Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Fastroad l’EA qui propose une évolution durable

l'équipe de direction de fastroad

Rencontre avec Manuel Bonnet, dirigeant fondateur de Fastroad, entreprise spécialisée dans le transport de marchandises et de voyageurs.

Pouvez-nous raconter l’histoire de Fastroad ?
Fastroad a été créé en 2010, par trois entrepreneurs issus du transport, qui eux-mêmes avaient une large expérience autant dans le domaine commercial que dans le domaine opérationnel. Deux des entrepreneurs ont des problématiques, dans leur entourage familial, de handicap. C’est pourquoi nous avons décidé de créer la première entreprise adaptée dans le domaine du transport. On a soumis le dossier d’agrément à la DIRECCTE au mois de février 2010 et on l’obtenu en l’espace de six mois, en juillet 2010. Nous avons alors démarré notre activité, dans un premier temps sur le transport de marchandises, puisque c’était notre expérience, avec des clients comme Alcon laboratoires, Lufthansa technique… Un prospect, un jour, nous appelle et nous dit : « Nous avons besoin de transporter du personnel, d’un réfectoire à un lieu de travail ». C’était Pôle emploi. Nous avons passé le diplôme de capacité en transport de voyageurs, moins de 10 places et plus de 9 places, que l’on a obtenu, et donc on a pu mettre en place ce contrat qui consistait à transporter du personnel en minibus. Cela nous autorise, si nous souhaitons nous développer demain, à avoir du personnel qui conduise des véhicules de transport en commun. Nous pouvons donc élargir nos spectres.
Dans le domaine des transports, il faut savoir que la personne à la tête de la société doit avoir le diplôme requis pour que la société puisse effectuer du transport. Dans ces cas-là c’est le dirigeant doit passer le diplôme en tant que représentant de l’entreprise.
Par la suite, nous nous sommes développés avec une clientèle plutôt grands comptes, notamment en Île-de-France, puisqu’aujourd’hui nous nous appelons Fastroad Île-de-France, avec des clients comme Total, la BNP, le groupe BPCE, Pernod Ricard… On effectue ou du transport de voyageurs, ou du transport de marchandises.

Quelle a été votre évolution ensuite ? Quelles sont les activités de Fastroad aujourd’hui ?
Au départ notre champ d’action concernait uniquement l’Île-de-France. Il y a deux ans, la SNCF, nous a suggéré de développer un mode de transport de voyageurs type taxi pour transporter son personnel à Strasbourg. Nous avons monté une entité juridique complètement autonome (une entreprise adaptée, à chaque fois qu’elle se développe autre part que dans sa région d’origine, est dans l’obligation légale de créer une autre structure juridique). Nous avons alors créé Road services à Strasbourg et nous avons commencé à gérer une quarantaine de taxis par jour, puis nous avons également débuté notre activité de nuit. Soit une activité H24, 7 jours sur 7, jours fériés inclus – sur Strasbourg. Ensuite, on s’est développés à Mulhouse, Toulouse, Nice, et à Lyon il y a un an et demi.
L’avantage de cette double compétence en transports est que la personne qui intègre Fastroad en tant que chauffeur occupera un poste adapté en fonction de sa pathologie. Même si on est spécialisés dans le transport, on ne va pas placer une personne qui a mal au dos sur du transport de marchandises. Une personne qui n’a pas de problématiques physiques, mais juste une problématique intellectuelle, va être davantage orientée sur du transport de marchandises. Une problématique d’écoute, d’audition, va entraîner une orientation plutôt sur de transport de marchandises. Nous parvenons donc à adapter nos postes en fonction de chaque profil. Nous avons aussi des postes d’exploitants transports situés à Montreuil et ouverts aux personnes après une formation d’environ un an. Et, que cela plaise ou non à certains, nous avons embauché une personne pour répondre au téléphone, et il se trouve que cette personne est bègue. C’est une magnifique expérience aujourd’hui. Elle s’en sort très bien, est très investie et très appréciée de l’équipe.

Vous avez mis en place un dispositif original, pouvez-vous nous en parler ?
Il s’agit de « Clik-Road », dispositif qui a été récompensé par le secteur – le GESAT, Opcalia, les Agefiph.
L’idée est venue en réfléchissant à l’évolution de nos salariés. Normalement une Entreprise Adaptée sert de tremplin pour aller dans une autre entreprise, qui ne soit pas une EA. Mais aller dans une autre entreprise, par exemple de transport, avec la production que l’on demande ailleurs, c’est délicat. D’où l’idée de créer une formule spécifique: Proposer à des chauffeurs de Fastroad souhaitant évoluer de les accompagner, pendant un certain laps de temps, avec à l’issue de cette période la délivrance d’un diplôme d’État : le diplôme de capacité en transport de voyageurs. Ensuite on fait du conseil à la création d’entreprise, on a un cabinet d’expertise comptable comme partenaire et un banquier. Objectif : permettre à nos chauffeurs souhaitant évoluer de créer leur propre affaire. À l’arrivée, non seulement ils créent leur propre entreprise, mais on va également leur apporter des clients pour les aider à avoir un chiffre d’affaires. À partir du moment où une personne est accompagnée pour créer son entreprise, tous les outils informatiques de Fastroad (150 000 euros investis) sont mis à sa disposition. On a donc créé sur cette base une marque commune qui s’appelle « Clik-Road ». Dans ce cadre, chacun des anciens salariés de Fastroad va pouvoir créer sa propre entité et va gérer un département, comme une entreprise, avec une affiliation de type franchise. Ils vont eux-mêmes recruter du personnel. Pour les deux premiers anciens salariés de Fastroad qui se sont lancés, ils ont aujourd’hui recruté 5 à 8 salariés en moins de deux ans, dont un qui n’emploie que des travailleurs en situation de handicap. Ils sont aussi en capacité de répondre aux demandes en co-traitance avec Fastroad. On rentre ainsi dans le cadre d’une création d’emplois continuelle.

