant un handicap, l’Association Les Amis de l’Atelier, a choisi de mener un projet intéressant en partenariat avec la SAMETH, CAP Emploi et les médecins du travail. Pour ce faire, les responsables des Ressources Humaines ont travaillé à la mise en place d’un accord d’entreprise avec les partenaires sociaux et ont créé une véritable dynamique associative en intégrant la totalité des quarante établissements que compte l’Association.

Absence rémunérée

« Pas de dispositif particulier explique le DRH, François Lelièvre. Nous ne souhaitons pas ajouter un dispositif à un autre. Nous souhaitons donner une dimension différente à l’ensemble de nos pratiques concernant l’embauche des salariés handicapés basée sur ses compétences au poste offert. La seule spécificité est la création d’une absence rémunérée à hauteur de quatorze heures afin que les salariés handicapés puissent effectuer des démarches particulières. Préparation des équipes en place en amont, et volontaire référent désigné pour accompagner le nouvel arrivant seront mis en place systématiquement pour favoriser l’intégration du nouveau salarié ainsi qu’un accompagnement personnalisé au fil du temps.

Tout est lié


Il s’agit donc de la mise en place d’une politique des ressources humaines et du « tout en lien » avec un observatoire « bien-être et santé au travail. Pour François Lelièvre, l’accord représente « une approche globale, humaine sur le bien-être et la santé au travail, la mise en place d’une cellule associative sur les risques psychosociaux. Observatoire et mesures évolueront au fil du temps mais tout est lié. Rien de tous ces points n’est dissociable. Ils évolueront ensemble au sein de l’Association » poursuit le DRH des Amis de l’Atelier. En ce qui concerne l’embauche de personnes en situation de handicap, l’objectif est d’arriver à « trente-six unités bénéficiaires » au bout des trois ans de l’accord d’entreprise. En parallèle, l’association développera l’accueil de stagiaires handicapés et renforcera le recours à la sous-traitance à hauteur de 50% de l’obligation d’emploi Prévention, reclassement, reconversion feront aussi partie du programme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.