Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Free Handi’se Trophy : Une réussite pour les trois équipes SNCF

Du 22 au 30 mai 2015, SNCF participait pour la seconde année consécutive au Raid Free Handi’se Trophy, épreuve sportive durant laquelle douze de ses collaborateurs, valides ou en situation de handicap, ont parcouru la France en vélo tandem et en canoë sur une distance de 800 km. Retour sur cet événement original à travers les témoignages des participants et des personnes qui ont veillé au bon déroulement de l’aventure.

Free Handi’se Trophy, c’est un raid inter-entreprises destiné à faire changer les regards sur le handicap à travers une aventure humaine et sportive réunissant des collaborateurs d’entreprise valides et en situation de handicap. Le principe : Chaque entreprise participante forme une ou plusieurs équipes composée(s) de quatre collaborateurs, deux valides et deux en situation de handicap (moteur, sensoriel, mental ou psychique). Puis toutes les équipes partent pour une course de 800 km à travers la France, avec du matériel de campement et deux moyens de locomotion : un canoë et un vélo tandem adapté ; chaque binôme se relayant tous les 25 km. Bien que le chronomètre tourne, le véritable objectif pour les membres de chaque équipe est de terminer la course et de franchir la ligne d’arrivée tous ensemble. En parallèle, des actions de sensibilisation sont menées auprès du grand public et des élus locaux dans chaque secteur géographique traversé par les coureurs.

Cette année, le Free Handi’se Trophy (FHT) s’est déroulé du 22 au 30 mai 2015. Et pour sa seconde participation à cet événement, SNCF a fait le pari d’engager trois équipes dans la compétition, chacune composée de collaborateurs venus de toute la France : Les Gares à Nous, Les Rails d’Heures et Les Trains d’Hanfaire. Pari réussi puisque l’aventure de ces trois équipes a été couronnée de succès. Sur 22 équipes en compétition, Les Trains d’Hanfaire terminent en quatrième position, Les Gares nous en cinquième position et les Rails d’Heures en dixième position.

«  À travers cette aventure, nous souhaitions porter haut les valeurs fortes de notre entreprise, à savoir la performance et l’excellence, mais aussi la cohésion, le fait de faire des choses ensemble et de partager, a commenté Hervé Lafrogne, au nom de la Direction Développement Social et Humain SNCF Réseau. Tous les participants ont eu à cœur de franchir la ligne d’arrivée et ce raid permet d’ouvrir les yeux  sur l’absence de différence dans l’effort, homme ou femme, avec ou sans handicap. Et l’impact va bien au-delà du domaine professionnel. Maintenant, à nous de continuer à cultiver ce qui a été semé ».

Témoignages des candidats

Ludovic, 39 ans, technicien de maintenance électrique en région parisienne. J’ai eu connaissance du FHT grâce à une diffusion interne de l’information dans mon service. Free Handi’se Trophy est une vraie course, un vrai raid qui demande de l’engagement et de la volonté pour aller jusqu’au bout. J’en garderai d’excellents souvenirs, et plus particulièrement la cohésion dans les équipes, ainsi que l’entraide générale qui régnait entre tous les candidats, y compris ceux des autres entreprises. Lorsque le tandem d’une équipe s’est renversé, tous les participants présents ont stoppé leur course pour venir aider le binôme à repartir.

Olivier, 48 ans, assistant travaux, service électrique signalisation en Bretagne. Alors que je préparais un tour de Bretagne des greffés et dialysés, je me suis rapproché de la mission handicap SNCF pour demander une aide financière. C’est là que ma correspondante TH m’a parlé de FHT. C’était une très belle aventure humaine, avec un très fort esprit de cohésion de tous. Cela m’a permis de rencontrer des gens de tous horizons. On était tous dans le même bateau et il n’y avait pas à se poser la question de qui avait ou non un handicap. Des liens forts se sont créés, y compris avec les équipes d’autres entreprises et nous restons tous en contact. Je tiens à dire également qu’il s’agit d’un vrai raid et vraiment pas d’une petite promenade de santé ! Il a fallu avancer malgré les intempéries, monter et démonter le camp chaque jour… c’est aussi cela qui a créé une si forte cohésion.

