Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Culture et handicap

FIFH, les Lauréats du Festival sont :

charles nemes, jean-yves tual-pascal duquenne, pierre-loup rajot © by KMM FIFH

Festival International du Film sur le Handicap (FIFH), a remis ses trophées !

Voici la liste des Lauréats du Festival International du Film sur le Handicap qui s’est déroulé à Cannes du 16 au 21 septembre à la White House.
Il aura enfin vu le jour et sous les meilleurs auspices, le FIFH encensé par la presse locale et cinématographique nous a dévoilé des réalisations hors normes. Tous les films, documentaires et animations de la sélection étaient aussi intenses que perturbants, par leur qualité de réalisation et de jeu mais aussi par la force que chacun propulsait sur un public venu nombreux.
Des réalisateurs et acteurs se sont déplacés sur le festival tels que :
John Asher réalisateur du poignant long métrage sur l’autisme « Po », venu spécialement de Los Angeles,
Felipe Kowalzuk venu de Sao Paulo (Brésil) pour présenter sont documentaire « Diarios do Canal »,
– Gaelle Hannebicque venue du Canada pour présenter son film court sur la détresse d’une jeune fille souffrant d’une scoliose sévère,
Matthieu Firmin pour son journal filmé de 3 personnes paraplégiques à l’hôpital de Garches « Lève-toi et marche »
Yulia Romanenkova venue de Russie pour présenter à travers son association Maksatics quatre réalisations dont le très émouvant « Some in some out ».

Le président du Jury Charles Nemes écrivain, scénariste, réalisateur, était entouré de jurés non moins prestigieux tels que Danielle Michel-Chich écrivain et militante, Nicolas Vannier producteur de cinéma et de télévision, Pierre-Loup Rajot, acteur, scénariste, réalisateur, producteur et distributeur, Jean-Louis Langlois avocat spécialiste de la propriété artistique, Christine Meignien, présidente de Autisme France et enfin Pascal Duquenne, acteur Belge, il fit sensation comme partenaire de Daniel Auteuil dans le film le « Huitième jour » et obtint le prix d’interprétation masculine du festival de Cannes en 1996 et le prix Joseph Plateau du Festival International du Film de Flandre-Gand, il est aussi commandeur de l‘Ordre de la Couronne .
Parmi les 130 films projetés au cours des 5 journées, tous ceux en langue étrangère étaient sous-titrés. Une personne spécialement dédiée à l’Audio description Giaccomina Dussol, présidente de l’association « l’œil qui écoute » officiait auprès des spectateurs aveugles.
La Liste des partenaires étant très impressionnante, je n’en citerai que quelques uns : Carrefour et Carrefour Market, France Télévision, l’Ambassade du Brésil, les cinémas Gaumont Pathè, le Groupe Renault, le Magazine Première, l’Argus de la Presse, La parfumerie Galimard, le CNCDH, Télérama, Handirect, l’Hôtel Martinez Grand Hyatt et les très accueillants et très généreux dirigeants des Hôtels Best Western : Univers, Le Mondial et Cannes Riviera sans qui les équipiers et collaborateurs du FIFH n’auraient jamais vécus un si beau séjour et un si bon festival. Bien sur je n’oublie pas le directeur de la villa White House qui a accueilli dans ses murs la projection des 130 films et leurs spectateurs.
Comme vous le devinez ce festival fut intense et les organisatrices, Katia Martin-Maresco, Marie-Hélène Delon, Karolina Bomba, Flavia Vargas, secondées par Richard Paul, méritent le plus grand respect et la plus grande admiration car elles ont su faire du FIFH un festival du cinéma sur le handicap capable d’intéresser des professionnels du cinéma de haut niveau et d’origine les plus diverses ( la Parrain d’honneur du Festival n’est autre que Jean-Claude Carrière) mais aussi les spectateurs les plus variés. Cela malgré le nombre incroyable de barrières qui se sont dressées devant elles, de partenaires qui se sont désistés et le regard absent de la ville de Cannes qui semblait dérangée par ce festival. La réussite est donc totale et appelle une suite. Mais pour l’instant, voici les films, documentaires et animations récompensés par le Jury :

PRIX DU MEILLEUR LONG-MÉTRAGE FICTION
« Pies en la tierra » de Mario PEDERNERA – Cordoba / Argentine

PRIX PASCAL DUQUENNE
« Po » de John ASHER – Los Angeles / USA

PRIX DU MEILLEUR LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
« Lève-toi et marche » de Matthieu FIRMIN – France

PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE FICTION
« Te quiero, papá » de Gabriel LUGIGO LOPEZ – Madrid / Espagne

PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE DOCUMENTAIRE
« Leo & Carol » d’ Alvaro CAMPOS / Dafne CAPELLA – Rio de Janeiro / Brésil

PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE 3e ANGE
« The Karman Line” de Oscar SHARP – USA

PRIX DU MEILLEUR COURT- MÉTRAGE ANIMATION
“The Very Very Special Show” d’Aaron GINGRICH – Los Angeles / USA

PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE CLIPS MUSICAUX ET PUBLICITAIRES
« La Folle Histoire du Monde – Cro Magnon » de Henri POULAIN – France

PRIX DU MEILLEUR COURT-METRAGE JEUNESSE
« Due piedi sinistri » d’ Isabella SALVETTI – Italie

MENTIONS SPECIALES DU JURY – INTERPRETATION
« Po » – Julian FEDER
« Alma » – Javiera CONTADOR
« Pies en la tierra » – Carlos BELLOSO
« The Karman Line » – Olivia COLMAN

Sur la photo de gauche à droite : Charles Nemes président du Jury, Jean-Yves Tual Président du Festival, Pascal Duquenne Parrain du festival, Pierre-Loup Rajot membre du jury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site