Que proposez-vous d’autres en termes d’évolution professionnelle ?
Nous faisons très attention à la formation au sein de l’entreprise. Nous avons créé des modules sur différents thèmes : la prévention des risques routiers, l’éco-conduite, TPMR, le SST… Nos chauffeurs sont formés en interne à chaque module. Et plutôt que de faire appel à des prestataires externes, nous formons nos propres chauffeurs qui ont déjà reçu la formation à être formateurs. Aujourd’hui nous avons 4 chauffeurs formateurs au sein de l’entreprise, et notre propre organisme de formation : « Risk-Road », qui existe depuis un an et qui est agréé.
Outre l’évolution du personnel, Fastroad donne également une grande importance au développement durable. Nous avons commencé à acheter des véhicules électriques et notre projet actuel vise à créer une plateforme de véhicules électriques.

Combien y a-t-il de salariés aujourd’hui au sein de Fastroad ?
Sur Paris, il y a 68 personnes au moment où l’on se parle (juillet 2016) et 8 personnes au bureau d’étude et développement. Il y a 11 personnes à Strasbourg, une dizaine à Nice, 18 à Toulouse, et 12 à Lyon. Nous allons ouvrir Fastroad Aquitaine dans peu de temps, à Bordeaux. Le métier principal est celui de chauffeur, en transport de voyageurs et en transport de marchandises. Il y a ensuite les métiers d’exploitant transport et de formateur. Après il y a des responsabilités au niveau de l’exploitation : chargés d’affaires, ressources humaines, assistanat de direction…

Êtes-vous susceptibles de recruter de nouveaux salariés dans les semaines à venir ?
Oui, nous sommes en pleine phase de recrutement de 4 personnes en Île-de-France. Des personnes vont aussi être recrutées à Bordeaux et Toulouse. Il faut candidater en passant par Cap emploi. Ceci dit si des personnes le font en candidat libre, nous les orienterons vers Cap emploi.

Quelles sont les compétences et qualités requises pour être chauffeur de Fastroad ?
Il faut disposer du permis B et de deux ans de permis. Ensuite la qualité la plus importante est la ponctualité. C’est indispensable dans le transport, pour notre clientèle.

Quels sont les projets et objectifs de Fastroad pour les mois à venir ?
C’est de continuer notre croissance, de développer certaines formes de véhicules électriques – dans un premier temps en Île-de-France et ensuite en province – et de former notre personnel au transport de personnes à mobilité réduite. C’est aussi d’ouvrir Fastroad services Aquitaine, à Bordeaux, et pourquoi pas, de commencer à réfléchir à la problématique transports en commun. Et pour après-demain, ce n’est pas pour tout de suite mais on y pense, c’est l’ouverture sur l’Europe, avec nos clients habituels et avec de nouveaux partenaires.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur Fastroad Lyon, comme nous sommes dans vos locaux ?
Fahima Rahmouni, assistante de direction de Fastroad Lyon: Fastroad Lyon existe depuis juillet 2014. Il y a 12 salariés et on est en cours de recrutement. On est en pleine démarche commerciale pour avoir de nouveaux contrats, ce qui nous permettra de continuer à développer l’activité. À Lyon, nous travaillons notamment avec Météo France qui a été remporté en appel d’offre, avec EDF et le Grand Lyon.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
On a la chance de travailler avec le stade de France et l’Euro 2016. En règle générale dans l’entreprise, on est passionnés de sport, notamment les sports collectifs. Il arrive que certains sportifs, de haut niveau ou non, soient en mal de bagage technique ou scolaire après une grave blessure. Alors on s’est dit « pourquoi ne pas intégrer aussi ces personnes dans le dispositif Clik-Road ». C’est donc ce qu’on fait à présent. Nous avons d’un côté les anciens salariés Fastroad et de l’autre les anciens sportifs, qui viennent eux aussi créer une entité Clik-Road. Cela s’adresse à des sportifs, issus de sports collectifs, mais aussi d’autres sports, il y a par exemple un boxeur. Après, ce dispositif est assez ouvert, il peut également convenir à d’autres personnes, qu’elles viennent du sport ou non, dès lors qu’elles s’intéressent à ces métiers, souhaitent gérer leur affaire et ont besoin de rentrer dans un cadre d’insertion. Justement ce qui fera la force de ce réseau demain c’est d’avoir cette complémentarité entre les individus, avec un partage d’expérience autour des différences d’horizons entre les uns et les autres. C’est déjà une force chez nous. Aujourd’hui il y a 13 personnes dans le dispositif Clik-Road, et ils ont en moyenne de 2 à 8 salariés.

Pour nous contacter au sujet des recrutements recrutement@fastroad.fr et pour les demandes de transport, de renseignements et autres : exploitation@fastroad.fr. Téléphone : 01.48.55.00.33.

Photo : De gauche à droite : Laetitia Facoetti, chargé d’affaires, Fahima Rahmouni, assistante de direction Fastroad Lyon, Manuel Bonnet, dirigeant fondateur de Fastroad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site