Marie-Noël, 45 ans, psychologue au recrutement à Paris. Je connaissais l’un des participants de l’année dernière, c’est comme ça que j’ai entendu parler du FHT. De cette aventure, je retiens beaucoup de solidarité, on a avancé en rang tous ensemble, tous dans la même direction et avec le même dynamisme. J’ai fait de nombreuses belles rencontres. C’était aussi un défi personnel, une épreuve très sportive, mais je m’étais bien entraînée auparavant et l’enthousiasme et l’énergie des autres m’ont portée jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Michèle Delaporte, responsable de la Mission Handicap & emploi de la SNCF, et Claudine Labrue, correspondante travailleurs handicapés en Bretagne.

Michèle Delaporte : Notre rôle a consisté à préparer en amont l’aventure des participants, puis à coordonner les équipes en les accompagnant de près ou de loin pendant toute la durée du raid, afin de les aider en cas de difficulté (problème technique ou autre). La mission a  aussi consisté à interpeller les habitants et élus dans les communes où nous faisions escale, et à mobiliser des managers de l’entreprise SNCF de toute la France. Ainsi, 24 managers – dont trois en situation de handicap – sont venus passer une journée complète avec des candidats, et ont fait les épreuves avec eux (en remplaçant temporairement un membre de binôme). J’ai moi-même fait une étape. Certains managers ignoraient totalement que des membres de leur service avaient un handicap, pensant que celui-ci serait forcément visible… Le but était donc de les sensibiliser mais aussi de leur donner des clefs pour qu’ils puissent eux-mêmes évoquer plus facilement le thème du handicap avec leurs collaborateurs et faire avancer les choses en interne.

Je pense que Free Handi’se Trophy est un vrai produit de sensibilisation, un projet de 800 km conduit en amont, avant, pendant et après, avec une équipe soudée et coordonnée. C’est exactement ce qu’il faut faire pour réussir un projet dans le cadre de l’entreprise. Cette aventure a permis de retranscrire et de mettre en avant toutes les valeurs que l’on souhaite promouvoir dans notre entreprise et plus largement dans le monde du travail. J’ai aussi découvert trois équipes avec énormément d’énergie !

Claudine Labrue : J’appartiens à la Mission handicap & emploi SNCF depuis 2013. Michèle Delaporte a fait appel aux correspondants TH car elle recherchait quelqu’un pour faire équipe avec elle dans l’encadrement des participants et la préparation du projet (qui était très intense !). J’avais déjà entendu parler de Free Handi’se Trophy par un collègue dont la candidature avait été retenue, et j’ai accepté tout de suite. Ma mission en tant que correspondante TH consiste à accompagner les travailleurs handicapés au quotidien et à animer la sensibilisation dans l’entreprise. Dans le cadre du FHT, c’était un peu la même chose : j’ai encadré les participants mais également réalisé un travail de sensibilisation auprès des personnes que nous avons rencontrées dans chaque ville traversée. Cette aventure a aussi été une très bonne occasion de rencontrer les membres de missions handicap d’autres entreprises et d’échanger avec eux dans un cadre très différent de l’ordinaire. Le fait que des managers aient pris le temps de venir est une bonne chose qui peut permettre de changer les regards à l’intérieur de l’entreprise.

En tout cas j’ai vécu quelque chose d’extraordinaire que je n’oublierai pas,  sur le plan professionnel et personnel. Cela m’a aussi permis de voir le handicap autrement qu’à l’habitude. Au quotidien, je le vois sous l’angle de personnes en difficulté que j’accompagne (dans leur demande de reconnaissance ou d’aménagements… avec des situations parfois très complexes) ; là je les ai vus sous un angle positif uniquement, tous unis et impliqués dans le raid, et ce n’était que du bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.